AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 KS stands for "Kindness and Support" ♦ Estebannah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar






Faites place à







MessageSujet: KS stands for "Kindness and Support" ♦ Estebannah   Sam 5 Avr - 19:45





avec



Esteban

KS stands for "Kindness and Support"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Des doigts qui s’agitent, se frottent, avancent et attrapent. Des dents qui mordillent, brillent, se cachent et réapparaissent. Des yeux qui sourient, hésitent, encouragent et étincèlent. Une fille qui inspire un grand coup et arrête un garçon. Une fille qui tripote légèrement le tissu de sa jupe et passe sa main dans ses cheveux. Une fille qui rougit et essaie de draguer Esteban Koslow-Sacritorian.

Attablée à quelques mètres à peine de cet amusant spectacle, la sœur jumelle d’Esteban, Shoshannah, les observe avec attention, sa soupirante et lui. Un sourire en coin habille ses lèvres et une étincelle malicieuse fait briller ses yeux. Elle a hâte de voir la suite de l’affaire : l’inconnue a-t-elle réuni son courage pour revenir bredouille ou Esteban va-t-il être sensible à son charme ? Shoshannah, elle, parie sur la première hypothèse. La fille est jolie mais elle en fait trop. Il n’y a qu’à voir le cinéma qu’elle a fait pour approcher Esteban… Celui-ci ne l’a peut-être pas remarqué, ceci dit. Esteban est du genre rêveur et il ne prête pas toujours grande attention à son environnement. Un rien suffit à l’écarter de la réalité.

Même si elle a souvent essayé de le faire se bouger, quand ils étaient plus jeunes, Shoshannah ne peut pas vraiment le blâmer pour ce trait de caractère. Elle-même, bien qu’elle ne soit pas à proprement parler « rêveuse », a quelques tendances à la dispersion. En tout cas, là, son frère parait réaliser sa prédiction : il la désigne ostensiblement à la fille qui l’a abordé et il sourit en haussant les épaules, l’air de s’excuser. Le sourire de Shoshannah s’agrandit. Elle ne connait pas beaucoup de garçons aussi gentils que son frère et elle trouve heureux qu’il sache, malgré tout, faire valoir sa voix. La fille s’éloigne, sa jupe oscillant au rythme appuyé de ses hanches, dans un dernier espoir d’appâter Esteban, et Shoshannah voit ce dernier l’ignorer pour la rejoindre, elle. Quand il arrive devant sa chaise, sa haute silhouette éclipse totalement le soleil et elle se lève aussitôt pour l’embrasser.

Tu ne peux pas t’empêcher de faire des ravages, dis-moi ! lance-t-elle, un large sourire aux lèvres, tandis qu’ils s’assoient. Tu vas bientôt rattraper mon score de conquêtes, si je fais pas attention, ajoute-t-elle en lui faisant un clin d’œil, une main sur le front pour se protéger les yeux.

Un soleil radieux brille aujourd’hui dans le ciel de Londres et sur la terrasse du café londonien où ils ont décidé de se retrouver, la chaleur est des plus plaisantes. Pour autant, peu habituée à un tel temps, Shoshannah a oublié ses lunettes de soleil et si ce n’était pas son frère qui était là face à elle, elle serait sûrement repartie les chercher à son appartement.

A la place, elle attrape son siège par ses accoudoirs et le bouge jusqu’à être sur la droite d’Esteban, le soleil réchauffant agréablement ses épaules, sans l’empêcher de voir.

En tout cas, je suis contente que tu sois là, reprend-elle avant que son frère n’ait eu le temps de rebondir sur sa remarque précédente. Ca va être tellement bizarre quand je serai partie, dit-elle en bougeant légèrement sur sa chaise, ses bras s’ouvrant pour appuyer son propos. Je suis très excitée à l’idée de partir mais j’ai un peu peur aussi et y aura personne pour être là pour moi, ce sera à moi d’être là pour les autres et ça me dérange pas mais… J’ai quand même un peu peur, lâche-t-elle, levant un bras puis l’autre pour matérialiser son conflit intérieur avant de réunir ses mains devant elle. Elle sourit, un peu plus timidement qu’auparavant, et pose finalement la question qui lui brûle les lèvres : t’en penses quoi ? C’est normal ? Parce que je pense que ça l’est ! Mais… Ca l’est ?

Son regard tombant sur la table qui tremble légèrement, elle remarque que son pied bat nerveusement l’air et elle l’arrête aussitôt tandis que son frère commence à lui répondre. Son timbre de voix est mesuré et elle sent son agitation diminuer au fur et à mesure qu’il lui donne son point de vue sur tout ce qu’elle vient de dire. Elle hoche la tête en souriant doucement, sans toutefois chercher à l'interrompre. Ça a longtemps été un de ses plus gros défauts et elle est déterminée à l’éradiquer une bonne fois pour toute !  

Ceci dit, cela n’empêche pas un serveur d’arriver pour leur demander ce qu’ils veulent et ils lui commandent rapidement deux boissons avant de reprendre là où ils en étaient ; et si voir Shoshannah silencieuse face à Esteban est un spectacle inhabituel pour ceux qui les connaissent, c'est surtout une scène compréhensible pour ceux qui les aiment. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Faites place à







MessageSujet: Re: KS stands for "Kindness and Support" ♦ Estebannah   Jeu 10 Avr - 20:09



KS stands for "Kindness and Support"



Tandis qu’il arpentait les rues de Londres pour rejoindre sa jumelle, Esteban était à mille lieues de prêter attention à ce qui l’entourait. Il était comme en mode automatique, et même s’il était bien conscient de ce qu’il faisait, ses pensées, elles, étaient dirigées vers un genre de rêve éveillé. Le soleil brillait, là-haut dans le ciel, et brusquement il se demanda si c’était un signe. Shoshannah allait partir pour une année entière, et une atmosphère estivale planait déjà dans Londres. Esteban n’était pas du genre à croire à de telles choses, mais la coïncidence le fit sourire. Il savait d’ores et déjà que tout allait bien se passer pour elle, et qu’elle allait tirer le meilleur de cette année sabbatique.

Il venait d’ailleurs de la repérer à la table du café auquel ils avaient prévus de se retrouver lorsqu’il se fit soudainement abordé par une fille comme sortie de nulle part. L’esprit encore tourné vers sa sœur qu’il imaginait déjà en Afrique, il était un peu distrait et ne saisit donc pas du premier coup ce que lui voulait l’inconnue. Mais quand il comprit, il déclina l’invitation qu’elle lui avait lancé, désignant avec un sourire désolé sa sœur qui l’attendait. Elle n’était pas son genre, de toute manière, mais il ne voyait pas vraiment d’intérêt à le lui dire. Elle était sur le point de lui adresser à nouveau la parole quand il lui souhaita une bonne journée, avant de reprendre son chemin pour arriver à la hauteur de sa sœur, tout sourire.

- Tu ne peux pas t’empêcher de faire des ravages, dis-moi ! furent les premières paroles que lui adressa Shoshannah après qu’ils se soient embrassés.

Le sourire d’Esteban prit une tournure différente, moins rêveur et juste aussi amusé qu’heureux, bien qu’il ne fusse pas aussi grand que celui de sa jumelle.

- Tu vas bientôt rattraper mon score de conquêtes, si je fais pas attention.

Esteban ne loupa pas le clin d’œil qui accompagna la remarque, ce qui le fit sourire de plus belle. Néanmoins, il ne commenta pas, appréciant simplement le fait d’être là, à discuter avec Shoshannah par une si merveilleuse journée. Celle-ci, apparemment gênée par le soleil dont elle recevait les rayons dans les yeux, bougea son siège de manière à ce qu’ils puissent se parler sans qu’elle n’ait à mettre sa main en visière. Et sitôt que cela fut fait, le plus grand des Koslow-Sacritorian ne fut pas le moins du monde étonné que Shaw prenne la parole à nouveau, ne le laissant pas rebondir sur sa remarque :

- En tout cas, je suis contente que tu sois là.

Esteban savait qu’il n’avait pas besoin de le lui dire pour qu’elle sache que la réciproque était aussi vraie. Pas qu’elle ne lui laisse véritablement l’occasion de s’exprimer de toute manière.

- Ca va être tellement bizarre quand je serai partie, ajouta-t-elle en appuyant ses propos de gestes, comme elle le faisait si souvent. Je suis très excitée à l’idée de partir mais j’ai un peu peur aussi et y aura personne pour être là pour moi, ce sera à moi d’être là pour les autres et ça me dérange pas mais… J’ai quand même un peu peur.

Ses mots comme sa gestuelle, tout aussi rapides l’un que l’autre, témoignaient du fait que le sujet lui tenait à cœur, et Esteban se sentit touché et presqu’aussi concerné qu’elle. Il comprenait parfaitement son point de vue, mais attendait qu’elle finisse de s’épancher avant de prendre la parole à son tour. Il ne voulait pas rater ce qu’elle disait, même si elle avait l’habitude de lui répéter les choses, comme il rêvassait très régulièrement. Il avait le sentiment qu’il devait profiter autant que possible du temps qu’il pouvait passer avec Shaw avant qu’elle ne parte. Et si cela signifiait qu’il doive abandonner ses rêveries pour lui accorder sa plus grande attention, soit. Il ne considérait absolument pas ça comme un grand sacrifice, de toute manière, surtout qu’elle-même avait fait d’incroyables efforts pour ne pas le couper à tout bout de champ.

- T’en penses quoi ? C’est normal ? Parce que je pense que ça l’est ! Mais… Ca l’est ? lui demanda-t-elle avant qu'un serveur ne fasse son apparition.

Il était tout à fait conscient de sa nervosité, parce qu’il la connaissait quand même sur le bout des doigts. Tout dans son attitude en témoignait, et en bon jumeau qu’il était, il lui semblait évident que c’était son rôle de la rassurer. Elle s’en serait sortie tout aussi bien sans ça, remarquez, mais le réconfort n’ayant jamais été quelque chose de répréhensible, il n’allait pas passer à côté. Ce n’était pas pour rien qu’elle lui en parlait, après tout.

- C’est tout à fait normal, Shaw, lui répondit-il calmement, une fois le serveur reparti chercher leurs commandes. Tu es sur le point de tout quitter pour t’expédier à l’autre bout du monde. Pendant un an, tu vas mettre entre parenthèses ta vie telle que tu l’as toujours connue. Ce n’est pas n’importe quel changement, ça.

Il s’exprimait sans se presser, à son inverse à elle. Il prenait le temps de lui soumettre son avis et d’essayer d’employer les mots qui lui semblait les plus adaptés. Pas qu’il la pense attardée, mais tout simplement parce que c’était dans son caractère même de rester aussi posé qu’elle bouillonnait, et que c’était le meilleur moyen pour l’amener à la même sérénité qui l’habitait, lui.

- Tu vas vivre une année merveilleuse. Je suis persuadé que tu ne vas pas le regretter. Mais comme tu n’y es pas encore, qu’il te reste encore quelques étapes à passer avant de vraiment sauter le pas, c’est normal que tu te poses ces questions. Il fit une pause avant de reprendre : peut-être que ça sera un peu difficile, au début, mais s’il y a bien quelqu’un qui est capable de s’adapter à une telle situation, c’est toi.

Il lui sourit, toujours aussi confiant. Shoshannah savait qu’elle pouvait tout lui dire et qu’il ne la jugerait pas. Si leur lien gémellaire n’était pas aussi fort qu’on puisse les qualifier de « fusionnels », il restait néanmoins bien présent, ce qui enchantait Esteban. Il se demandait comment il allait passer l’année à venir, de son côté, sans Shaw. Ca allait être certainement bizarre. Mais ce n’était pas comme s’il n’allait jamais la revoir, après tout. Et puis, ça lui permettrait d’expérimenter, à sa manière, un certain changement dans sa vie, à lui aussi. C’était du moins sa façon de voir les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Faites place à







MessageSujet: Re: KS stands for "Kindness and Support" ♦ Estebannah   Dim 8 Fév - 14:31





avec



Esteban

KS stands for "Kindness and Support"


- C’est tout à fait normal, Shaw, répond tranquillement Esteban, une fois qu’ils sont de nouveau seuls. Tu es sur le point de tout quitter pour t’expédier à l’autre bout du monde. Pendant un an, tu vas mettre entre parenthèses ta vie telle que tu l’as toujours connue. Ce n’est pas n’importe quel changement, ça.

Shoshannah continue à nerveusement hocher la tête mais elle a arrêté de sourire, concentrée sur les paroles de son frère. Ce qu’elle entend est sensé, logique. Ce sont des choses auxquelles elle a déjà pensé et, pourtant, quand c’est Esteban qui les exprime, elles prennent un tout nouveau sens. Elles perdent en abstraction. Mais… Il y a tellement d’incertitudes que ce n’est pas encore suffisant et Shoshannah se sent soulagée quand elle entend son frère continuer à parler :

- Tu vas vivre une année merveilleuse. Je suis persuadé que tu ne vas pas le regretter. Mais comme tu n’y es pas encore, qu’il te reste encore quelques étapes à passer avant de vraiment sauter le pas, c’est normal que tu te poses ces questions.

Une nouvelle fois, Shoshannah acquiesce. Esteban est un rêveur plein de bon sens.

- Peut-être que ça sera un peu difficile, au début, mais s’il y a bien quelqu’un qui est capable de s’adapter à une telle situation, c’est toi.

Il lui sourit et Shoshannah sent ses lèvres faire de même. Elle se sent toujours bouillonnante mais elle a un peu moins peur. En lui disant spontanément ce qu’elle savait déjà, Esteban a tout remis en ordre. Ceci dit, des doutes subsistent.

- Et si vous, vous avez besoin de moi ? répond-elle. Sa voix faiblit sur le dernier mot mais elle se force à continuer : Je sais que je ne suis pas indispensable mais j’aurais pu vous aider en quelque chose si j’avais été là. Est-ce que je ne fais pas un choix égoïste en partant, Este ? Et même les parents. Je sais déjà qu’ils paniquent totalement. Surtout Babbo, même si je pense que Tato ne doit juste pas le montrer. Est-ce que ça vaut vraiment le coup de les inquiéter ? Et toi ?

Elle se redresse soudainement sur son siège, claquant ses mains l’une contre l’autre sous l’effet d’une révélation avant de pointer son frère du doigt :

- Si jamais tu trouves ma belle-sœur pendant mon absence, qui pourra la tester sur son adaptabilité ? Je suis la meilleure pour l’adaptabilité, tu dois le reconnaître. Après oui, tu n’as peut-être pas besoin de quelqu’un qui s’adapte super bien mais reconnais que c’est quand même important.

Son corps s’est de nouveau détendu contre le dossier de sa chaise et un sourire amusé est revenu sur son visage tandis qu’elle poursuit :

- T’imagines si on se marie avec des jumeaux ? Pas forcément issus de la même paire mais des jumeaux quand même…. Ca serait drôle, tu ne penses pas ?

Au fond d’elle-même, elle se rend compte qu’elle essaie de changer de sujet. Qu’elle a peur des réponses d’Esteban, qu’il lui dise qu’ils survivront sans mal sans elle, qu’elle n’a pas à s’inquiéter. Mais c’est seulement au fond alors, au soleil, elle continue de sourire à son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Faites place à







MessageSujet: Re: KS stands for "Kindness and Support" ♦ Estebannah   Lun 22 Fév - 19:47



KS stands for "Kindness and Support"



Le sourire de Shoshannah montre déjà que ce qu’il lui a dit, même si elle le savait probablement déjà au fond d’elle, fait  son effet. Il la voit reprendre un peu confiance, redevenir la jumelle assurée qu’il a l’habitude de côtoyer, même s’il soupçonne qu’elle a encore quelques doutes.

- Et si vous, vous avez besoin de moi ? reprend-t-elle à nouveau inquiète, comme l’a présupposé Esteban. Je sais que je ne suis pas indispensable mais j’aurais pu vous aider en quelque chose si j’avais été là. Est-ce que je ne fais pas un choix égoïste en partant, Este ?

Il n’y a bien que Shaw pour penser qu’une mission humanitaire puisse être un choix égoïste. Mais Esteban n’a pas le temps de le lui dire, la brune continuant sa tirade en oubliant presque de reprendre son souffle :

- Et même les parents. Je sais déjà qu’ils paniquent totalement. Surtout Babbo, même si je pense que Tato ne doit juste pas le montrer. Est-ce que ça vaut vraiment le coup de les inquiéter ? Et toi ?

Esteban sursaute légèrement quand sa jumelle se redresse et frappe ses mains l’une contre l’autre avant de le pointer du doigt, mais se détend aussitôt en entendant la suite de ses propos :

- Si jamais tu trouves ma belle-sœur pendant mon absence, qui pourra la tester sur son adaptabilité ? Je suis la meilleure pour l’adaptabilité, tu dois le reconnaître. Après oui, tu n’as peut-être pas besoin de quelqu’un qui s’adapte super bien mais reconnais que c’est quand même important.

Le plus grand des Koslow-Sacritorian se sent sourire, aussi amusé que sa sœur, laquelle reprend une position plus détendue.

- T’imagines si on se marie avec des jumeaux ? Pas forcément issus de la même paire mais des jumeaux quand même…. Ca serait drôle, tu ne penses pas ?

Le train de pensées de Shaw semble aller à mille à l’heure et passer d’un sujet à l’autre sans laisser à Esteban le temps de souffler. Mais il est habitué au dynamisme de sa sœur, et sait que si la conversation dévie ainsi c’est qu’elle ne veut pas de ses réponses. C’est pour cela qu’il décide d’ignorer, comme elle, leur sujet de conversation principal pour s’attarder sur ce qu’elle lui a dit après.

- S’ils sont issus de la même paire, il vaudra mieux qu’on soit certains de ne pas s’en mettre un à dos. Les relations de l’autre avec sa belle-famille risqueraient d’être assez compliquées sinon, ajoute-t-il avec un ton aussi calme qu’amusé.

Le serveur choisit le moment où Shoshannah approuvait ses dires pour revenir avec leurs commandes.

- A ton voyage, déclare Esteban en levant son verre avec lequel Shaw ne tarde pas à trinquer.

Après avoir bu une gorgée, le brun réfléchit un instant à ce qu’il veut dire à sa sœur dont il est le plus proche. Laisser les interrogations de Shaw planer ne lui semble pas être une bonne idée, et c’est la raison pour laquelle il tient tout de même à ramener le sujet de son année sabbatique sur le tapis. Il veut la rassurer sans pour autant qu’elle pense qu’elle ne compte pas énormément à leurs yeux, qu’ils ont besoin d’elle mais que son départ ne va pas les empêcher de continuer leur bout de chemin. D’un ton posé, il essaie alors de lui exprimer sa pensée, en prenant à garde aux mots qu’il utilise, et commence par revenir, non sans humour, ce qui l’a précédemment amusé :

- Tu pars pour aider les gens, Shaw, donc ton choix ne peut pas être égoïste.

La voyant qui est prête à riposter, il continue sans lui laisser le temps de s’interposer.

- Je sais que tu dis ça par rapport à nous et que cela t’inquiète. Mais tu ne nous abandonnes pas. Tu pars pour un an seulement. Évidemment, tu vas nous manquer. Mais on sait que tu vas revenir, que ce n’est pas définitif, et, surtout, que ce que tu vas faire est important.

Shaw l’écoute très attentivement, ce qui encourage Esteban à continuer, voyant rarement sa sœur d’ordinaire si vive se tenir aussi calme et concentrée.

- Je pense qu’on sera aussi inquiets pour toi que tu l’es pour nous, sûrement plus même vu que tu seras loin de nous. Mais il n’y a pas de raison que ça n’aille pas, pour toi comme pour nous d’ailleurs. Et on va essayer de rester en contact, n’est-ce pas ?

Le sourire de Shoshannah lui fait chaud au cœur. Il sait qu’une fois là-bas, toutes les craintes de sa sœur s’envoleront. Mais il est heureux de pouvoir la rassurer déjà un peu maintenant.

- Quant à ma copine, ajoute-t-il avec un sourire, je te promets de bien la choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Faites place à







MessageSujet: Re: KS stands for "Kindness and Support" ♦ Estebannah   Sam 16 Avr - 20:37





avec



Esteban

KS stands for "Kindness and Support"

- S’ils sont issus de la même paire, il vaudra mieux qu’on soit certains de ne pas s’en mettre un à dos. Les relations de l’autre avec sa belle-famille risqueraient d’être assez compliquées sinon,  répond malicieusement Esteban.

Le sourire de Shoshannah se détend, elle oublie ses craintes le temps d’une seconde et hoche franchement la tête. Une main apparaît soudain dans son champ de vision et elle se rend compte que le serveur est là avec leurs boissons. Esteban lève la sienne alors que le serveur s’en va et elle tape légèrement son verre, tandis qu’il lui porte un toast :

- A ton voyage.

Les doigts de Shoshannah se crispent légèrement sur son verre mais elle ne dit rien et boit une gorgée. Le soda est froid mais le temps le permet. A vrai dire, c’est même très agréable ce contraste entre la chaleur du soleil et la fraîcheur de la boisson.  Shoshannah se sent en vacances. Si elle fermait les yeux, elle pourrait se trouver n’importe où.

- Tu pars pour aider les gens, Shaw, donc ton choix ne peut pas être égoïste, reprend finalement Esteban après quelques secondes à simplement profiter du moment.

Shoshannah grimace, prête à répliquer que ça lui fait plaisir d’aider, d’être utile, mais Esteban continue fermement à parler :

- Je sais que tu dis ça par rapport à nous et que cela t’inquiète.

Elle ne peut pas s’empêcher de faire la moue. Dire que ça l’inquiète relève presque de l’euphémisme. Ils sont tellement soudés, elle a l’impression de tout casser. Son agitation la reprend et sa jambe remue sous la table.

- Mais tu ne nous abandonnes pas. Tu pars pour un an seulement. Évidemment, tu vas nous manquer. Mais on sait que tu vas revenir, que ce n’est pas définitif, et, surtout, que ce que tu vas faire est important, poursuit-il avec conviction.

Les mots d’Esteban percutent Shoshannah de plein fouet. La confiance en elle dont il témoigne la touche beaucoup et elle réalise que ce qu’il dit, elle le savait déjà mais qu’elle n’y croyait juste pas. Pourtant, c’est la vérité. Elle ne fait rien de mal. Et elle ne s’exile pas non plus. Elle part pour une bonne raison. Qu’Esteban ait réussi à le lui faire comprendre aussi rapidement ne l’étonne pas. Après tout, c’est lui, sa meilleure moitié.

- Je pense qu’on sera aussi inquiets pour toi que tu l’es pour nous, sûrement plus même vu que tu seras loin de nous.

Une bouffée d’amour submerge Shoshannah. Elle a envie de se lever, de forcer son frère à faire de même et de le serrer fort contre elle. Elle a envie de lui dire que tout ira bien et qu’elle sera toujours là pour lui mais elle sait qu’Esteban n’a pas fini de parler, alors elle réprime tout cela et continue à l’écouter attentivement.

- Mais il n’y a pas de raison que ça n’aille pas, pour toi comme pour nous d’ailleurs. Et on va essayer de rester en contact, n’est-ce pas ?

Elle acquiesce avec un grand sourire rempli de tendresse. Elle ne sait pas ce qu’elle ferait sans Esteban. S’il n’existait pas, elle aurait été obligée de l’inventer. Trouver un moyen d’entrer en contact avec sa famille fera évidemment partie des premières choses qu’elle fera, une fois arrivée là-bas. Bien sûr, elle sait qu’elle sera très occupée et qu’elle ne leur parlera pas régulièrement mais le simple fait de savoir qu’elle pourrait le faire représentera déjà énormément pour elle ; et pour eux aussi, elle en est certaine.

- Quant à ma copine, ajoute son frère avec un sourire, je te promets de bien la choisir.

- Nat et Ida te surveilleront, de toute façon. , réplique Shoshannah, espiègle. Adam refuse de se mêler de ta vie. Il a dit que c’était par solidarité masculine…  Il ne comprend pas que c’est pour ton bien. Nat et Ida ne règleront certes pas le problème de l’adaptabilité mais elles t’empêcheront de te mettre avec quelqu’un comme Winnie, explique-t-elle en reprenant un peu de sérieux. Je l’aime beaucoup mais elle n’est définitivement pas faite pour toi et je veux pas que quiconque abuse de ta gentillesse.

Elle voit son frère rouler des yeux, ce qui le fait ressembler à leur père, et un demi-sourire éclaire son visage. Puis, avant qu’il ait eu le temps de lui faire remarquer qu’il n’avait pas besoin d’être surveillé, elle reprend la parole avec plus de douceur dans sa manière de parler :  

- Tu sais toujours trouver les mots pour me booster, Este. Je devrais t’engager comme coach de vie. Et comme je serais aussi le tien, j’aurais pas besoin de te payer ! C’est un arrangement gagnant-gagnant, conclut-elle d’un ton léger avant de récupérer son verre.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Faites place à

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: KS stands for "Kindness and Support" ♦ Estebannah   

Revenir en haut Aller en bas
 

KS stands for "Kindness and Support" ♦ Estebannah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naboo :: 
Présent
 :: Bars & Restaurants :: Cafés & Salons de Thé
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit