AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 I'm a good guy, you know.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
    Date de Naissance : 29/04/1978










MessageSujet: I'm a good guy, you know.   Jeu 10 Mai - 20:35


Tancrède Richardon

I want nothing more than your image in the mirror, Invité





Katel Cohen

L'avantage de l'apparence, c'est que l'on peut s'en débarrasser sans trop de difficultés. C'est également l'avantage qu'ont les sexfriends, normalement. Je dis "normalement" parce que ma sexfriend actuelle est un petit peu particulière : d'abord, il s'agit de l'une de mes anciennes élèves, ensuite, elle a toujours été un petit peu perturbée et pour finir, elle est réputée lesbienne. Voyez donc comme ma situation n'a rien de banal. Enfin, bon. Tant que ça lui va et tant que ça me va, je ne vais pas me plaindre. J'espère juste que ça va continuer comme ça, que ce soit dans la continuité de notre relation ou dans une quelconque rupture. Je n'ai pas le goût des drames et il me serait difficile de me trouver entraîné dans l'un d'eux.



Loa Holtaïlis.

Il y a peu, j'ai rencontré cette fille, une petite blonde excitée comme tout malgré son faciès dédaigneux. Figurez-vous qu'elle a un don, celui de pouvoir faire léviter les gens et les tuer à distance, seulement en bougeant ses doigts d'une certaine façon. Plutôt pas mal, hein? Mais on dirait que ça lui est monté à la tête et qu'elle se prend pour une sorte de sorcière, chose qu'elle est loin d'être. Elle n'est qu'une presque-cracmole et ne tiendrait pas une seconde face à n'importe lequel de mes élèves. Malheureusement, elle n'a pas l'air d'en avoir conscience et se fiche éperdument de tout ce qu'on peut lui dire. Je n'abandonnerai pas le dialogue, quoiqu'il en soit. Si je suis devenu professeur, c'est aussi parce que j'ai un léger goût pour les causes réputées perdues. Mon côté rédempteur risque toutefois d'en voir des belles avec cette gosse mais je suis prêt à gérer ça. Au pire, un sort de paralysie et le problème sera momentanément réglé.



Grace Newton.

Il y a quelques mois, alors qu’on abordait l’hiver, j’ai eu la surprise de voir apparaître dans ma cheminée une jeune moldue du nom de Grace Newton. Visiblement, elle connaissait notre existence par le biais de livres écrits par une brillante sorcière, J.K Rowling, qui avait eu l’autorisation de publier chez les Moldus l’histoire d’Harry Potter. Je comprends d’ailleurs que Rowling ait eu cette autorisation : que tout cela soit vrai est tout bonnement inconcevable pour la plupart des Moldus. Il n’y a qu’à voir mes parents qui n’ont toujours pas fait le rapprochement entre le phénomène mondial engendré par Harry Potter et moi.
Quoiqu’il en soit, cette moldue s’était amusée à faire semblant de jouer avec de la poudre de cheminette et, extraordinaire hasard, l’avait fait dans une cheminée reliée au réseau avec de la véritable poudre de cheminette et au moment où je débloquais mon propre foyer pour tester la communication entre la cheminée de Thio Gellwyn et la mienne.
Autant vous dire que l’apparition de Grace a remis à plus tard le test.
Par chance, parce que pour moi aussi le hasard peut bien faire les choses, Katel, mon ancienne maîtresse, travaille dans le service des transports magiques donc je me suis empressé de la contacter pour lui confier Grace. Celle-ci avait déjà dans l’idée d’explorer tout le château et ne cessait de murmurer qu’elle n’y croyait pas et que c’était incroyable. Je n’ai que eu le temps de la transférer à Katel avant qu’elle n’arrive à s’échapper de mon bureau. Ensuite, j’ai rédigé un rapport pour Theophane, qui avait été informée de la situation et n’avait pas jugé bon d’intervenir en personne étant donné mes liens avec Katel.
Je me demande ce qui s’est passé pour Grace, après, en tout cas. Je suppose que Katel a fait en sorte de condamner la cheminée par laquelle elle est arrivée et qu’ensuite on s’est chargé de lui faire oublier ce qu’elle avait vu.
J’en suis un peu désolé pour elle, d’un côté.
Elle avait l’air si heureuse de ce qu’elle découvrait.



Juliet McKenna.

J’ai rencontré Jules & Wynn McKenna dans les toilettes d’un restaurant. Nous aurions pu nous croiser sans nous voir mais le fait est que nous sommes tous les trois magiques ; enfin tous les deux puisque Jules & Wynn sont les deux noms d’une seule et unique personne. Nous avons rapidement discuté avant d’être interrompus par l’arrivée d’un autre client et je n’ai pas tout compris à ce qu’ils m’ont raconté mais les recroiser me plairait beaucoup puisqu’il semblerait qu’ils aient un pouvoir de métamorphomage plus avancé et inhabituel que la moyenne et qu’ils n’aient pas été élevés dans la société sorcière!



Wynn McKenna

J’ai rencontré Jules & Wynn McKenna dans les toilettes d’un restaurant. Nous aurions pu nous croiser sans nous voir mais le fait est que nous sommes tous les trois magiques ; enfin tous les deux puisque Jules & Wynn sont les deux noms d’une seule et unique personne. Nous avons rapidement discuté avant d’être interrompus par l’arrivée d’un autre client et je n’ai pas tout compris à ce qu’ils m’ont raconté mais les recroiser me plairait beaucoup puisqu’il semblerait qu’ils aient un pouvoir de métamorphomage plus avancé et inhabituel que la moyenne et qu’ils n’aient pas été élevés dans la société sorcière!



Theophane Young

Ma directrice est une femme très énergique que je respecte énormément. J’aime autant son franc-parler que sa capacité à comprendre quand il vaut mieux laisser un sujet de côté pour mieux y revenir plus tard. Je sais que si je vais vers elle à la recherche d’un conseil ou pour lui soumettre une requête, elle fera tout son possible pour prendre la meilleure des décisions. Sauf s’il s’agit de quelque chose en rapport avec les plantes. Theophane Young est absolument subjuguée par la nature donc elle a tendance à accepter à peu près tout projet ayant un vague lien avec les plantes ; ce que tout le monde sait mais qu’elle persiste à nier malgré tout. Sûrement un reste de sa jeunesse à Gryffondor.



Geoffrey Ramsay

Geoffrey Ramsay est l’un des élèves les plus doués que j’ai jamais rencontrés, bien qu’il ait une tendance certaine à la rêverie. Il comprend vite et bien ce qu’on lui demande, mieux que la plupart de mes Serdaigles, et s’il travaille un peu sur sa concentration, il pourra certainement faire de grandes choses. Néanmoins, j’ai vu dans son dossier qu’il a pour projet d’aller étudier les pingouins en Islande donc je ne sais pas exactement quel genre de grandes choses il pourra faire là-bas. J’essaierai de suivre cela en même temps que la carrière du fils Jackson et celles de quelques autres élèves.
Certains sont réellement épatants, bien qu’il ne soit pas toujours possible de le deviner au premier abord.



Marina Donovan

Marina est une élève avec laquelle j’ai eu quelques problèmes parce qu’elle avait le béguin pour moi. En soi, ce n’est pas grand-chose et bon nombre de professeurs doivent faire face à cette situation mais lorsqu’elle m’a tout avoué dans une déclaration des plus juvéniles, j’ai préféré prendre le taureau par les cornes et la confier à son directeur de Maison afin d’éviter que cela dégénère. Suite à cela, elle a été très gênée en ma présence pendant plusieurs mois mais cela a fini par se tasser et nous nous sommes quittés sur une relation des plus normales pour un professeur et son élève.



Ismaël Forrester

Ismaël Forrester est le prototype même du Poufsouffle. Il est constamment de bonne humeur, toujours prêt à sourire et à aider, même si on ne lui a rien demandé. Par conséquent, bien qu’il ne soit pas spécialement doué pour les Potions, c’est un élève agréable à avoir et certains feraient mieux de s’inspirer un peu de lui ; sauf pour ses maladresses qui, si elles n’ont jamais été dévastatrices, ont été suffisamment nombreuses pour inciter ses camarades à aller récupérer les ingrédients à sa place quand il travaillait en groupe.
Je n’oublierai sûrement jamais le jour où il est littéralement tombé sur moi et s’est aussitôt relevé, tout sourire, en sortant une blague nulle pour s’excuser de la collision. Je ne crois pas que beaucoup d’élèves auraient pu réagir aussi naturellement. Ni beaucoup d’adultes, remarquez.



William Jackson

William Jackson est le fils de l’une de mes anciens mentors. En voyant son nom sur mes listings, je suis allé vérifier son dossier pour être bien certain qu’il ne s’agissait pas d’une simple coïncidence. J’aurais tout aussi bien pu attendre de le rencontrer : ce garçon a certaines prédispositions pour ma matière, chose qui ne m’étonne guère connaissant sa mère : elle a dû lui en parler dès son plus jeune âge et le pousser à essayer peu après. Malingara Jackson voue une passion inconditionnelle à notre art. Toutefois, il semblerait que William n’en ait pas été dégoûté, ce dont je suis heureux. Sans qu’il soit mon meilleur élève, Wendy Needle le surpasse et je sais d’ailleurs que cela le vexe un peu, il n’en reste pas moins excellent et j’apprécie discuter avec lui. Il est ouvert et ne m’a jamais caché qu’il ne comptait pas suivre le chemin de sa mère. Lui, ce qu’il aime ce sont les arts littéraires et les écarteurs. Soit. Je n’aurais pas imaginé le fils de Malingara comme cela mais cela lui réussit : en dépit de son allure un peu marginale, il a été élu Préfet-En-Chef après avoir été Préfet de Serdaigle, ce qui n’est pas rien.
Cependant, plus que ses choix physiques, une chose m’a toujours étonné à son sujet, bien que ce doive être logique dans le fond : son amitié avec trois Poufsouffle. William paraît avoir un peu de mal avec ses camarades Serdaigle et leur préfère donc Geoffrey Ramsay, un autre élève prometteur, Ismaël Forrester et Marina Donovan, l’élève avec qui j’ai eu quelques problèmes cette année en raison de son attirance pour moi. Je pense que cette amitié, ceci dit, est bénéfique pour l’ensemble d’entre eux puisque William est plus posé que n’importe quel des autres et que ceux-ci peuvent lui apporter la légèreté que la plupart des Serdaigle oublient d’avoir.
Quoiqu’il en soit, chacun des membres de cette fine équipe nous quittera à la fin de l’année et je sais que je suivrai l’avenir de William, si j’en ai la possibilité. Malingara m’a bien trop impressionné pour que je fasse autrement.



Noah Richardson

Je me demande comment Noah réagirait en apprenant ce qui s’est passé avec Marina Donovan. Je suppose qu’il dirait qu’elle est un peu stupide et même si je me refuse à le dire tout haut, je pense qu’il n’aurait pas tout à fait tort ; même si plutôt que stupide, son problème est qu’elle a un cœur tendre.
De toute façon, je ne demanderai jamais son avis sur la question à Noah parce qu’en plus d’ignorer que je suis un respectable sorcier et maître de potions, il ignore que je suis professeur. Merci Papa, merci Maman. Je sais que vous avez construit cette frontière entre lui et moi pour notre bien mais plus je vieillis, plus je me rends compte que les choses auraient pu, auraient , être différentes si vous aviez simplement arrêté de considérer ce que je suis comme une malédiction qui vous enlevait votre fils. Qu’on m’appelle Tancrède ou Dimitri, que je puisse transformer un gobelet en rat ou raconter des histoires que je n’ai jamais vécues, je reste celui que vous avez mis au monde et élevé. Noah a paru le comprendre puisqu’il n’a jamais repoussé mes tentatives d’approche les rares fois où je l’ai croisé. Mais il faut dire aussi qu’il ignore qui je suis réellement, tout comme je ne connais tout de lui puisqu’il semblerait qu’il ait aussi une « zone d’ombres » qu’il faille impérativement cacher.
Maman, Papa, prenez-le pour dit : un jour, je dirai à Noah toute la vérité sur ce que je suis et sur ce que j’ai fait. Ou du moins lui dirais-je la plus grosse partie puisque je sais qu’il a aimé les histoires que je lui ai contées et que je refuse l’idée de le décevoir ou de trahir sa confiance ; chose que vous m’avez pourtant obligé à faire. Je crois, ceci dit, que vous savez que vos mises en scène ne dureront plus très longtemps : j’ai remarqué que vous étiez plus nerveux quand je viens vous voir, Noah et vous. Vous a-t-il dit ce que je vous écris mais que je ne vous enverrai jamais ? Vous a-t-il dit que je lui manquais ?
Vous savez, après avoir passé trois ans avec lui, j’ai modéré mon envie de tout lui raconter par crainte de ce qu’il pourrait faire en réaction mais maintenant il n’a plus vingt ans, je sais qu’il a grandi. Je ne dis pas qu’il ne pourra pas faire quelque chose de stupide pour autant. Je dis simplement que maintenant, je suis prêt à en prendre le risque.
Même si je ne connais de lui que ce que vous avez accepté que je connaisse, même si de moi, il ne sait pas grand-chose d’autre que des mensonges, nous restons frères et ce pour toujours. Alors, Papa et Maman, préparez-vous à découvrir comment fonctionnent les fratries dès qu’elles sont autorisées à se rencontrer.

___________________________

I'm a teacher, not a saint !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I'm a good guy, you know.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naboo :: Liens et Sujets-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com