AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 In this mad world . Rose&Liesel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar






Faites place à







MessageSujet: In this mad world . Rose&Liesel   Jeu 30 Déc - 21:43

Bien avant l'aurore, elle se trouvait là; Assise au pied d'un arbre dans le parc. Les yeux alourdis par le sommeil, elle peinait à rester éveillée. Elle s'était levée tôt. Bien avant le soleil. Suite à un cauchemar, elle n'avait su retrouver le sommeil. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle ne tenait point à rester chez elle. Pas après ce cauchemar. Elle avait simplement besoin de prendre l'air. De respirer. De penser. D'oublier.. Le parc était désert, du moins, à son arrivée. Désormais, certaines personnes s'y trouvaient. Les joues légèrement rosées par la froideur du mois, elle ne désirait pas rentrer chez elle, pas maintenant. Son esprit vagabondait parmi ses souvenirs. Sa douleur était liée à ses regrets. Soupirant pour la énième fois, elle portait un fardeau dans son cœur. En venant ici, Rose ne cherchait que la tranquillité. C'était vain d'avoir essayé. Il fallait s'y résigner; Ici, dans un monde comme le nôtre, obtenir la paix s'avérait absurde. Il était vain de tenter d'y parvenir.

Elle sentait l’odeur du brulé, et savait que c’était encore un bâtiment qui avait du flamber. C’était cette crise, qui causait autant de ravages. Elle avait changé les personnes. À présent, la générosité avait presque disparut. Les gens se cachaient, s’évitaient. Où était passé cet esprit de solidarité qu’on avait avant ? Où était passé les services entre amis, les fêtes... ? C’était complètement horrible de voir à quel point l’humanité se dégradait. Rose ne voulait pas se résigner à accepter cette nouvelle vie. Elle avait l’intention de faire changer les choses, de les bouger. Elle savait que ce ne serait pas simple, mais elle y croyait. Elle se leva doucement et s’étira. Ses membres s’étaient engourdis et des fourmis lui chatouillaient les pieds. Elle sautilla pour détendre ses muscles et commença à marcher vers la sortie du parc. Autour d’elle, le peu de personnes qui se promenaient ne lui adressaient aucun regard. Ils étaient comme ça avec tout le monde. Autrefois, un sourire était offert gratuitement. À présent, ce sourire était rare. Quelle tristesse. Néanmoins, Rose se voulait être forte. Elle commença donc à sourire et marcher un peu plus vite, comme si elle dansait. Elle tournoyait autour des feuilles et les faisaient voler. Elle tourbillonnait et s’inventait une mélodie entraînante qu’il était impossible de ne pas suivre. Alors, elle décida d’inviter quelqu’un à la suivre. Elle s’arrêta et tout en se mordant la lèvre, elle chercha autour d’elle une victime.

Une femme était assise sur un des seuls bancs qui restaient dans le parc. Elle regardait au loin un point fixe et invisible aux yeux de l’adolescente. Rose s’approcha et la contempla de plus près. La femme semblait plus âgée qu’elle, mais elle avait un visage enfantin qui la rajeunissait. Ses cheveux ondulaient en cascade le long de son dos et étaient d’une couleur or magnifique. La femme dégageait un aura accueillant et rassurant, Rose sut alors qu’elle avait fait le bon choix. La jeune fille alla saluer la femme d’un salut digne d’une reine et sans lui demander attrapa sa main. Étrangement, celle-ci était chaude, malgré la légère brise glaciale. Rose attira alors la blonde et commença à la faire tournoyer, comme elle un peu avant. Toutes deux se mirent à danser et la brune éclata de rire. Elle riait de joie et ça ne lui était pas arrivé depuis très longtemps. Elle regardait l’inconnue dans les yeux, elle avait des pupilles d’un bleu intense, comme des rayons-X. Rose en fut presque troublée. Mais, elle se reprit très vite et continua de sourire. Rien n’aurait pu gâcher ce moment .

___________________________


We're here to help you


Dernière édition par Rose Johnson le Mer 30 Mar - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
    Date de Naissance : 22/02/1982







Faites place à







MessageSujet: Re: In this mad world . Rose&Liesel   Dim 2 Jan - 17:31

Assise sur un des bancs du parc aujourd’hui presque à l’abandon, Liesel regardait le soleil se lever lentement, émerveillée. Le silence apaisant qui régnait aux alentours l’envahissait et la plongeait dans une douce torpeur qu’elle n’était pas prête de quitter. Elle était là, assise en tailleur sur ce banc, depuis… Depuis quand, déjà ? Elle ne savait plus. Elle avait veillée tard, la veille, pour finir un de ses articles. Puis, quand était venu le moment de dormir, elle avait fui le sommeil tout comme le sommeil l’avait fui. Trop d’images et de phrases tournoyaient dans son esprit. Des choses désagréables, qu’elle préférait oublier mais qui malheureusement n’en faisaient qu’à leur tête. Alors elle s’était levée, sans regarder l’heure. Elle était partie, seule, dans la nuit claire. Et depuis, elle était là, sur son banc. Au début, rien ni personne n’était venu la troubler dans cet instant de répit. Elle était là, avec pour unique compagnie la lune et les étoiles qui brillaient allègrement dans le ciel. Indifférentes à ce qui se déroulait sur Terre. Puis une jolie jeune femme à qui Liesel donnait tout juste 18 ans était arrivée. La blonde avait observée un long moment cette jeune fille qui semblait tout comme elle perdue dans ses pensées. Mais elle avait finie par reprendre le fil des images qui se déroulaient dans son esprit, sans ce soucier de sa présence, là-bas, sous un grand arbre.

Les premiers rayons vinrent lui caresser la joue, tendrement. Elle sourit. Mais ses pensées ne lui laissèrent pas une minute de plus pour contempler ce spectacle. Elle repensa à la soirée qu’elle venait de passer, dans la peau de la séduisant Elizabeth. Elle revit en grimaçant le regard dégoulinant de suffisance d’un des pompeux Ministres présents à la soirée. Elle réentendit comme si elle y était les paroles vantardes qu’il avait étalées pour l’impressionner. Elizabeth avait sourit. Elizabeth avait feint l’éblouissement. Elizabeth avait mentie. Et Liesel, elle, avait grimacée. Liesel aurait voulu lui hurler que non, tout n’était pas perdu. Que non, le gouvernement ne maitrisait absolument pas la situation. Mais Liesel s’était tu. Mais elle s’était vengée. Oh oui. Elle avait écrit son article. Celui pour lequel elle avait supportée cet immonde Ministre. Ses mots, couchés sur le papier, alimentés par le profond dégoût qui habitait la jeune journaliste, avait coulés hors d’elle aussi simplement qu’une respiration. C’était sa manière à elle de se révolter contre ce monde qui avançait désormais à reculons.

Une aigre odeur de brûlé lui picota les narines, la sortant de ses pensées. Elle n’y prit pas garde. Cette odeur était malheureusement devenue commune à la ville. La fumée envahissait de plus en plus souvent les rues, tandis que les flammes dévoraient les bâtiments. Les yeux fixés droit devant elle, Liesel regardait sans vraiment le voir le paysage qui l’entourait. Tout lui semblait morne, sans couleurs. Même les éclatants rayons du soleil qui avaient suscités son admiration quelques minutes plus tôt ne pouvait la sortir de ses pensées. Le goût amer du dégoût lui vint à la bouche. Pourquoi tout était comme ça ? Comment avait-on pu en arriver là ? Elle fut subitement prise d’une violente envie de disparaître. De redevenir l’enfant qu’elle était, écoutant avec passion les histoires d’Archi, dans un monde où les effets de la crise étaient loin, bien loin.

Tout à coup, le bruissement des feuilles la fit détourner la tête. La jeune fille qu’elle avait aperçut quelques temps plus tôt était là, tout près. Et, étrangement, elle ne marchait pas. Non. Elle dansait. Tourbillonnant sur le sol humide du parc, un rire au fond de la gorge qui ne demandait qu’à s’échapper. Elle se rapprocha. Liesel, toujours assise, la laissa faire. Quelques pirouettes plus tard, elle fut devant elle. La jeune fille aux yeux étonnamment doux exécuta une gracieuse courbette avant de s’emparer de sa main. Comprenant ce qu’elle souhaitait, Liesel se laissa faire. Elle sentit le sol dur et glacé sous ses pieds. Elles se mirent à danser. N’importe comment, suivant un rythme inconnu. La jeune fille éclata soudain de rire. Liesel ne pu s’empêche de rire aussi. Elle avait de nouveau 10 ans. Un rayon de soleil vint les éclairer.

Elles tourbillonnèrent, encore et encore, le sourire aux lèvres et les yeux brillants. Elles finirent par s’arrêter. Toujours face à face, main dans la main, elles souriaient. Liesel fut emplie de reconnaissance pour cette jeune fille qui avait su, ne serait-ce qu’un instant, lui faire oublier ses sombres pensées.

- Merci.

Un mot. Murmuré, puis hurlé avec bonheur. Liesel sourit, heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Faites place à







MessageSujet: Re: In this mad world . Rose&Liesel   Ven 7 Jan - 20:58


Rose n’avait plus vraiment de but dans la vie. Longtemps, elle avait été perdue, car au fond d’elle-même, elle était seule. Orpheline, et sans aide, elle avait toujours réussit à se débrouiller seule. Mais parfois, la solitude vous ronge et vous sombrez. C’était ce qu’il lui était arrivé. Grâce à son guide, elle avait réussit à remonter la pente, à oublier son passé, ses mauvais souvenirs. Elle avait alors pensé que c’était complètement idiot de laisser les gens dans le malheur. C’était pourquoi elle dansait ainsi au milieu de l’allée avec une inconnue. Pour essayer de partager un peu de chaleur avec d’autres, qui en ont besoin. Pour pouvoir offrir du bonheur et en échange, recevoir des sourires, si rares en cette période de crise. Elles dansèrent encore et encore, sans jamais s’arrêter, sans jamais fatiguer. Le moment semblait éternel, mais pourtant il fallait bien revenir à la dure réalité. Comme dans un commun accord, elles s’arrêtèrent ensemble. Mais, elles ne se lâchèrent pas des mains, comme si dans leurs esprits, elles dansaient toujours, comme si elles ne voulaient pas laisser ce moment s’échapper dans le lourd atmosphère qui les entourait. Puis, elle vit les lèvres de la blonde bougée. Elle n’entendit pas tout de suite ce que celle-ci venait de dire. Peut-être encore étourdie d’avoir tant tournée, ou tout simplement parce que rose était ailleurs à cet instant et qu’elle ne voulait pas atterrir et revenir sur Terre.

- Merci.


Rose fut surprise qu’un simple mot lui fasse aussi plaisir. Elle avait l’impression de voler, d’être toute légère. Ce genre de choses arrivaient si rarement et elle était heureuse d’avoir pu aider une personne, d’avoir pu donner de l’espoir à quelqu’un qui en avait besoin. Et, avec un mot si joliment prononcé, la brune ne pouvait qu’être comblée. De plus, elle trouvait la voix de la jeune femme très mélodieuse. Elle aurait aimée entendre sa nouvelle connaissance lui raconter une histoire comme le faisait sa maman quand elle était petite. Même si elle était très jeune quand ses parents sont morts, Rose avait beaucoup de souvenirs. Elle avait une mémoire de fer, c’était très impressionnant.

La brunette regarda avec compassion son aînée. Elle aurait aimée lui dire que c’était elle qui la remerciait, mais les mots restaient coincés dans sa gorge. Ils ne pouvaient pas sortir, sans doute à cause de l’émotion. Néanmoins, elle pressa la main de la jeune femme et l’attira en avant, l’invitant à avancer à ses côtés. Marcher permettait à Rose de se libérer de toute pression. Elle réfléchit un moment, puis éclata de rire. L’étrangère se trouvait tout près d’elle et elle eut un sursaut de surprise. Rose ne put s’empêcher de s’excuser avec un regard, mais son sourire angélique se redessina très vite sur son visage. Elle venait tout juste de penser à Carnaval, c’est ce qui avait déclenché cette soudaine euphorie. Elle souriait. Carnaval allait bientôt arrivé, et encore une fois ne serait pas fêté. Cette tradition autrefois très populaire avait été banni car le gouvernement pensait que cela favorisait les contre-cultures, comme les hippies.. Rose en avait été outragé, mais bien sûr, que valait la voix d’une adolescente face aux députés ? Elle soupira, repensant à cette époque où elle s’était déguisée en princesse, fée, sorcière, arlequin... Comme c’était merveilleux !

Cela faisait déjà plusieurs minutes qu’elles avaient arrêtées de danser et Rose se décida enfin à parler de sa voix assurée à sa compagne de marche. Elle s’arrêta et la regarda encore une fois dans les yeux. Elle s’y plongea et les mots réussirent enfin à sortir:

-C’est vous que je remercie. Vous avez pu rendre ma vie un peu plus belle, en acceptant de danser, en acceptant de vous évader avec moi.. Merci..


Elle avait prononcé le dernier mot dans un souffle. Elle se sentait tellement bien, et ce grâce à la blondinette. Serait-elle son nouvel ange gardien ?

___________________________


We're here to help you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
    Date de Naissance : 22/02/1982







Faites place à







MessageSujet: Re: In this mad world . Rose&Liesel   Sam 12 Fév - 12:14

Durant un court instant, Liesel se sentit légère. Elle flottait quelque part, entre ici et là. Loin. Bien loin de Londres et des ses occupants. Elle se sentait bien. Heureuse. Un rire résonnait à ses oreilles. Elle eut l’impression furtive d’être redevenue celle qu’elle était à 10 ans. Jeune fille aux deux tresses blondes, pétrie d’insouciance et de joie de vivre, qui tournait, tournait sur elle-même au milieu du salon encombré. Elle sentit que quelque chose tentait de la faire revenir dans la réalité. Pas quelque chose de désagréable. Non. Le contact d’une main douce sur la sienne. Liesel réintégra pleinement son corps que son esprit avait quitté quelques instants plus tôt. La jeune brune lui faisait face, souriant allègrement et voulant manifestement marcher en sa compagnie. Elle ne résista pas et se laissa entraîner.

Perdue dans ses pensées, la jeune brune ne parlait pas. Elle regardait au loin, son regard perdu vers un ailleurs que Liesel ne pouvait voir. La jeune femme ne chercha pas à briser cet instant par des paroles inutiles. Elle se contenta de calquer ses pas sur ceux de la brunette et se laissa porter par ses pensées. Les rayons du soleil perçaient les derniers lambeaux d’obscurité qui envahissaient encore le ciel tandis que le parc s’emplissait lentement. Elle fixa les passants solitaires qui arrivaient dans le parc en quête d’un endroit calme où ils pourront panser leurs maux en paix. Car ceux qui venaient là n’étaient jamais de simples promeneurs. Habités par un quelque chose que l’on ne pouvait saisir et qui n’appartenait qu’à eux, les gens qui venait se réfugier ici recherchaient une certaine quiétude que seule la solitude pouvait leur donner. Sûrement comme la jeune fille. Et comme Liesel.

Elle secoua la tête. Lentement. Ses longs cheveux blonds se balançant librement dans son dos. Elle se remémora comment c’était, avant. Avant la Crise. Avant la mort d’Archi. Avant tout ça. Elle tenta d’occulter l’odeur âcre de la fumée qui lui parvenait encore, comme un rappel à ce que le Monde était devenu. Pour ne plus se laisser envahir par de mauvaises pensées, elle visionna quelques-uns de ses souvenirs. Quand elle était encore petite et qu’elle venait souvent ici, Eté comme Hiver. Avec Archi.

Elle sentit la brunette s’arrêter. Elle l’imita, et plongea ses yeux dans ceux qui la fixaient déjà. Une voix douce, presque enfantine et pourtant déterminée brisa le silence.

- C’est vous que je remercie. Vous avez pu rendre ma vie un peu plus belle, en acceptant de danser, en acceptant de vous évader avec moi.. Merci..

Liesel sentit comme souvent ses lèvres s’étirer en un immense sourire sincère. Inconsciemment, elle su que dès ce moment particulier, elle et la jeune inconnue serait désormais liée. Elle se fit la promesse de protéger cette jeune fille à peine sortie de l’adolescence mais dont les yeux brillaient déjà d’une sagesse peu commune aux personnes de cet âge.

- Tu peux me tutoyer, tu sais. Je m’appelle Liesel, ou Lili, c’est comme tu le souhaite.

Elle vit la brunette sourire. Elle était persuadée qu’elles allaient se comprendre. Le Hasard faisait bien les choses. Comme pour approuver cette idée, le chant d’un oiseau résonna dans le parc. Liesel sourit, encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Faites place à







MessageSujet: Re: In this mad world . Rose&Liesel   Dim 27 Fév - 15:44

Avec joie, Rose vit que la femme lui offrit un sourire, sincère et chaleureux. On aurait pu oublier que le monde ne tournait plus rond, que la vie était devenue compliquée, que c’était dangereux, que la beauté avait disparut... car les deux jeunes femmes, elles l’avaient oubliées. Elles avaient faits d’un moment quelque chose de merveilleux et de magique. Elles avaient transformés leur douleur en rire.. Elles étaient des fées, qui ne cherchaient qu’à trouver une issue aux soucis de la vie. Un échappatoire.

- Tu peux me tutoyer, tu sais. Je m’appelle Liesel, ou Lili, c’est comme tu le souhaite.

C’était un magnifique prénom que la blonde avait, et Rose sourit à son tour, pour lui témoigner de sa joie de la connaître. Elle sut alors dès cet instant que Liesel serait quelqu’un qui lui offrirait le bonheur qu’il lui manquait. L’affection parentale et protectrice qu’elle avait perdue lorsqu’elle n’était qu’enfant. Elle sut dès l’instant où la blonde lui dit son nom, qu’elles seraient proches et intimement liées. Elles étaient devenue amies, comme ça, aussi simplement que le chant d’un oiseau sonne aux oreilles des humains. C’était peut être une hirondelle, signalant que le printemps arrivait, que tout allait changer... Et en effet, rien ne serait comme avant à présent. Londres était depuis quelques temps le refuge des vagabonds de toute la planète, et de toutes les époques. Venant du futur ou du passé, les voyageurs du temps ne cessaient de se rassembler, se divisant en groupes, selon leurs objectifs.. Rose n’avait sentie aucun anneau lorsqu’elle avait tenue les mains de Lili, elle en déduisit donc qu’elle n’était pas une vagabonde. Peut-être était-ce mieux ainsi... Tenir les gens qu’elle aimait à l’écart de ce monde auquel elle appartenait. Toujours souriante, Rose comprit que Liesel attendait qu’elle se présente à son tour, ce qu’elle fit sans se presser:


-Enchantée Liesel ! Je me nomme Rose, Rose Johnson...

Peut-être Liesel avait entendu parler des parents de la brune, ils étaient célèbre, à cause de leurs recherches... mais aussi de leur mort. La jeune fille se décida à marcher, emportant sa nouvelle amie avec elle, et elles se remirent à marcher, au même rythme, au milieu du parc, sans gêne, en parfaite symbiose avec ce qu’il restait de la nature. Rose entendit alors comme un bruit de fer, elle sut que cela venait de sa voisine et l’observa avec interrogation. Elle vit alors que pendait au cou de la blonde une chaîne avec un anneau. Elle se demanda aussitôt si finalement Liesel était humaine, ou vagabonde.. et surtout, quel était son camp ? Ne voulant pas créer de secrets dans ce début d’amitié, Rose s’arrêta instantanément et la blonde ne fit de même, un peu surprise. La jeune vagabonde lui montra alors sa main, où se trouvait son anneau, et lui lança:


-Je suis une vagabonde du présent... et j’ai vu ton anneau aussi... Je sais que cela ne me regarde pas.. mais j’aimerais juste m’assurer que tu n’es pas une de ces vagabondes qui cherchent anéantir l’humanité !

Rose espérait que Liesel ne serait pas trop choquée et gênée par ses paroles.. Pour l’instant, la blonde était pensive, et la brune alla s’assoir sur un banc tout près, attendant que sa nouvelle amie la rejoigne, et lui donne plus d’explications. On dit que le mensonge est la seule manière de rester en vie, mais parfois, c’est aussi le seul moyen de se faire des ennemis et Rose ne voulait pas que Liesel soit son ennemie.

___________________________


We're here to help you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Faites place à

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: In this mad world . Rose&Liesel   

Revenir en haut Aller en bas
 

In this mad world . Rose&Liesel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naboo :: RP-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit