AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 In this mad world . Rose&Liesel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
    Date de Naissance : 22/02/1982







Faites place à







MessageSujet: Re: In this mad world . Rose&Liesel   Dim 27 Fév - 18:53

Se souriant mutuellement, sans retenue, les deux jeunes femmes se faisaient face au milieu du Parc maintenant complètement éclairé par les rayons du soleil. Liesel, ses yeux plongés dans ceux de celle qui était encore pour elle une Inconnue, attendait calmement la réponse de celle-ci. Le Temps n'avait plus vraiment d'importance maintenant. Elle avait l'impression d'être au bon endroit, au bon moment, et avec la bonne personne. Rien ne pourrait la faire changer d'avis. Même pas l'odeur ténue mais néanmoins présente de la fumée qui l'enveloppait encore. Rappel indiscutable des effets de la crise, en ce moment invisibles, mais bel et bien présents. Pourtant, elle ne s'en souciait plus. De même que les pensées qui l'habitaient quelques instants plus tôt. Tout s'était dissipé. Plus rien ne comptait, à part le sourire qui l'unissait à la jeune fille, le chant des oiseaux résonnant dans le Parc et la lumière du soleil qui les auréolait. Créant une bulle à part. Les unissant, en dehors de tout, à l'abri des réalités du Monde dans lequel elles évoluaient, tant bien que mal. La blonde vit le sourire de la jeune fille s'agrandir.

- Enchantée Liesel! Je me nomme Rose, Rose Jonhson...

Rose. Ce prénom de fleur lui correspondait à merveilles. Délicate, fragile, belle. Et pourtant forte. C'est tout ce que Liesel pouvait décerner dans le visage de son interlocutrice. Rose. Son nom de famille lui disait vaguement quelque chose, mais elle ne chercha pas plus loin.Elle se sentit sourire, encore. Comme fascinée par ce caractère qu'elle pouvait à peine percevoir à travers les yeux profonds de la jeune fille. Impatiente d'en savoir plus sur cette jeune fille, son Passé, et son Présent, elle se remit à marcher en sa compagnie, se laissant guider par ses pas. Depuis longtemps, elle n'évoquait plus le Futur, devenu beaucoup trop incertain. Elle préférait vivre chaque minute qui défilait comme si c'était la dernière, emmagasinant le maximum de souvenirs que son esprit pouvait se rappeler.

Leurs pas les guidèrent le long d'un petit sentier ombragé par les arbres qui l'encadraient. Les oiseaux annonçaient leur venu par quelques notes limpides résonnant dans cet univers calme. Le faisant vivre malgré l'abandon auquel il était confronté depuis la Crise. Le vent semblait leur souhaiter bienvenue, comme bénissant cette rencontre, faisant voltiger les cheveux blonds de Liesel, qui accueillit cette sensation avec un plaisir non-dissimulé. Elle sentait son coeur battre calmement, auquel l'anneau rebondissant au creux de son cou faisait écho. C'est à ce moment que Rose s'arrêta net. Le doigt pointé sur ledit anneau. Liesel fronça les sourcils, surprise par ce brusque changement, et attendit que la jeune fille donne les raisons de son geste, ce qui ne tarda pas à arriver.

- Je suis une vagabonde du présent... et j’ai vu ton anneau aussi... Je sais que cela ne me regarde pas.. mais j’aimerais juste m’assurer que tu n’es pas une de ces vagabondes qui cherchent anéantir l’humanité

Ces mots déclenchèrent l'apparition d'anciens souvenirs, enfouis depuis longtemps dans l'esprit de Liesel. Très longtemps. Des souvenirs liés à Archi et à ce 'Avant' qu'elle n'évoquait plus que rarement. Vagabonds du Présent. Elle s'en souvenait maintenant. Ils avaient peuplés la dernière histoire de la personne composant son unique famille. La dernière histoire qui l'avait hantée quelques temps, la poussant à faire une multitude de recherches. Qu'elle avait abandonnées. Tout cela ressurgit avec ses souvenirs, et l'amour qu'elle éprouvait pour ce vieil oncle excentrique qui l'avait accompagnée durant son enfance, et qui, quelque part, l'accompagnait toujours.

Perdu dans ses pensées, elle ne s'aperçut pas tout de suite que Rose était allée s'asseoir sur un banc, non-loin de là. Elle la rejoignit, et se prépara à raconter ce qu'elle avait préférée garder pour elle. Elle s'assit sur le sol humide, son dos reposant contre le banc à la peinture écaillée. Regardant fixement devant elle, sa voix résonna dans le silence.

- Avant de te conter une histoire, je vais commencer par te rassurer. Dit-elle, esquissant un sourire. Je ne suis pas une Vagabonde cherchant à nuire. Non. D'ailleurs, je ne suis même pas une Vagabonde. Je suis seulement une humaine en possession d'un anneau en argent appartenant à l'homme qui comptait et qui compte toujours le plus à mes yeux.

Elle se tu. Laissant à Rose le temps d'assimiler ce qu'elle venait de dire. Elle se prépara à faire revivre ses souvenirs d'enfance. Comprenant que c'était le bon moment, et que la personne à côté était toute désignée pour les recevoir. Et peut-être lui ferait-elle le cadeau de lui raconter son histoire qu'elle devinait peu banale. Oui, peut-être. Mais pour l'instant, c'était à elle de parler. De faire revivre un tant soit peu Archi. Elle crut l'apercevoir, souriant derrière sa moustache. Cette illusion disparut bien vite, transpercée par un rayon du soleil qui vint caresser la joue de la jeune femme. Elle sourit. Heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Faites place à







MessageSujet: Re: In this mad world . Rose&Liesel   Jeu 3 Mar - 18:52

Rose attendait tranquillement que la blonde la rejoigne. Elle n’affichait aucune expression malveillante même si son sourire s’était assombri. C’était seulement que l’adolescente ne supportait pas les mensonges. Elle avait plusieurs fois subi les secrets de James, l’ancien homme qu’elle aimait, mais ces secrets avaient finis par les séparer. Le fait de cacher des choses à quelqu’un qu’on aime soi-disant pour le protéger était une mauvaise raison. Quand on aime, on ne ment pas, quel qu’en si-oit le prix. La mort de ses parents en étaient la preuve. La brune savait pertinemment que même si Liesel était encore une étrangère, elle serait quelqu’un d’important pour elle, et elle voulait à tout prix que leur amitié commence sur de bonnes bases. C’est pour cette raison qu’elle inspira un maximum d’air afin de d’accueillir la blonde qui avançait pour s’installer près d’elle, comme quelqu’un de normal, comme si elle n’avait pas peur de découvrir la vérité. Lili parla d’un ton qui se voulait rassurant, et elle regardait loin devant elle, comme si elle était ailleurs, comme si elle n’était pas à Londres, mais sur une autre planète, dans un autre monde.

- Avant de te conter une histoire, je vais commencer par te rassurer. Je ne suis pas une Vagabonde cherchant à nuire. Non. D'ailleurs, je ne suis même pas une Vagabonde. Je suis seulement une humaine en possession d'un anneau en argent appartenant à l'homme qui comptait et qui compte toujours le plus à mes yeux.

Liesel était perdue dans ses pensées, et Rose n’osa pas la déranger. La femme avait l'air d’avoir vécue des choses difficiles, derrière ses sourires on voyait qu’elle avait souffert. Mais, comme Rose, elle essayait de se battre, et elle faisait preuve d’un énorme courage pour essayer de ne pas penser au passé. Rose elle, ne cessait de revoir son histoire, comme si elle ne pouvait aller de l’avant. Alors, la fillette se créait un masque, elle faisait semblant. Comme elle aimerait être comme Liesel, légère et si chaleureuse ? Mais qui sait, peut-être qu’un jour, lorsqu’elle sera plus vielle, ce sera Rose qui sera à la place de la blonde, et qui essaiera de rendre heureuse un adolescent, de lui rendre le bonheur qu’il avait perdu. Cette mission semblait si simple, mais dans un monde où règne le chaos, plus rien n’est simple. Il ne suffisait plus de fermer les yeux, car tout autour de nous la vie était devenue infernale. C'était impossible de ne pas entendre les coups de feu, les cris, les bombes qui explosent. Mais, pourquoi tant de haine, tant d’injustice ? Les hommes n’avaient pas demandé d’être ainsi menés. Perdue dans ses mauvaises pensées, Rose n’avait pas remarqué que Liesel la regardait, inquiète. Pour la rassurer, Rose lui offrit un sourire, et avant de lui parler, repensa à sa réponse. Ainsi elle n’était pas une vagabonde, mais alors pourquoi possédait-elle cet anneau ? Un vagabond le lui avait donné, pour quelle raison ? Elle semblait avoir aimée cet homme, et Rose imagina à quel point sa perte avait du être dur... La jeune fille inspira profondément, fit rentrer l’air dans ses poumons, et expira pour parler:

-Tu es donc du bon côté Liesel ? Je suis navrée pour la perte de ton ami, et je suis certaine qu’il repose en paix à présent...

Rose savait que ses paroles n’étaient pas très utiles, que Liesel ne pourrait être rassurer avec si peu de mots, mais, la brune n’était qu’une enfant, elle ne pouvait échanger les rôles, pas encore. Après tout, Rose était soulagée que Liesel ne soit pas impliquée dans l’affaire des vagabonds, car la jeune femme avait le pressentiment que quelque chose de mauvais allait se produire dans l’univers des voyageurs du temps, et elle ne pourrait supporter que quelqu’un qu’elle aime soit toucher par ce mauvais présage. Mais, d’un autre côté, le fait que Liesel soit une simple humaine n’était pas bon signe. Comment ferait-elle pour se défendre ? En soupirant, la jeune fille regarda autour d’elle. Le parc était un peu plus fréquenté à présent, peut-être parce que l’heure avait tourné. Une petite fille courait sur la pelouse, les pieds nus, ouvrant grand les bras, et Rose fut fascinée par le rire de l’enfant. La vagabonde eut un pincement au cœur lorsque la gamine rejoignit ses parents, qui riaient et profitaient du bon temps avec leur fille... ce que Rose n’avait pas pu faire avec ses propres géniteurs. Elle détourna la tête pour laisser rouler la larme salée qui coula le long de sa joue, avant de venir s’échouer sur sa main gauche, puis elle se remit à sourire, pour ne pas alarmer Liesel, reprenant le masque qu’elle avait l’habitude de porter. Tout allait bien.

___________________________


We're here to help you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
    Date de Naissance : 22/02/1982







Faites place à







MessageSujet: Re: In this mad world . Rose&Liesel   Jeu 10 Mar - 20:26

Un long silence s’installa entre les deux jeunes femmes. Mais ce n’était pas un silence pesant, embarrassant. Non. C’était juste un silence apaisant. Chargé de respect et de simplicité. Liesel ne put empêcher son esprit de partir à la dérive. Trop de souvenirs l’assaillaient, beaucoup trop pour qu’elle puisse en endiguer le flot. Elle se laissa porter. Comme souvent, d’ailleurs. Elle s’échappait fréquemment vers le Passé, vers cette bulle d’oxygène pleine de joie où elle se sentait si bien. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, elle ne regrettait rien. Oh non. Elle chérissait juste ses souvenirs, ayant conscience que c’est ce qui lui permettait d’être totalement elle-même. « Il faut savoir vivre, chère petite. Vivre au Présent sans renier le Passé, et sans occulter le Futur ». Ces paroles résonnèrent à ses oreilles. Cher, très cher Archi. Au fil du temps, la jeune blonde se rendait compte qu’elle devait énormément de chose à son vieil oncle. Tout, même. Il l’avait façonné en lui apprenant à vivre pleinement les minutes qui défilaient. Et cela, elle ne l’oublierait jamais.

Elle prit conscience d’une présence à ses côtés et réintégra pleinement son esprit, se souvenant qu’elle était en excellente compagnie avant qu’elle ne parte se perdre aux milieux de son enfance. Inquiète, elle tourna la tête pour regarder Rose, qui ne lui avait toujours pas répondue. Celle-ci attendait, les yeux fixés sur l’horizon, et quand elle l’aperçue, un sourire illumina son visage.

- Tu es donc du bon côté Liesel ? Je suis navrée pour la perte de ton ami, et je suis certaine qu’il repose en paix à présent...

Gentille petite Rose. La jeune femme fut prise d’un élan d’affection pour cette jeune fille qui paraissait si forte et si fragile en même temps ; qui cachait manifestement une blessure profonde en elle. Une blessure qui n’avait pas l’air d’avoir cicatrisé complètement. Liesel se retrouvait quelque peu dans celle qui lui faisait face. Sauf qu’elle, elle arrivait à vivre avec son enfance quelque peu hors du commun sans en souffrir. Peut-être parce qu’elle avait eut quelqu’un pour la guider. Ou peut-être que son caractère relativement optimiste et sa force morale l’avait aidée. En tout cas, quelles que soient les causes de cette blessure, la jeune blonde était déterminée à les découvrir, et à faire tout ce qui était en son pouvoir pour les apaiser. Elle ne supportait pas de voir une si belle jeunesse gâchée par une tristesse qui ne daignait pas cicatriser. Elle, elle avait eu Archi. Et elle voulait de tout son cœur jouer le même rôle pour la jeune fille. Elle voulait qu’elle sache qu’elle n’était pas seule. Qu’elle ne l’était plus. Et quand elle aperçut du coin de l’œil une larme couler silencieusement le long d’une des joues de celle qui lui tenait compagnie à la vu d’une petite fille courant vers ses parents, Liesel comprit qu’elle avait vu juste, et son cœur se serra. La détermination grandit en elle, jusqu’à occuper son être dans son intégralité. Elle fit comme si elle n’avait pas surpris cet instant de faiblesse, et décida de briser le silence qui s’était installé entre elles. D’une voix douce, un sourire rassurant sur ses lèvres roses, elle prononça quelques mots vibrants d’émotion, comme à son habitude.

- Oui, bien sûr..! Ne sois pas navrée, il est mort heureux, et comme toi, je suis persuadée qu’il repose en paix à présent. Car si ce n’est pas le cas, alors personne ne le mérite. Après une courte pause, elle ajouta : C’était vraiment quelqu’un d’exceptionnel, tu sais. As-tu déjà entendu parler d’un certain Archibald ?

La question resta en suspension dans l’air, planant quelques temps entre les deux jeunes femmes. Liesel se surprit à souhaiter ardemment que la réponse qui allait venir soit postitive. Telle une petite fille fière d’entendre parler de son père en termes élogieux, elle attendait presque avec impatience ce qui allait venir, plusieurs scénarios se créant dans sa tête. Peut-être qu’Archi était un des meilleur Vagabond au Monde. Ou peut-être était-il un traître ? Elle secoua la tête et stoppa net le cours de ses pensées. Non, non et non. Son esprit partait encore à la dérive, elle s’astreint donc à le fixer sur quelque chose de concret. Elle dirigea son attention sur Rose, qui était sa principale occupation du moment, et qui allait le rester. Elle s’était fait la promesse de prendre cette jeune fille sous son aile, et elle la tiendrait. Quoi qu’il advienne. Une légère brise vint danser dans ses cheveux, comme pour approuver ces pensées. Liesel sourit. Peut-être qu’Archi la voyait belle et bien, d’où il était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Faites place à







MessageSujet: Re: In this mad world . Rose&Liesel   Dim 20 Mar - 12:21

Il était vrai que dans la vie on est souvent confronter à des choix, des décisions, des obstacles qui poussent les gens à réfléchir. Lorsque Rose avait compris quel était son pouvoir et qui elle était, elle aurait très bien pu décider de l’utiliser pour faire de mauvaises choses, pour son intérêt personnel.. Mais, le cauchemar de la mort de ses parents qu’elle avait revu en boucle et qui avait finit par devenir réel lui avait fait comprendre que rien ne servait à provoquer le mal autour de soi. Ce qui différenciait les hommes des animaux, c’était que ces derniers ne pouvaient pas penser. Les hommes si. Et Rose passait son temps à penser, réfléchir et imaginer un monde meilleur. C’était pour cela qu’elle avait décidée de faire le bien, car elle était tout simplement quelqu’un qui voulait améliorer les choses et les rendre plus belles. Naïve ? Elle l’était certainement, d’ailleurs, la plupart des personnes qui l’entouraient le pensaient, mais elle savait que c’était ses idées trop rêveuses qui lui permettaient d’avancer, et c’était certainement le cas d’autres personnes. Liesel en faisait peut-être partie... Avec un air très chaleureux, la blonde la regardait comme si elle n’avait rien vu, comme si elle n’avait pas aperçut la larme qui avait coulée sur la joue de Rose, et elle parla de sa voix douce:

- Oui, bien sûr..! Ne sois pas navrée, il est mort heureux, et comme toi, je suis persuadée qu’il repose en paix à présent. Car si ce n’est pas le cas, alors personne ne le mérite.

En entendant ces mots, Rose comprit que Liesel et cet homme avaient été vraiment très proches et qu’il était quelqu’un d’exceptionnel aux yeux de la blonde. D’ailleurs les yeux de la belle brillaient, fière et heureuse de pouvoir reparler de celui qu’elle avait aimé, Rose le devinait. Elle aussi, aurait aimée pouvoir exprimer à quel point ses parents étaient des gens biens... mais, elle savait que ce serait comme marcher sur le feu, dangereux. Les Johnsons avaient trouvés un remède au Sida, et c’était pour cela qu’ils s’étaient fait tués, car ils voulaient rendre le monde meilleur... Rose ne comprenait toujours pas cet acte. Après tout, réduire les maladies, diminuer le nombre de morts, c’était une bonne action, alors pourquoi vouloir la détruire ? Mais, les hommes n’étaient rien d’autres que des bêtes sauvages apprivoisées, et parfois, penser leur était trop difficile.

-C’était vraiment quelqu’un d’exceptionnel, tu sais. As-tu déjà entendu parler d’un certain Archibald ?

Liesel venait de sortir Rose de sa colère intérieure, et la brune en fut ravie, elle n’avait pas envie de se fatiguer à essayer de comprendre les faits et gestes de ses semblables. Elle fronça les sourcils en cherchant dans sa mémoire où elle avait pu entendre ce nom et un éclair lui vint, telle une lampe, lorsqu’elle se rappela de sa visite au ministère, lorsqu’elle avait été dans le département des vagabonds. Pour un exposé, elle avait fait un inventeur de tous les vagabonds connus, et c’était là qu’elle avait vu le nom d’Archibald, écrit en lettres majuscules et en gras. C’est à cet instant que la belle en avait déduit que cet homme était quelqu’un d’important. La belle sourit à Liesel, car elle savait désormais que la blonde était quelqu’un de vraiment bien, même si elle n’en doutait pas une seule seconde. Elle pensa alors que finalement, à Londres il n’y avait pas que des bandits et elle espérait que des gens comme elle et Liesel existaient encore. Elle lança alors à sa nouvelle amie:

-Ce nom me dit quelque chose oui... Tu voudrais me raconter son histoire ?

Elle savait que si Liesel refusait, la brune ne lui en voudrait pas, car elle-même avait du mal à parler de son passé. Rose avait rangée ses souvenirs dans une boîte et elle mettrait certainement longtemps à accepter de les revoir. Liesel était plus âgée et plus matûre, elle avait sûrement fait un travail sur elle qui l’avait poussée à accepter plus facilement ce qu’il lui était arrivé. Il fallait du temps à Rose, elle n’était pas encore prête, pourtant près de la blond,e elle se sentait à l’aise et en confiance, comme si elle était son ange-gardien, comme si près d’elle, elle ne risquait plus rien. Alors, comme une petite enfant, Rose regarda sa voisine qui commençait déjà à se perdre dans ses pensées, ses souvenirs, son histoire, et elle attendit de pouvoir écouter le merveilleux conte qu’on allait lui raconter.

___________________________


We're here to help you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Faites place à

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: In this mad world . Rose&Liesel   

Revenir en haut Aller en bas
 

In this mad world . Rose&Liesel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naboo :: RP-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit