AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Damon Humphrey ♠ L'âme errante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Damon Humphrey ♠ L'âme errante   Dim 20 Fév - 0:52






Date de naissance : 12 Octobre 1984.
Groupe : Vagabond du Présent.
Avatar : Jake Gyllenhaal




» For every street, of any scene. Any place you've never been. I'll be your guide.

Damon est un jeune homme charismatique et singulier qui passe généralement peu inaperçu. Grand, mince, d’épaules carrées et de corps minutieusement travaillé par ses muscles, le beau brun impose une prestance intimidante et plaisante qui attise la gente féminine. Une prestance débordante de noirceur, de mystère. Sa démarche parait toujours très assurée, bien qu’elle transpire irrémédiablement sa nonchalance constante, et met en avant ses airs et ses manières de dandy invétéré. Vestimentairement parlant, Damon adopte (dans ses meilleurs jours) un style pratique et décontracté, allant d’un simple jean accordé d’une chemise difforme, parfois bon chic bon genre, ou d’une veste de costume commune et classieuse, qui ne cessent d’embellir son physique déjà très avantageux. Pour le reste du temps, il demeure si obstinément noyé dans son gouffre qu’il lui arrive d’être assimilé à un sans-abris ; des vêtements larges, une mine dépitée, une barbe naissante et des cernes inquiétantes sont plus courantes. Ses yeux d’un bleu gris électrisant, semblable aux teintes et aux nuances froides d’une aurore hivernale, restent son plus gros atout de séduction ; ils agissent sur vous comme d’effrayants sortilèges et conservent en eux un talent d’hypnose très utile dont le dandy use à l’excès. D’ailleurs, le jeune homme réussit sans mal à analyser la personne qu’il a devant lui et qu’il toise, grâce au don de médium qu’il possède. Risquez-vous à plonger en son regard cristallisant et il saura qui vous êtes.

Distant & Méfiant. A l’excès. Deux maîtres mots qui résument assez bien l’entière complexité de Damon. Une distance qu’il dresse entre lui et le reste des choses, des gens. Entre lui et vous. Une barricade, une barrière infranchissable, pour personne. Cette protection n’a pourtant pas toujours été là. Auparavant, Damon était avenant, social, le cœur sur la main. Très fleur bleue et assez sentimental, on l’appréciait beaucoup. Cependant le temps et les douloureuses péripéties qu’il a rencontrés sur son chemin ont contribué à son endurcissement. L’accumulation de coups et l’acharnement injuste de la vie ont saboté le reste d’espoir qui le rendait beau, heureux. Qui le transportait au-dessus de tout problème. Le Damon d’avant n’est plus, il a laissé place à un écorché en phase terminale dans son savant programme d’autodestruction. Souffrir renforce, construit. Aujourd’hui, le jeune homme se blinde, ou façonne son masque d’indifférence. Il gère ses écarts, ses excès, et ne se prive pas au passage pour s’ébranler un peu plus. Un sombre mec en mal de vivre, pitoyable et malheureux. Une âme errante, un fantôme, une bombe à retardement, ni plus, ni moins.
Plus grand-chose ne l’importe ; lui ou tout le reste, c’est la même chose. Il se sent peu concerné par la peine d’autrui et garde une réserve de haine incommensurable envers la nature humaine. Haine et dédain qui le maintiennent debout et sans lesquels il s’effondre. Mais haine et dédain qui, paradoxalement et lentement le tuent. Il crache sur les gens. En général. Et ce, qu’importe leur nature, leur nombre, leur genre. Il se contente de les détester, ou de les ignorer. Il en devient parfois lunatique et colérique, cynique et cruel. Sans compassion. Un robot, une enveloppe corporelle dépourvue d’âme ou de « bons » sentiments. Une machine destructrice et intoxiquée par ses propres maux. Partout où Damon passe, il répand une aura mélancolique qui a pour but de faire fuir qui risquerait à s’approcher de trop près. Il en veut au monde, au monde entier. Il en veut aux gens de ne pas percevoir comme il souffre. Alors il se réfugie dans sa solitude et sa tranquilité, se cache derrière ses airs de cadavres errants et les fantômes du passé qui le hantent. Il ne vit plus qu’à travers eux, et se résigne à les quitter. Son « don » de médium ne le dupe que très rarement ; ainsi, s’il prend le temps de s’arrêter sur quelqu’un (ce qui demeure très rare car il ne supporte plus ses visions), sachez que cela reste dans son propre intérêt. Il pourrait user de ses talents pour aider les autres, comme il le faisait souvent avant, mais son malheur l’emprisonne trop. Il n’est plus capable de garder la tête hors de l’eau et rejette en bloc ce qu’il est. Avant d’haïr le monde, il se hait lui-même. Et cela ne changera certainement plus jamais.



» Remember the past.

19 Septembre 1994.
Lily Humphrey voit le jour dans un hôpital aux alentours de Bristol. Damon n’a alors que 10ans, mais il se réjouit déjà d’avoir une petite sœur, se sentant affreusement seul. A l’époque, Damon est un petit garçon mal dans sa peau. Il n’a pas de bons résultats scolaires au collège, un proche vient de mourir, et ses parents se disputent énormément. Son père rencontre un grave souci avec l’alcool. Pour être clair, il est carrément drogué et alcoolique. Pour autant, sa mère ne se résout pas à le quitter et préfère fuir la réalité en s’enlisant dans son travail ; elle est rarement là pour son fils. Damon est de ce fait, et durant toute son enfance, élevé par ses grands-parents maternels. Henri, son grand-père, se substitue au rôle du géniteur et donne beaucoup afin de chérir son petit-fils. Il agit avec lui comme un guide, un ange gardien - mais malheureusement, celui-ci meurt peu de temps avant la naissance de Lily. Première étape douloureuse et difficile pour le jeune pré-adolescent.
Rabaissé et noyé sous les insultes et les reproches de son « vrai » père, Damon commence petit à petit à développer plusieurs complexes et à se dévaloriser. Il se sent seul. A l’école, il est un peu le souffre-douleur de sa classe, et Rebecca, la jolie rousse dont il est fou amoureux, ne sait même pas qu’il existe. Physiquement, il se trouve énormément de défauts ; il a une peau grasse, s’habit mal et est un peu potelé. Transparent. Inutile. En mal d’attention et d’amour. Et puis… il commence à avoir des visions étranges. Il entre régulièrement en communication avec son grand-père, décédé, et s’enferme des heures dans sa chambre afin de lui parler. Il ne sait pas comment l’expliquer, alors il se renseigne dans des bouquins, sur internet, et ses recherches lui apprennent que c’est commun, durant l’enfance, de se créer ses visions, de retranscrire ses désirs ou ses rêves par le biais « d’hallucinations », ou d’« ami imaginaire ». D’autant plus si ledit enfant a vécu un traumatisme important, comme son premier rapport avec la mort, son premier deuil.
Mais Damon reste persuadé qu’il n’hallucine pas ; il préférera taire pendant longtemps le don qu’il est en train de développer, et n’en informer personne, de peur de passer pour fou.

Lorsqu’il était entré dans la chambre qui portait le numéro 311 –il se souvient encore de ce genre de détails, il était si surexcité- il n’avait embrassé et salué que très superficiellement sa mère, et s’était précipité devant le berceau du nourisson endormi, qu’il admirait. Son cœur s’était brutalement serré, au creux de sa poitrine. Et il avait su, à ce moment précis, que Lily deviendrait la personne la plus importante et la plus chère à ses yeux. Elle avant tout le reste, Elle avant tout le monde.
Il saurait être un bon grand-frère, le meilleur même. Cette fois, il réussirait enfin quelque chose dans sa vie. Il deviendrait son guide, son ange gardien. Comme l’avait été Henri avec lui. Oui, un magnifique, un merveilleux ange. Il ferait de son mieux pour qu’elle ait tout ce qui serait nécessaire à son épanouissement. Il donnera cher de sa peau, s’il le faut. Rien ne l’empêchera de rendre sa petite sœur heureuse. Rien. Il était formel.



Quelques années plus tard.
Damon et Lily grandissent ensemble, sans trop de soucis. Ils sont plus que jamais fusionnels, et Damon rempli avec brio son rôle d’Ange et de grande frère. Ils se disputent parfois, mais ça n’est jamais sérieux et ne dure jamais longtemps. Leur grande différence d’âge aide. En tant qu'aîné, Damon sait faire des concessions et être mature.
Sur le plan familial, les choses se sont plus ou moins arrangées. Leurs parents ont divorcés, et Damon et Lily vivent ensemble chez leur mère. Ils voient leur père un week-end sur deux, ce qui limite les dégats. Damon a également pri en assurance. Il a commencé à prendre soin de son apparence, de son image, s’est franchement embellit et se met plus en avant. Il avait été dans l’obligation de plus s’affirmer en prenant à charge sa petite sœur. Question « communication avec les morts », il avait finalement décidé d’en parler ; chose qu’il a regretté presque aussitôt et durant un long moment. Sa mère l’avait emmené voir un psy qui avait dressé un diagnostic grotesque : troubles de la personnalité et schizophrénie amenant psychoses et hallucinations. Résultats ? Il avait été placé sous anti-dépresseurs. Au début, ses visions avaient totalement disparues grâce au thymorégulateurs. Il se sentait triste, morne, vidée de toutes lueurs qui consistaient son être. Puis petit à petit, elles étaient revenues, à distance assez éloignées, puis plus régulières, et il se sentait mieux. Alors il ne prenait plus ses cachets, et sa mère avait fini par avouer que cela n’avait aucune source psychologique. Il se servait de son don pour aider les gens. Il leur rendait un peu d’espoir, un peu de bonheur. Ca lui plaisait. Il voulait servir à l’humanité, être utile…



L’année des 14ans de Lily.

Quelque chose changea dans la vie des deux adolescents. La mère de Damon possédait un bijou de grande valeur, à cette époque ; un anneau en argent qu’elle portait autour du cou, en guise de pendentif. Elle ne le quittait jamais, et répétait à ses deux enfants qu’il finirait par leur appartenir, quand ils seraient en âge d’en comprendre l’usage. Ce qui avait le don d’attiser leur curiosité commune.
Le jour des 20ans de Damon, elle s’en sépara et en fit cadeau à son fils. Delà, Damon et Lily apprirent toute la vérité sur les Vagabonds, leurs rôles, et tout ce qui concernait leur monde. Il sut aussi qu’ils en étaient ; des vagabonds du présent, et que dès lors, s’ils enfilaient cet anneau magique, ils pourraient voyager comme bon leur semble à travers le temps et l’espace.
Il entreprit des voyages, des essais, s’amusait et s’émerveillait de connaitre l’avenir. Lily, elle, le jalousait ; elle aussi voulait voyager à petit prix, voir de ses yeux ; les récits apologiques de son frère ne lui suffisaient plus, ils l’agaçaient même. Seulement, il était hors de question qu’à son âge, elle obtienne cet objet tant convoité. Qu’importe la maturité dont elle disposait, il en relevait du sort du monde, ce n’était pas sans conséquence. Elle pouvait flancher, se faire influencer, se créer une addiction, fuir la réalité du présent. Elle était encore trop fragile et vulnérable. Inconsciente.
Un jour, alors que Damon voyageait une énième fois dans le futur, il vu ce qu’il redoutait le plus ; il assista à la mort de sa petite sœur. Une course contre la montre venait de se déclencher. Dépité et décomposé, il revint imméditament dans le présent et devint si vigilant qu’il refusa de quitter sa sœur d’un seul oeil. Il voulait absolument empêcher ça. Ca n’arriverait pas. Il était son Ange, son guide. Il la protégerait. Elle ne le quitterait pas. Elle ne pouvait pas. Il ne devait pas permettre ça.
Au fur et à mesure du temps, Damon agaça de plus en plus Lily, qui, étant une jeune adolescente en crise, ne supportait pas d’avoir quelqu’un sur son dos sans arrêts. Le jeune homme n’avait rien dit de sa vision à personne, pour ne pas inquiéter ses proches ; il voulait qu’ils continuent à vivre normalement, même si lui mourait d’angoisse à chaque fois que sa sœur mettait un pied dehors. Lily était insupportable, elle n’en faisait qu’à sa tête. A plusieurs reprises, elle failli mourir : chaque fois, son frère la sauva. L’année de ses 14ans, le drame finit par se produire. Alors que tout le monde dormait, Lily fit le mur afin de rejoindre ses amis pour une soirée. Elle se fit renverser et mourru sur le coup.
Bouffée par le remords et les regrets, Damon se sentit le pire homme qu’il soit. Avec toutes les ressources dont il disposait, il avait finalement fini par ne pas savoir protéger dignement la personne à laquelle il tenait le plus. Et il l’avait perdu. Tragiquement. Tout était sa faute. Il avait eu torts de se confronter au rôle qu’avait eu Henri pour lui, il n’était qu’un moins que rien.
Sa descente aux enfers fut imminente. Il perdit progressivement goût à la vie, et à son don de médium qui étrangement ne lui permettait pas d’entrer en contact avec sa soeur. Il marchait avec tous les autres, mais pas pour elle. Ironie, injustice sanglante.
Il chercha, pendant deux longues années, à ramener sa sœur dans le monde des vivants, par n’importe quel moyen. Il était prêt à payer n’importe quel prix. Il entreprit des tas de voyages, des tas de combats. Il rencontra d’autres vagabonds, fit des pactes, des deals inimaginables. Il sombra du côté sombre, servi le mal à plusieurs reprises. Failli vendre son âme au diable. Il était résolu ; il voulait faire revenir Lily. Mais son statut de simple Vagabond du Présent ne le lui permettait pas. Il se sentit inutile, impuissant, trahi. Et il se mit à haïr et à rejeter en bloc sa nature. Il bannit les vagabonds et tout ayant un rapport avec eux de sa vie. Il n’en avait plus rien à faire, de sauver ou d’aider l’humanité : on lui avait pris Lily, sa Lily. Rien ne pouvait être pire. Rien d’autre ne comptait. Lentement, la haine s’empara du jeune homme, et il se mit à changer peu à peu de personnalité.

Deux ans après la mort de sa sœur, Damon décida de fuir sa ville natale, qui regorgeait de souvenirs sanguinaires et tortueux. Il vint s’installer à Londres, vidé de tout espoir, bercé par le malheur et les fantômes de sa sœur. Détruit.


***

&& Qui suis-je?



Prénom : Mathi.
Âge : 16ans.
Fréquence de connexion : La plus régulière possible.
Comment as-tu connu le forum ? : Par le biais de notre très chère Erynn. (L)


Dernière édition par Damon Humphrey le Sam 26 Mar - 18:17, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar






Faites place à







MessageSujet: Re: Damon Humphrey ♠ L'âme errante   Dim 20 Fév - 1:27

Bienvenue à Londres Damon,

Oui, je te souhaite la bienvenue, car je suis certaine que derrière ce masque de démon que tu t'es crée, le bon Damon est encore caché. Je n'ai qu'une envie, qu'il revienne, car tu pourrais être très utile et redevenir celui qui voulait aider les humains. Je comprends que tu te sentes mal, mais rien n'est de ta faute, j'espère que tu le comprendras. Ton histoire me touche, et une rencontre serait peut-être possible, après tout, nous avons en commun la perte d'êtres chers à nos yeux tous les deux...
Au plaisir donc,

Rose Johnson

Je valide ta fiche Mathi, tu gères, et j'espère qu'enfin, nous pourrons avoir notre sujet qui va déchirer !

___________________________


We're here to help you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Re: Damon Humphrey ♠ L'âme errante   Dim 20 Fév - 1:34

Je te remercie, Rose, pour cet accueil chaleureux et compatissant.
Il se pourrait que nous nous croisions, au détour d'une rue, ou d'un des nombreux quartiers de Londres, car je ne voyage plus à travers le temps ni l'espace, désormais...

Au plaisir, D.H
Revenir en haut Aller en bas
avatar
    Date de Naissance : 27/05/1986

    Emploi/loisirs : Concevoir






Faites place à







MessageSujet: Re: Damon Humphrey ♠ L'âme errante   Dim 20 Fév - 14:05

Damon,

Si j'étais encore la Sophia d'avant, je t'aurais dit que tu as parfaitement pu expérimenter le fait que l'attachement n'est qu'une erreur, même s'il est d'ordre fraternel, et que tu as le devoir d'assumer mais maintenant, je suis tout à fait désolée pour toi et j'espère que tu croiseras le chemin d'une personne qui pourra te remonter du gouffre destructeur dans lequel tu évolues désormais. N'étant pas encore quelqu'un d'assez humain pour pouvoir t'aider, je ne te proposerai pas une rencontre mais sache que cela ne me déplairait pourtant pas,

Courtoisement,

Sophia

___________________________


Love is a chemical attraction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Re: Damon Humphrey ♠ L'âme errante   Dim 20 Fév - 16:14

    Bienvenue !

    La perte d'un être proche est quelque chose que je ne pourrais supporter. Je n'ose imaginer ce que tu as pu ressentir. Ce n'est pas pour autant que nous sympathiserons, alors méfie-toi.

    Cordialement,

Lulla.
Revenir en haut Aller en bas






Faites place à

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Damon Humphrey ♠ L'âme errante   

Revenir en haut Aller en bas
 

Damon Humphrey ♠ L'âme errante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naboo :: Présentations :: Autres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com