AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 And this is just a game... A sexual game. † Jayce&Némésis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: And this is just a game... A sexual game. † Jayce&Némésis.   Mar 11 Jan - 20:19


One night of the hunter,
one day I will get revenge
one night to remember...

Petite poupée est trop curieuse. Elle aime le danger, l'adrénaline. Toujours en quête de plus d'excitation, de sensations fortes. Cela la perdra. Un jour, elle tombera sur plus fort qu'elle. Et pourquoi pas, justement, ce soir même ?

Elle avait entendu parler de l'assassin qui sévissait dans Londres. Un tueur en série. Un homme aimant les jeunes femmes blondes aux yeux clairs. Toutes avaient subis des rapports sexuels avant d'être étranglées. Il était qualifié de sadique sexuel. Le soir, les jeunes blondes ne trainaient plus en ville, effrayée à l'idée qu'il les choisisse. Mais elle, c'était ce qu'elle voulait. Il l'intriguait car il ne violait pas. Les rapports étaient consentis. Ce qui signifiait que d'une manière ou d'une autre, elles étaient tombées volontairement dans ses filets. Et elle ne comprenait pas pourquoi. Pourquoi les femmes se laissaient-elles autant manipuler par les hommes ? Comment pouvaient-elles se laisser berner aussi facilement ? Némésis avait envie de savoir. Elle jouerait donc les victimes. Elle serait sa cible.

Habillée d'une robe légère qui laissait ses épaules nues et dévoilait ses belles jambes, elle marchait dans les rues, le regard fier et la tête haute. Les hommes se retournaient sur son passage, comme à l'accoutumée. Cela la faisait sourire intérieurement. Les hommes sont faibles. Une belle femme et la tête leur tourne. Ils sont prévisibles. Trop. Elle se dirigeait vers Hyde Park en cette douce soirée. Si un psychopathe se trouvait à Londres, elle le trouverait. Peut être pas ce soir. Ni cette semaine ou encore ce mois. Mais elle l'aurait. Elle comprendrait ce que les femmes lui trouvaient. Et ensuite... Et bien, elle aviserait. Peut être qu'elle était folle. Qu'elle avait perdu la raison pour une quelconque raison. Mais elle s'en fichait. Les attaches ? Quelles attaches ? Elle n'en avait pas. Elle n'avait rien à perdre.

- Une si jolie et jeune demoiselle ne devrait pas trainer seule le soir... Londres n'est pas sûre, ces derniers temps.
Elle observa l'homme qui venait de lui adresser la parole. Il était dans la trentaine, et il aurait pu être Monsieur tout le monde. Il la regardait avec un peu de crainte et de réprobation. Touchant. Némésis lui adressa un sourire, consciente qu'il ne s'agissait pas de celui qu'elle cherchait.
- Ne vous inquiétez pas, je rentre chez moi. Il ne m'arrivera rien.
Et d'un geste de la main, elle le salua, reprenant sa route. Elle arriva cinq minutes plus tard au parc, qui était d'une grande beauté. Son sourire s'agrandit un peu plus. Elle vit des couples qui s'embrassaient sous la lumières des réverbères. Elle se demanda ce que cela faisait, d'être embrassée. Aimée. Désirée. Némésis n'aimait pas les hommes, ils l'effrayaient. Mais cela ne l'empêchait pas de se questionner sur ce que l'on pouvait ressentir. Elle était vierge, et cela ne la dérangeait pas. L'idée même qu'un homme la touche lui paraissait impossible. Sans qu'elle ne sache pourquoi.

Elle s'était éloignée, s'enfonçant plus profondément dans les parcs. Là où les ombres dansent et les lumières faiblissent. Elle marchait toujours, incertaine de ce qu'elle faisait. Elle était seule. Comme toujours. Un soupir s'échappa de ses lèvres, et elle s'arrêta, prête à rebrousser chemin. Tant pis. Mais soudain, un frisson désagréable l'envahit. Elle se sentit épiée. Elle ressentit une présence, étouffante. Effrayante. Son cœur s'accéléra. Quelqu'un d'autre se trouvait là. Peut être la suivait-il depuis un moment, ou peut-être pas. Elle tourna la tête vers sa droite, discernant une silhouette masculine debout, les bras croisés. Deux yeux bleus semblaient étinceler dans l'obscurité. Le sentiment oppressant qui l'avait gagné lui faisait dire qu'elle l'avait trouvé. Le jeu allait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Re: And this is just a game... A sexual game. † Jayce&Némésis.   Mer 12 Jan - 20:11



Un homme d'une vingtaine d'année environ, brun, beau, charmeur et autant séducteur que enjôleur était assis sur un banc au Hyde Park, ce dernier était bondé d'humain, des enfants jouaient à se passer la balle, se jetaient des bombes à eau faites de ballons gonflables quant aux parents, ils étaient là, en train d'avaler profondément leur langue, s'embrassant sans aucune gêne devant leurs enfants ou encore les personnes qui passaient près d'eux, se baladant main dans la main, entre amis, ou profitant de l'air frais et doux. Pathétique était le mot qui conviendrait le plus, dégoûtant et complètement stupide. Jayce rêvait d'une seule chose, pouvoir les étrangler, les tuer de sang-froid, tout autant qu'ils étaient, il était enragé, ne sachant réellement pourquoi, d'ailleurs. Ces pauvres idiots d'humains étaient d'une honte absolue, ils les méprisaient plus que quiconque, ces êtres inférieurs, ineptes, abjects, incapable de dire ou de faire quelque chose et de les maintenir jusqu'au bout, ils étaient lâches, pusillanime et totalement inutile dans ce bas-monde. Le temps passait, inlassablement et d'une rapidité que le ciel s'assombrissait petit à petit, les gens repartaient chez eux pour la plupart, d'autre persistaient à rester encore un peu au parc et certain n'avait toujours pas bougé de leur place pendant des heures, c'était le cas du jeune brun, il n'avait pas bougé d'un poil de son banc, examinant, repérant peut-être ses victimes n'en trouvant aucune à son goût, certaines trop aux basques de leurs parents, d'autres un peu trop désagréable, inesthétique, laide était le mot approprié. Il était bisqué, furieux de ne pas avoir trouvé une cible pour ce soir et soudainement se leva de son banc et s'orienta n'importe où, traquant à tout moment une blonde, il ne devait aucunement repartir sans rien. Il coupa le parc en marchant dans l'herbe qui était parsemée de plusieurs feuilles mortes. D'autres couples s'embrassèrent, Jayce leva instinctivement ses yeux vers le ciel, trop romanesque tout ceci, trop sentimental, un sourire goguenard s'accrocha à ses lèvres. Le ciel était sombre, le parc quant à lui était simplement éclairé de quelques réverbères par-ci par là. Le jeune homme au fil du temps s'était complètement retrouvé dans un noir total, une obscurité absolue et lorsqu'il s'apprêtait à avancer s'enfonçant un peu plus dans le parc, il discerna une silhouette féminine à sa gauche, les cheveux clairs il en déduisait donc qu'elle était d'une chevelure blonde pétillante, il pouvait voir sa peau immaculé dû à ses épaules dénudées et il sentait son odeur, elle était exquise, sensuelle, affriolante. Enfin. Enfin il avait trouvé sa proie pour cette soirée, fier de lui il croisa machinalement ses bras, prenant une posture de robuste. Elle savait qu'elle était épiée, car celle-ci avait tourné son visage vers Jayce, il perçut une certaine oppression, une certaine inquiétude dans son regard et son paroxysme augmenta en flèche. Alors, doucement, sans se presser il s'avança vers la jeune femme, de près elle était au-delà de ses espérances, littéralement, elle était magnifique et c'était peu dire. S'arrêtant à quelques centimètres d'elle il put l'examiner plus amplement, goûtant du regard chaque parcelle de son corps, de son visage, de ses fins traits, de ses fines lèvres, doucereuses et pulpeuses. Tout ce qu'il voulait à cet instant c'était de la posséder, ne l'avoir que pour lui, lui faisant savourer les délices qu'apportait l'acte sexuel, le désir, le besoin d'être en extase. Tout en restant naturel, souriant malicieusement, il s'approcha un peu plus d'elle et porta sa main sur son visage, lui caressant tout en douceur, plaçant ainsi une mèche rebelle derrière son oreille, il put sentir un frisson lui parcourir le bras, un frisson qu'elle avait tout aussi reçu. Elle ne pouvait plus rien faire et devait certainement le savoir, sinon, pourquoi serait-elle ici ? Une nuit ? Dans un parc ? Sachant que se trouvait à Londres un « tueur en série « c'est comme cela qu'on l'appelait, ce qui lui donna un nouveau sourire de vainqueur. Approchant son visage près du sien il la regarda dans les yeux, sa couleur émeraude l'éblouissait, il ne pourrait arrêter le contact visuel tellement ceux-ci étaient perçant, même si il l'avait voulu. Il décela aussi une certaine attirance, mais aussi une certaine haine, peut-être était-elle toujours innocente ? Peut-être aussi avait-elle peur des hommes et en particulier de cet homme face à lui. Mais il était trop tard, malheuresement, pour elle.

- Je te promet de te faire passer une agréable soirée, princesse. Susurra-t-il de sa voix rude et sensuel à la fois. Tu m'appartiens, désormais.

Il lui attrapa sa main non sans brusquer sa victime et tout en l'amenant vers lui il lui embrassa sensuellement son cou, de façon à ce qu'elle soit assez faible et assez attisée pour ensuite commencer les choses un peu plus sérieuses.


Dernière édition par Jayce Dowson le Ven 14 Jan - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Re: And this is just a game... A sexual game. † Jayce&Némésis.   Jeu 13 Jan - 20:32

Il s'avança vers elle de façon presque féline, avec une lenteur calculée. Un rayon lumineux l'éclaira, et Némésis put enfin mettre un visage sur le tueur qui faisait trembler les jeunes blondes. Il était beau. Il avait les yeux d'un bleu envoutant, des traits fins et des cheveux bruns en bataille. Sauvage. Rebelle. Dangereux. Il la fixait, à la façon d'un prédateur fixant sa proie. Elle aurait du avoir peur, en réalité elle était fascinée. D'une fascination morbide. Il se rapprocha encore, sa main venant caresser son visage avec une atroce douceur, replaçant une de ses mèches déplacées par le vent. Un long frisson la parcourut. Son cœur battait un peu vite. Trop vite. Il la scrutait de façon marquée, et elle eut la désagréable impression qu'il lisait en elle à la manière dont on lit un livre. Ses yeux rivés aux siens, il approcha son visage, un sourire en coin étirant ses lèvres.
- Je te promet de te faire passer une agréable soirée, princesse. Tu m'appartiens, désormais.
Il lui prit la main, l'attirant à lui. Elle sentit ses lèvres se poser dans son cou, en un geste à la fois sensuel mais effrayant. Elle sentit son cœur lui faire mal. Le dos collé au torse de l'homme, son bras autour de sa taille comme pour l'empêcher de partir, elle avait peur. Vraiment peur, pour la première fois depuis longtemps. Peur de lui, mais aussi d'elle. Peur de ce qu'elle ressentait en cet instant même. De la répulsion, mais aussi quelque chose de fondamentalement différent. Du désir ? Cette pensée la fit frémir un peu plus. Elle se retourna doucement, observant le sourire de vainqueur sur le visage du brun. Elle sourit à son tour, puis secoua la tête. Elle se libéra de son emprise, certes un peu difficilement, puis se recula tandis qu'il la toisait, une multitudes d'émotions négatives dans le regard. Némésis sourit, narquoisement.
- Vous ne doutez pas de vous, n'est-ce pas ? Mais je m'interroge, que faites vous lorsqu'on vous résiste ?
Elle jouait avec le feu, et en était pleinement consciente. Mais la situation l'amusait, elle voulait voir jusqu'où les choses iraient. Il ne s'attendait visiblement pas à ça. Elle inclina la tête sur le côté, s'appuyant contre un arbre tout en croisant ses longues jambes en une attitude volontairement provocante. La belle blonde écarta les mèches de cheveux qui parsemaient la peau de son cou, les rejetant en arrière. A cette heure, le parc devait être vide. Il n'y avait plus que lui, elle, et une dangereuse menace de mort qui flottait dans l'air. Son sourire s'agrandit. Sans doute était-elle folle. Mais si c'était cela, elle aimait la folie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Re: And this is just a game... A sexual game. † Jayce&Némésis.   Sam 5 Fév - 19:47

Jayce put sentir que le cœur de la jeune femme s'était mis à accéléré, de peur certainement. Il était satisfait, plus que cela même, il en exaltait presque intérieurement, une aussi somptueuse jeune femme telle qu'elle était pratiquement introuvable, même parfois inlocalisable, il avait enfin mit la main sur quelque chose d'extraordinaire, et c'était peu dire. Il était doucement penché sur elle, embrassant plusieurs fois la peau de son vénérable cou tout en respirant agréablement son parfum d'une saveur qui n'en existait pas deux comme cela. Il ressentait chaque choses que cette demoiselle ressentait, chaque sensation telle que la répulsion, mais le désir était beaucoup plus fort qule côté négatif. Alors qu'il s'apprêtait à la faire pivoter, pour pouvoir observer admirablement la physionomie de cette succube, c'était elle qui s'était retournée vers lui, lentement, sans brusquer les choses, elle accompagna l'expression de Jayce en un sourire fin au coin de ses lèvres puis secoua négativement sa tête. Essayant tant bien que mal de se défaire de son étreinte, elle finit par se retirer de son emprise et s'en éloigna quelque peu, un sourire narquois avait désormais pris place sur son visage.

- Vous ne doutez pas de vous, n'est-ce pas ? Mais je m'interroge, que faites vous lorsqu'on vous résiste ?

Voulait-elle jouer ? Si cela était réellement le cas, elle n'allait donc pas être déçu, vraiment pas. Jayce était un joueur et il aimait tout particulièrement que ces victimes le soit, elles aussi. Cela mettait du piment à la relation qui suivait l'acte. Il aimait jouer avec le feu, tout comme elle d'ailleurs et cela les amusaient autant l'un que l'autre. Mais légèrement surpris, Jayce ne put décemment pas la retirer car cette dernière c'était tranquillement appuyée contre un arbre en croisant gracilement ses jambes, elle voulait se la jouer provocatrice en plus de cela ? Ne se rendait-elle donc pas du danger dans lequel elle était ? Ils étaient seuls, dans un parc sombre et sans aucune once d'humains qui pourraient éventuellement la sauver quand le beau brun viendrait à l'attaquer. La situation devenait presque pathétique, il voulait s'amuser, c'était bien trop mou, cela manquait de vigueur. Il n'allait rien dire, pourquoi parler quand il pouvait réagir sans la moindre once que cette folle crie à l'aide ? Il avait décidé, par pur hasard, certainement ou peut-être aussi car cette merveille était en effet d'une rareté, qu'il n'allait aucunement la tuer ni ce soir, ni les soirs suivant. Cela serait dommage de perdre son jouet personnel. La contrôler deviendrait facile au fur et à mesure qu'ils se parleront, peut-être prendrait-elle doucement confiance en lui et inversement. Peut-être qu'ils parleront de façon civilisés et se rendront mutuellement des services l'un pour l'autre. Cette idée pourrait être tentante, vraiment. C'était plaisant pour Jayce de s'imaginer ceci.
Félinement et d'une extrême douceur, il avança vers la jeune femme aux cheveux d'or, il lui empoigna doucement son poignet pour l'attirer une nouvelle fois vers elle, cette fois-ci tout contre son torse musclé, délicatement il passe ses doigts dans sa chevelure d'ange et inclina adroitement sa tête en arrière puis ainsi, accéder plus facilement à son cou. Espérant que celle-ci se laisse faire, il finit par lui embrasser charnellement son cou tout en léchant avidement sa peau lisse et doucereuse. Il la tenait par la taille, l'empêchant ainsi quelconque moyen d'échappe, malgré le fait qu'il ne lui voulait aucun mal, simplement lui donner la sensation d'être au 7ème ciel car, il savait, il ressentait que la blonde était toujours innocente et était prêt à lui faire gouter quelque chose de merveilleux tel qu'une bonne partie de plaisir au summum de la jouissance. Il voulait tout d'abord la mettre en confiance, cela pourrait éventuellement être quelque chose de difficile, mais il serait préférable de le faire tout de même. Remontant doucement ses baisers vers son oreille, sans lui faire de mal, il mordilla sensuellement lobe de l'oreille.

- Ai confiance. Je ne te ferais aucun mal, ma belle. Susurra t-il tendrement à son oreille.

Il parcourra inlassablement les traits fins de son visage en passant par ses joues, son petit nez, son menton et le meilleur pour la fin ses lèvres pulpeuses et sensuelles. Chaque caresses qu'il se permettait de faire rendait le cœur de la jeune fille une bombe qui, bientôt, finirait par exploser tant l'émotion serait forte. Elle fut parcouru de frissons, d'agréable frissons. Il pouvait le sentir et son paroxysme montait en flèche quand à l'effet que cette déesse lui procurait. Jayce était résigné à ne pas la tuer, cela était sûr, elle était bien trop précieuse à ses yeux pour mettre fin à ses jours. Reculant son visage du sien, il la relâcha prudemment, sans la bousculer dans ses émotions, le temps que cette dernière s'en remette doucement. Jayce, quant à lui souriait malicieusement en voyant l'état de la jeune fille. Il ne savait pas la réaction de celle-ci mais s'en contre-fichait, il savait qu'elle ne pourrait, désormais, plus partir même si elle le voulait tout au fond d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Re: And this is just a game... A sexual game. † Jayce&Némésis.   Dim 13 Fév - 17:30

Elle observait toujours le prédateur, ce meurtrier sans états d'âme dont elle avait volontairement choisi d'être la victime. Curieusement, elle n'en avait pas peur, même si elle savait qu'il n'y avait aucune raison pour qu'il la laisse en vie. Elle mourrait comme les autres, puis son corps serait retrouvé par les policiers de Scotland Yard qui l'ajouteraient à la liste des victimes du tueur en série de Londres. Elle finirait seule, oubliée et désolée comme pour toutes ces autres blondes aux yeux clairs. Mais honnêtement, elle n'en avait que faire. Sa vie ne tournait pas rond de toute façon. Elle était déglinguée, déréglée et tout semblait être le contraire de ce qui devrait s'y passer. Alors oui, Némésis fichait sa vie en l'air, mais quel était l'intérêt d'une vie dénuée de sens ? Aucun. Elle était juste une détraquée masochiste et suicidaire qui éprouvait du désir pour un assassin. Une petite marionnette guidée par sa folie et ses émotions. Et elle s'aimait comme cela, de toute manière.

L'autre semblait réfléchir, immobile, ses yeux azur fixés sur elle. Il s'approcha, félin, tel un prédateur avant d'attraper son poignet et de l'attirer contre son corps. Elle se laissa faire, s'autorisant à se laisser aller contre le torse musclé de l'homme qui était bien plus grand qu'elle. Elle perçut ses muscles se raidirent à son contact, son cœur battre fortement à l'intérieur de sa cage thoracique. Le brun la désirait. Fortement. Même si elle le voulait, elle ne pourrait partir. Il ne la laissera pas s'en aller alors qu'il brûlait d'envie pour son corps. Ses mains s'étaient nouées autour de sa fine taille, l'empêchant d'esquisser le moindre mouvement. Il passa doucement ses doigts dans ses cheveux, presque avec tendresse, avant de lui faire incliner la tête vers l'arrière afin de dégager son cou. Némésis sentit ses lèvres se poser sur sa peau, ce qui lui fit une sorte d'électrochoc agréable. Elle sentit sa langue caresser sa chair fiévreusement, ce qui lui fit fermer les yeux. Elle appréciait ce contact. Elle le sentit remonter doucement ses baisers vers le haut, jusqu'à son oreille dont il mordilla sensuellement le lobe, arrachant un long frisson à la jeune femme.
- Aie confiance. Je ne te ferais aucun mal, ma belle.
Il susurra ces quelques paroles à son oreille, qui résonnèrent comme une douce promesse qui sonnait toutefois faux. Némésis ne pouvait le croire. Il avait tué les autres, il la tuerait elle aussi. Et tuer quelqu'un, lui ôter la vie, surtout en l'étranglant, c'était lui faire du mal. Elle voulut lui rétorquer qu'il mentait, mais ses caresses sur ses joues, son nez et enfin ses lèvres la muselèrent dans un bien être douloureux. Elle se sentait ravagée par des flammes qui la consumaient, doucereuses, teintées d'accent de désir interdit. Elle rouvrit les yeux pour rencontrer ceux de l'autre, dans lesquels elle s'oublia. Ébranlée par ses caresses, elle avait l'impression de ne plus pouvoir aligner deux pensées cohérentes. Elle s'était noyée dans un océan de péchés, emportée par le courant contre lequel elle ne voulait surtout pas lutter.

Doucement, l'assassin la relâcha, un sourire malicieux dessiné sur ses fines lèvres. Il semblait penser qu'elle lui appartenait, ce qui n'était pas totalement vrai mais pas totalement faux. Némésis n'avait aucunement envie de fuir. De toute façon, si elle s'avisait de le faire, il la rattraperait. Autant leur faciliter la tâche à tous les deux en restant sage. A son tour, elle lui sourit, se mordillant doucement la lèvre inférieure. La belle blonde s'approcha de lui, posant ses délicates mains sur le torse de l'inconnu en l'obligeant à reculer jusqu'à ce que son dos se heurte à un arbre. Satisfaite, elle les laissa courir sur le torse du jeune homme, sentant ses muscles se contracter à chaque passage de ses doigts. Elle laissa sa main droite remonter sur le beau visage du brun, effleurant sa bouche au passage avant d'aller la poser sur son épaule pour y prendre appui. Némésis se dressa sur la pointe des pieds avant d'amener sensuellement ses lèvres au niveau de l'oreille du jeune homme, y chuchotant doucement quelques mots.
- Ce n'est pas bien de mentir, vous savez ? Je sais bien que vous me tuerez comme les autres, encerclant ma gorge de vos doigts avant de les serrer jusqu'à ce que la vie m'échappe...
Elle conclut sa phrase en posant doucement ses lèvres sur le cou du brun en un contact éphémère avant de s'écarter, observant son compagnon d'un soir. Elle observa sa bouche, quelque peu hésitante, mais elle se décida bien vite. Elle scella leurs lèvres une première fois, appréciant ce doux moment qui aurait presque pu passer pour tendre, tout en rapprochant son corps de celui de son futur bourreau...
Revenir en haut Aller en bas






Faites place à

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: And this is just a game... A sexual game. † Jayce&Némésis.   

Revenir en haut Aller en bas
 

And this is just a game... A sexual game. † Jayce&Némésis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naboo :: RP-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit