AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Lily Humphrey - Remember The Past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Lily Humphrey - Remember The Past   Jeu 31 Mar - 19:54

─ You'll see that you can breathe without no back up ─



Feat
Taylor Momsen
♠ Lily M. Humphrey.
© White Rabbit

๑ Date de Naissance : 19 Septembre 1994

๑ Groupe : Autres

๑ Camp : Le sien, uniquement.

๑ Capacité(s) Spéciale(s) : Fuir

๑ Signe(s) Distinctif(s) : Elle est un fantôme

๑ Pouvoir : Uniquement l'anneau

๑ Sentimentalement réservé : [x]Oui ; Non [ ]




« I'm Miss Autonomy. Miss Nowhere. I'm the bottom of me.

Miss Androgyny. Miss don't care what I've done to me. »



    Lily Humphrey. Fantôme du passé. † 19 Septembre 1994 – 6 Janvier 2009 †
    Décédée aux suites d’un tragique accident. Ou presque.


    Semblable aux poupées de chiffon, tristes et désabusées, Lily transporte le malheur du monde sur ses frêles et fines épaules. Commune mais pourtant différente, elle s’habille de manière si peu conventionnelle que tout parait plus sombre, plus écorché, lorsqu’elle pointe le bout de son petit nez dans les rues. La provocation, ça la connait. Aussi déstabilisante que son frère de par la noirceur et les maux qu’elle transpire à l’excès, sa démarche en est par conséquent que très peu confiante et assurée. Même en étant devenue un fantôme. Une aura presque impolie, tant elle regorge de mystère et de secrets, plane au-dessus de la jeune fille. Pour autant, un air malicieux orne toujours ses sourires timides, ceux-ci étant, et il semble bon de le préciser, de plus en plus rares. Sa petite taille et sa peau d’une pâleur uniforme relève l’innocence incongrue qu’elle garde au fin fond de son cœur de femme-enfant, piètre organe atrophié et rapiécé de multiples plaies et cicatrices en tout genre. Ses deux grands yeux gris, fardés à l’excès, nous noient sous une douce et belle mélancolie, tant ils sont expressifs et nous hurlent une détresse affligeante. Chaque chose en elle est un coup que l’on vous assène en pleine figure. Impossible de rester de marbre une fois face à la gente demoiselle. Elle vous emmènerait au bout du monde en un battement de cils.


« I'm misused, misconstrued. I don't need to be saved.

Miss slighted, I mind it. I'm stuck in the rain. »




    Poupée de verre, poupée de sang. Yeux d'océans, qui se perdent, dans les méandres d'une vie pourrie par l'usure, et les désillusions douloureuses. Lambeaux de sourires, lambeaux d'âme, jonchant le sol sale. Meurtri et repeint de gouttes d'hémoglobine. Rougeoyant de vie. Violence des chutes, blessures, craquelures et plaies. Myocarde atrophié. Fond de bouteilles, écumes alcoolisées, mal de mer et nausée. Trip brumeux. Maux et peines qu'elle tait, qui lentement lui pénètre le corps, le coeur et la font valser. Pensées qui cognent les parois de son crâne, qui lui donnent mal à s'en exploser la tête contre les murs. Bulle malsaine et solitude écoeurante. Migraines et souvenirs sanguinaires qu'elle abrutie d'aspirine. De réconfort virtuel et irréel, de rêves échoués et déjà revisités. Odeur familière qui lui chatouille les sens, liquide chaud et visqueux qui retrace les courbes de ses poignets corrompus. Liquide amer, qui se répand, partout sur la toile humaine qu'elle prétend jouer. Joues brûlantes de larmes tortueuses, transpirantes d'appels à l'aide qui se meurent, s'essoufflent. Comme Elle. Elle qui se meure et s'essouffle dans son royaume désenchanté. Derrière ses masques façonnés aux faux-semblants. Princesse Torturée. Princesse Dragon. Nocive et destructrice. Dangereuse et pleines et vices. De démons nocturnes et vils qui lui font regretter chaque nuit, de s'être abandonnée et d'avoir transpiré son humanité affligeante. De s'être offerte aux coups, et d'avoir contribué à sa décadence monstrueuse.




    « Il faudrait noyer mon cœur sous l’acide pour le stériliser de toutes ses écorchures sentimentales. Cela peut paraître égocentrique à souhait, ce que parfois et bien souvent je suis, mais je pense souvent qu’il n’y a pas peine plus grande et destructrice que la mienne. Depuis ma mort, et la séparation avec Damon, tout est devenu si peu important à mes yeux, que je me laisse sombrer doucement. Je fais mine de tenir debout, et d’avancer, coûte que coûte. Je me bats dans le vide, contre le vent, je m’ébranle, mais à quel prix ? En vérité, je me laisse croupir sous la douleur et prend le temps de me détruire minutieusement, petit à petit. Il n’y a personne pour intervenir, personne pour me regarder mourir une seconde fois, et ça me plait. Ou plutôt, cela me convient. Tout est tellement plus simple comme ça. C’est lâche et purement humain, et en étant franche, cela me débecte. L’humanité, cette erreur mal constituée, elle me répugne. Je hais le monde, je hais les gens. Je me hais moi pour être si humaine. Si faible. Et je vous assure qu’à la longue, tout cela est fatiguant. »


    Lily est beaucoup trop complexe et paradoxale pour pouvoir être élucidée en une simple description. Un jour vous dira-t-elle noir, l’autre blanc. Rien n’est jamais très clair dans sa tête et tout l’amène toujours à tout remettre en cause, et à se méfier excessivement de tout. Elle, et son lunatisme permanent en tout premier lieu. Car oui, Lily n’est pas fiable, encore moins stable ou même confiante, et elle en a parfaitement conscience. Elle cultive avec soin le don inné qu’elle possède pour tout foutre en l’air. Pour détruire ceux qui ont un beau jour le malheur de croiser sa route. Comme ça, par pulsion, par lassitude, par souffrance, ou par vengeance. Elle laisse, délaisse, jette comme elle prend. Additionne et collectionne les cœurs brisés. Se détache des liens qui se resserrent un peu trop autour d’elle, des relations qui l’essoufflent, par peur de se retrouver piégée, de finir par manquer d’air. De s’étouffer parmi des sentiments trop douloureux. De souffrir. Souffrir sans le vouloir. Souffrir pour de vrai, au plus profond d’elle-même, de façon encore plus dévastatrice encore qu’en se retournant la tête à coup de mauvaise coke ou en s’ouvrant les poignets. Par peur d’avoir mal.
    C’est en partie pourquoi ses rêves échoués l’écoeurent ; ils sont affligeants de niaiserie et de sentiments tout dégoulinants, mais elle continue de les porter en elle, malgré les désillusions. Sa fierté accablante et son égo surdimensionné la poussent sans cesse à s’autodétruire et s’infliger ses propres coups. Et ce, sans jamais accepter aucune aide. Elle fuit à chaque fois qu’elle sent la situation lui filer d’entre ses fins doigts. Dans vos vies, Lily ne demeure qu’une ombre dévastatrice, une bombe à retardement, qui disparaît un peu trop rapidement du tableau, vous explose un beau jour à la figure, sans raison valable et plus souvent par lâcheté pure et dure.


« I'm like a bottle of pain.

Miss matter "You had her, now she goin' away".»





    « Mes plus grands regrets auront été de céder lâchement à mes aspirations égoïstes. Aujourd’hui, je le regrette amèrement. Mais les jeux sont faits, et personne n’y peut plus rien. Je limite les dégâts et je subis les conséquences de mes actes. J’avance et j’apprends à vivre avec moi. Que de moi. A vrai dire, en ai-je seulement le choix ? Je suis coincée ici pour environ… l’éternité. Cela fait deux ans, maintenant. Deux ans que j’ai fait le choix de partir, sans jamais me soucier des gens qui m’aimaient et que j’ai brisé avec une indifférence sanglante ; il est hors de question que je me pointe du jour au lendemain dans leurs vies sous prétexte que je ne supporte plus le manque et la solitude qui me rongent. Pas après toute cette mise en scène, cette fuite si bien maquillée. Les retrouver, pour entendre quoi, de toute façon ? ‘’Ma pauvre Lily, tu l’as voulu, ta petite vie loin de nous. Tu nous as lâchement abandonné en pensant t’épanouir dans un ailleurs meilleur. Sans tout cet amour que l’on te portait et que tu t’es tant acharnée à souiller. Par manque de courage. Par lâcheté navrante. Aujourd’hui, tu paies les pots cassés. Tu erres, en fantôme du passé, piégée à travers le temps. Ta décadence n’est basée que sur les leurs d’une gamine de quatorze. Tu as voulu mourir pour ne plus rien ressentir, pour achever toute lueur d’humanité que tu possédais encore. Mais regarde-toi, tu es là, et ta sentence est bien pire, finalement. Eternelle et sournoise. Tu n’as pas le droit de te plaindre, juste celui de te taire. Tu as fait souffrir assez de monde comme ça, tu ne crois pas ?’’ »

    Lily Humphrey est décédée dans la nuit du 6 Janvier 2009, alors qu’elle se promenait de nuit et allait à une soirée où elle n’avait pas été autorisée à se rendre. En brave et stupide adolescente de son âge, elle avait décidé de faire le mur et de braver l’autorité parentale. Une grave erreur, puisque tout cela lui valut un aller simple pour l’au-delà. Du moins, c’est la version officielle qui vous a été donné. A tous. L’explication rationnelle sur laquelle personne ne s’est attardé, car quiconque connaissait Lily peut témoigner du fait qu’elle était du genre têtue comme une mule. Ce comportement n’interpellait personne, à l’époque. En réalité, tout ne s’est pas exactement déroulé dans ces circonstances. Une machination affligeante. Un pacte égoïste et purement stratégique. Une organisation minutieuse, prévue depuis le tout début. C’est en fait, ce en quoi consistait la mort de la jeune fille.

    Remontons quelques mois en arrière, si vous le voulez bien. En ce temps, il est important de préciser que Lily jalousait énormément Damon et son tout nouveau statut de vagabond. Elle n’attendait qu’une chose ; hériter du bijou magique et devenir tout aussi nomade que son frère. Pouvoir bénéficier de son privilège au plus tôt, pouvoir voyager à travers le temps. Rendre sa vie plus passionnante, plus attrayante, car l'ennui menaçait sérieusement de l’achever. Et cela commençait à ternir la jeune fille, ainsi que l’image qu’elle pouvait avoir d’elle-même - image qui soit dit en passant n’a jamais été très valorisante. Pathologiquement, la jolie blonde a tendance depuis sa plus tendre enfance, à se déprécier voire se dénigrer dès que l’occasion se présente. Elle aime se descendre et se faire sentir qu’elle ne vaut rien. C’est un comportement qui peut paraître étrange, ou qui peut agacer énormément de monde, la plupart du temps, car Lily se fait souvent plaindre - contre son grès. Seulement en vérité, cette gamine est malade. En terrible manque de confiance en elle. Persuadée de ne pas servir à grand chose, d'être une source continuelle de problèmes et de maux. Et sa situation familiale n'a pas réellement contribué au fait que tout cela s'arrange.
    Depuis toute jeune, cette dernière rêve de s’évader dans un monde parallèle, où sa liberté et ses différences seraient enfin reconnues et acceptées. Où sa curiosité et sa soif de connaissance pourraient être rassasiées. Alors, lorsque l’existence des vagabonds lui est exposée comme une réalité, une évidence, c’est toute l’optique et les notions qu’elle se faisait de la vie sur Terre, qu'elle s'empresse de remettre en question. Son passage sur cette piètre planète finissait par trouver un sens logique, une utilité. Ca la ravissait, la rassurait. Indiscutablement, sa vie prenait un tout nouveau tournant.

    Toutefois, sa génitrice, prenant son jeune âge comme prétexte, lui interdit de toucher au bijou avant sa majorité. Règle et contrainte qu'évidemment, la petite rebelle refusa de cautionner. C'est donc seule, et avec une détermination insatiable qu'elle entreprit ses propres recherches sur le monde des Vagabonds. Sa voracité excessive finissant par avoir raison d'elle, de façon aussi tragique qu'impardonnable. Lily, innondée sous sa nouvelle folie et ses projets fantasmagoriques, finit par rencontrer un vagabond du futur, pensant avoir réussit à provoquer le Destin - son égocentrisme et son obsession l'empêchaient inexorablement d'être objective. En réalité, la cadette venait de s'offrir comme proie idéale pour machination machiavélique.
    Ce voyageur donc, fervant serviteur du Mal corrompu jusqu'aux os, lui proposa de monnayer sa mort contre l'éternité et l'anneau magique. Le but du complot ? Faire sombrer Damon, le corrompre, et le pousser sournoisement à servir les Ténèbres. Pour ainsi changer le cours des choses, et le rallier à leur cause. (Il semblerait en effet que le frère-médium soit un bon parti, un élément prometteur et efficace dans la victoire du Mal contre le Bien. Et évidemment, l'unique moyen de le couler et l'anéantir était de toucher à sa très chère petite soeur.)
    En écorchée indigne et irresponsable, jalouse et saturée par ses rêves égoïstes et immoraux, Lily pactisa avec le Mal. Sa mort fut progammée, et elle acquit son rôle tant convoité de vagabonde. Pourtant, toute cette mise en scène lui laissa un léger goût de remords, et de regrets amers, une fois le but presque atteint. Elle connaissait les conséquences qu'engendrerait sa décision, mais exigea, dans un dernier élan de mélancolie et de compassion, que l'on ménage ses proches en maquillant son suicide par un faux accident.
    Ce fut son complice qui l'abattit froidement, d'une façon aussi lente que démoniaque. Lily du subir les coups jusqu'au bout, jusqu'au moment ultime où elle se sentit partir. Durant ce court et même laps de temps, la jolie blonde réussit à enfiler l'anneau qui lui permit de "transplaner" dans le passé. Delà, un phénomène inexplicable s'enclencha. L'âme de la jeune fille fut extirpée de son "enveloppe corporelle", qui jonchait dès à présent la chaussée. Cadavérique, ensanglantée et crayeuse. Vidée de toute once de vie.
    L'esprit de Lily erra un moment avant de reprendre un semblant de forme "humaine". Elle découvrit également son injuste malédiction. Etant morte de façon officielle, la jeune fille ne pouvait voyager au-delà de sa date de décès. Elle était condamnée ; immortelle et coincée dans le passé pour l'éternité. Elle s'était faite avoir en beauté.


Behind The Screen


    ๑ Identité : Mathi

    ๑ Fréquence de Connexion : La plus régulière possible !

    ๑ Arrivée à Londres : Sous proposition d'Erynn

    ๑ Double Compte : [x] Oui ; Non [ ] (Je suis également et surtout Damon H.)


    *les phrases en rouge sont des extraits de la chanson Miss Nothing de Taylor Momsen

    © Ombe




Revenir en haut Aller en bas
avatar
    Date de Naissance : 06/01/1992







Faites place à







MessageSujet: Re: Lily Humphrey - Remember The Past   Ven 1 Avr - 21:55

Très chère Lily,

Tu as été profondément stupide de conclure un pacte avec un Vagabond mais, ça, tu sembles t'en rendre désormais compte même si tu te refuses à retrouver tous ceux que tu as lâchement plaqués. En partie à cause de cela, je dois t'avouer que mon avis sur toi est assez mitigé : tu m'amuses tout en me navrant. Tu es tellement fragile, tellement hantée - même si c'est plutôt toi qui hantes les choses, désormais - que je n'ai réellement aucune idée de la façon dont je réagirais si je tombais sur toi au cours de mes pérégrinations dans le temps. Le seul point qui pourrait nous rapprocher, il me semble, est notre dégoût mutuel pour l'Humanité. Après, ça ne signifie évidemment pas que tout le reste nous éloigne... Je suis parfaitement neutre à ton sujet.

Au plaisir de te rencontrer pour enfin perdre ma neutralité,

Aloysius Vasteels.



Je valide ta fiche, Mathi.
Je me demande comment l'idée de Lily t'est venue.

___________________________

I will never die. I will never lose.

I will never be defeated.



I'm Aloysius, God, Vasteels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Re: Lily Humphrey - Remember The Past   Ven 1 Avr - 23:18

Aloysius,
Ta neutralité ne peut que m'indifférer ou me conforter dans l'idée que je ne peux plus me complaire que dans ma solitude étroite. Mes rapports humains et ma sociabilité sont réduits à néant, depuis ma mort -ils n'étaient déjà pas bien développés à l'époque, mais là il faut dire que c'est degré zéro. De ce fait, il m'est impossible pour moi aussi de savoir comment je réagirais une fois face à toi. Sache que je n'ai pas pour ambition de montrer mes faiblesses ou de continuer d'hanter les rues de Londres trop longtemps, sans agir.
Maintenant que j'ai réalisé ce que j'ai perdu, il me faut en faire le deuil.
En te saluant cordialement,
L.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
    Date de Naissance : 22/02/1982







Faites place à







MessageSujet: Re: Lily Humphrey - Remember The Past   Sam 2 Avr - 19:06

Lily,

C'est rare, et pourtant, là, tout de suite, maintenant, je ne sais que dire. Je me sens lâchement impuissante face à tout cela. Face à toi, si fragile, si dévastée et si... Morte. Tellement de mots s'emmêlent dans ma tête que je ne parviens malheureusement pas à trouver les mots pour te dire ce que je ressens. Peut-être parce qu'il n'y en a pas. Que seul le silence te va et t'appartient. Mais je ne le crois pas. Il devrait bien y avoir quelque chose, ou quelqu'un, qui puisse te faire prendre conscience que la solitude ne correspond à rien ni personne, que ta situation n'est pas désespérée et que chacun a droit à une seconde chance. Tu peux toujours prendre partie de la situation dans laquelle tu te trouves bien malgré toi et... Et je ne sais pas. Je me rend compte que je ne sais rien, que ce que je dis est profondément inutile. La seule chose qui me paraît appropriée est:

Si tu souhaites parler, même si j'en doute, tu peux venir me hanter.

Liesel W.

Et de Math' à Mathi:
J'ai adoré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Re: Lily Humphrey - Remember The Past   Mar 5 Avr - 8:38

Très jolie Liesel,

Ta compassion et ton intérêt me touchent, même s'il est assez absurde de me plaindre dans la mesure où je n'ai récolté que le fruit de mes jeunes erreurs. Rien de plus dangereux qu'un anneau magique dans les mains d'une adolescente pleine de rêves.
Quand bien même, si la solitude me ronge, elle est aussi la punition que je m'inflige. La douleur est si vive, lorsque je repense à tout ce que j'ai bien pu laisser derrière moi, que m'attacher m'angoisse énormément. En restant seule, je souffre en silence et je ne risque rien. Du moins, c'est ce que je me dis.
Ne prends pas ma malédiction trop à coeur, personne ne peut plus rien pour moi, malheureusement. Pour être sauvée, il faudrait déjà que je le veuille.

Pour autant, et même si je refuse les liens durables, te croiser un jour par mégarde ou pur hasard me ferait amplement plaisir.

Bien à toi, Lily H.
Revenir en haut Aller en bas






Faites place à

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Lily Humphrey - Remember The Past   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lily Humphrey - Remember The Past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naboo :: Présentations :: Autres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit