AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 London Calling

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: London Calling    Sam 1 Juin - 16:56

My Sweetest Friend
Je ne pensais pas être de ces personnes capables de côtoyer et d’accepter simplement les personnes handicapées à tout moment et en toutes circonstances. Je savais que je pourrais éviter de faire un certain nombre de gaffes en leur présence durant un temps connu mais j’étais convaincue que je percevrais toujours un écart entre elles et moi. En arrivant en Angleterre, j’ai eu la joie de découvrir que je m’étais trompée. Cette découverte a eu lieu lorsque j’ai été mise en binôme avec Eliott Saint-James, un jeune homme aveugle aussi timide qu’adorable, pour une durée limitée et qu’à la fin de cette période, nous avons, l’un comme l’autre, accepté de continuer à collaborer ensemble. Depuis, nous sommes amis et même s’il rechigne encore à parler spontanément de lui, je suis contente qu’il soit quasiment débarrassé de sa timidité avec moi et qu’il sache que je serai là pour lui, s’il en a besoin. Remarquez, il est bien entouré… Sachez, en effet, que monsieur Saint-James vient de se fiancer à sa petite-amie, mademoiselle Hilnavy. Alors je ne me fais pas trop de soucis pour lui et je profite juste de sa présence lorsque je le croise, ce qui arrive moins fréquemment qu’à nos débuts mais peu importe ! Nous sommes tous les deux beaucoup plus occupés qu’il y a cinq ans. Je suis mariée et mère, à présent et lui, comme je viens de vous le dire, est en passe de s’engager. Ajoutez à tout cela le travail que nous avons à Vagagham et vous comprendrez que si nous nous voyons moins, ce n’est pas uniquement de notre fait.
De toute façon, ce n’est pas pour autant que l’on s’apprécie moins alors ce n’est pas si grave.
Nous sommes adultes, après tout.
Eliott
But you didn't have to cut me off
Il avait perdu son sourire. Sa voix était dure comme la pierre et son regard aussi distant que les étoiles. Il était devenu Aloysius Vasteels, l’ambitieux voyou en passe de prendre le contrôle de la ville et qui l’aurait déjà pris si la dope avait été de bonne qualité. Il était donc compréhensible qu’il soit plutôt d’une humeur de chien. A ses côtés, Lou observait le paquet abimé avec envie, alors même qu’elle savait que ce qu’il contenait ne lui ferait aucun effet. Remarquant son attention, le Vagabond lui donna un coup de coude et elle releva les yeux vers lui avec surprise.
Amy


My Revitalizing Buddy
Gideon Menthrow est un garçon branché sur secteur. Il a toujours de l’énergie pour tout et n’importe quoi, surtout n’importe quoi vous dirait son entourage, et il est quasiment impossible de le voir déprimé. C’est le genre de types qui arrive toujours à voir le bon côté des choses et des gens. Pourtant, de prime abord, il a l’air d’être un séducteur arrogant mais ce n’est qu’une façade qui ne tarde pas à voler en éclats. Gideon est fidèle à tous les niveaux et ceux qu’il aime savent qu’ils peuvent compter sur lui en toutes circonstances. Pour compenser, ils doivent aussi avoir conscience qu’ils sont susceptibles de le voir arriver avec une nouvelle idée « innovante » à tout moment de la journée. Gideon joue donc les gamins mais il n’empêche qu’il sait être adulte quand la situation l’exige. Il n’aurait pas réussi à devenir Guide, autrement. Certes, ce n’est qu’à la deuxième fois qu’il a réussi l’examen mais ce n’est pas grave. Maintenant, il est prêt et même si je n’ai pas encore eu l’occasion de faire de longues missions avec lui, je sais que c’est un Guide compétent. Peut-être pas encore assez mature ou responsable pour assumer la charge d’un Apprenti mais suffisamment pour être envoyé régulièrement sur le terrain comme tout un chacun.
Sur le simple point de vue humain, en tout cas, Gideon est formidable. J’aime sa chaleur humaine et son altruisme. De mon arrivée à aujourd’hui, les seules fois où j’ai eu envie de l’étrangler, c’est lorsque je le croisais alors que j’étais fatiguée et qu’il débordait d’énergie. Sinon, je le conseille à tous les nouveaux arrivants de Vagagham : outre vous faire visiter le château dans tous les sens, il vous inondera de détails plus ou moins importants et vous apprendra à soudoyer les cuisines. Le guide parfait, à mon sens. Pas à celui de notre supérieure directe, Tina Wesley, mais l’indulgence qu’elle a pour lui prouve bien que c’est un garçon sympathique. Le seul à n’avoir aucune pitié pour lui, c’est Barrington Menthrow, son frère ainé et le chef de la cellule de Loca, mais je suppose que c’est normal. Lui, c’est depuis sa naissance qu’il le supporte et j’imagine que ça n’a pas dû être toujours facile. Surtout que Barrington et Gideon ne se ressemblent pour ainsi dire pas vraiment du point de vue du caractère. Là où le premier est calme, rigueur et contrôle, le second, vous l’aurez compris, tient davantage de l’électron libre. Qu’il y ait des tensions est ainsi compréhensible. Pour autant, les deux frères ne se détestent pas, loin de là. C'est juste que Barrington est parfait dans son rôle de sage grand frère et Gid, dans celui du turbulent...
Mais Barrington n’est pas le seul à avoir parfois du mal avec son frère.
Forcément, ça ne peut pas passer avec tout le monde. Il n’y aurait aucun challenge, sinon.
Or, le challenge, c'est quand même quelque chose que tant Gideon que sa petite-amie, Angelica, apprécient.
Gideon
My Fearless Chick
J’ai beaucoup de respect pour Angelica O’Loughlin. Premièrement parce qu’elle n’a pas peur de dire ce qu’elle pense et de défendre ses opinions, au risque de passer pour la méchante ou l’idiote du groupe. Secondement parce que malgré qu’elle soit issue d’une famille de Vagabonds, elle a réussi à se construire sa propre vie, indépendamment de cet héritage qu’elle n’a pas reçu par voie naturelle.
De ce que j’ai compris, ce détachement n’a pourtant pas toujours existé. Il semblerait que durant son adolescence et jusqu’au début de sa vingtaine, Angelica ait été assez capricieuse et revancharde, notamment à cause de l’anneau et de ces Vagabonds par rapport auxquels elle ne savait pas se placer. Par chance, le choix qu’elle a fait de les rejeter a été le bon et, depuis, elle s’épanouit dans son métier, du côté purement humain du monde. Que Gideon Menthrow ne l’ait jamais laissée durant toutes ces années a dû l’aider à s’épanouir, si vous voulez mon avis, mais ne le répétez pas. Même s’ils sont enfin parvenus à se mettre amoureusement ensemble, ces deux là aiment toujours bien se disputer pour rien. Enfin, surtout Angelica… Parfois, je me dis que Gideon a du mérite pour la supporter mais si je me permets cette remarque, c’est uniquement parce que je ressemble énormément à Angelica, du point de vue amoureux. Nous sommes toutes les deux possessives et jalouses. Cela nous a d’ailleurs rapprochées, d’une façon assez étrange, et a contribué à développer une certaine confiance entre nous. Ainsi, même si je côtoie régulièrement Gideon depuis mon arrivée à Londres, Angelica n’a pas longtemps eu de soupçons à mon égard. Que je devienne mère et me marie rapidement a dû aider mais peu importe. Ce qui compte, c’est que nous nous entendions bien toutes les deux et cela, parfois, au grand dam de Gideon.
Angelica


But you didn't have to cut me off
Il avait perdu son sourire. Sa voix était dure comme la pierre et son regard aussi distant que les étoiles. Il était devenu Aloysius Vasteels, l’ambitieux voyou en passe de prendre le contrôle de la ville et qui l’aurait déjà pris si la dope avait été de bonne qualité. Il était donc compréhensible qu’il soit plutôt d’une humeur de chien. A ses côtés, Lou observait le paquet abimé avec envie, alors même qu’elle savait que ce qu’il contenait ne lui ferait aucun effet. Remarquant son attention, le Vagabond lui donna un coup de coude et elle releva les yeux vers lui avec surprise.
Daryl
But you didn't have to cut me off
Il avait perdu son sourire. Sa voix était dure comme la pierre et son regard aussi distant que les étoiles. Il était devenu Aloysius Vasteels, l’ambitieux voyou en passe de prendre le contrôle de la ville et qui l’aurait déjà pris si la dope avait été de bonne qualité. Il était donc compréhensible qu’il soit plutôt d’une humeur de chien. A ses côtés, Lou observait le paquet abimé avec envie, alors même qu’elle savait que ce qu’il contenait ne lui ferait aucun effet. Remarquant son attention, le Vagabond lui donna un coup de coude et elle releva les yeux vers lui avec surprise.
Jenna


Revenir en haut Aller en bas
 

London Calling

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naboo :: Liens et Sujets-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit