AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Une petite histoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 83 ... 163, 164, 165, 166, 167  Suivant
AuteurMessage
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Re: Une petite histoire...   Sam 9 Mar - 15:44

Le vent souffle, tu souris & regardes notre maison verte comme une pomme qui tente de fuir notre compagnie qui oppresse désagréablement quiconque voulant s'approcher car elle tue douloureusement AHA, je m'approche & embrasse maladroitement ta chaussure clownesque qui exhale une horrible odeur de choux. Mais,bizarrement, je ne me sens rêveuse qu'en léchant les douces chaussures de ta maman qui danse avec un drôle de monsieur nain dont les moustaches hébergent des limaces qui bavent sur les cailloux jaunes dégoutant.BEURK ! m'exclamais-je ! Sans aucun remord car je trouve que c'est incontestablement sale ! D'ailleurs, il faudrait que je nettoie leurs excréments avec une nappe de ma cuisine de Barbie. Je fais une brochette avec la souris qui est morte en sautant par le velux de la fenêtre. Quel est ce maléfice? Par… Merlin l'Enchanteur, fils à ta misérable et idiote femme de chambre manchot qui pue des pieds! Quelle vulgarité ! Ciel! Mouche tachetée par le froid de l'hiver glacial. Dieu, des fous sont très dangereux, il y a un psychopathe qui danse avec un papillon bleu et une petite sirène… Lorsque soudainement l'écaille du poisson rouge éclate en 1000 plumes écarlates d'une vigueur innocente . Mince, il neige, c'est pourtant bizarre car normalement on ne ressent pas ce froid collant en étant en train de dire que le père fouettard a gagné un enfant en jouant aux dès. C'est vraiment inutile comme prix ! Dites, croyez-vous que Dieu est habillé en moine ? Peut-être que oui, ça serait l'abbé fou en nuisette qui s'exhibe devant lui en pleurant. Pathétique ! Sauf quand le psychopathe oublie que je parle suédois et que le portable papillon chante comme ta maman rose. On joue à un mortel tout-compris dans le cadeau paradoxal que Baloo a apporté d'Hongrie en volant sur Dumbo le gentil cafard rouge et vert qui court a genoux vers le clown unijambiste, une courgette sur le dos. Cependant, le chanteur s'endort éternellement pour oublier la façon dont tu mens constamment à son chien bleu qui te remue les oreilles par de façons vraiment incroyables, mâchant du verre de gris et Beatles arrive grandement en pagaille dans ta maison de cire noire et rouge sang pleins de tentacules de musaraignes mutantes ainsi habitées. Si Bugs Bunny était chauve, tu délirerais en dansant sur les mains de Calypso la Nymphe des océans. Sois un crabe alcoolique incompris des algues, mon auriculaire agité ! Kikou, tu dois sérieusement arrêter de te droguer car ce pervers va certainement te toucher la bouche pendant que tu fais du shopping ! Il danse façon boogie-woogie avec Diane ! Celle-ci rit mais Tancrède se retient difficilement de dormir car la pluie berce avec douceur tout être normalement habité d'une écharpe burberry droite comme le cahier volant.

Savoir ne permet évidemment pas tout. Mais pourquoi alors Alésia aime Asher secrètement? C'est certainement du au monstre qu'est Noah qui bêle affreusement. Tu expérimentes, mon babouin. "Bonjour, comment ris-tu, Framboise? - Avec toi, évidemment, Pear." Cela fonctionne, Hanna, regarde ! Élégamment, essaie cette stalagmite si dodue avant tout. Pourquoi grogner? Sans rire ! C'est relax, mange, Dex ! Comment croire avec sincérité Sherlock? Après, certainement croyais-je rêver sans boire modérément pendant que Chopper bizute Anémone contrairement aux ogres. Eux, immenses, déplient ailes flamboyantes et orteils écartés pour entourlouper quiconque essaie stupidement de ronger tables rayées ainsi que pots d'encre plein. Dorémi coule doucement pour expérimenter sagement la force ancestrale qui couine bruyamment. Hélas, Santa crache tout car, justement, Klaus trouvait drôle l'horloge rieuse, surtout son aptitude incroyable avec eux. Puis Joshua tombe violemment. Changeant car et ombrelle, Jane hurle même quand l'ours jongle vaillamment. Pauvre parasol argenté, tu oublies toujours ton autiste attitré ; c'est exprès ? Peut-être, qui joue comme souris dort pendant la ruée vers la pluie.

Puis, il se pend. Bizarrement, ça craque longtemps. En lieu de pleurs, Suzanne joue stupidement avec Calimero. Quelle aventure ! Soleil, doucement, émerveille sans tuer. Sinon, Albania va désespérer avec Carpaccio. Brusquement, un lion chantonne. Pourquoi compte d'épaargne solde-t-il sa liste pluvieuse ? Je ris tristement : Anounda, en jonglant, aime tressauter. Si crème chantilly il boit, vomir sera son dernier désir. Allô vacuum ? Peux-tu éventrer ces chaussettes ? Paolo ne sèche que placidement tout clavier loué. Enfin, ils s'agrippent car le misanthrope sort petit à petit de son jeu vilain et orange. Surtout Luis. Le Wisigoth pense souvent à Monia, à Sao Paulo. Rah, un écureuil démarche tout devant les vieux bouquins de Tante Lyne. Patrick Jane s'approche avec dédain. Il craint un retournement extrême de son caddie. Pourtant, cette aventure lui fichait une frousse incroyable !

Hakuna, cher cookie, et bon, tu pars ? Parce que, Mathias crapote, tu saisis Almen qui douche sa vache. Lille vente. Cha s'agite car tout penche bien. Le vautour campe. Rien que le perroquet albinos se contente de fixer Mathias à longueur de secondes. Prions pour que Mathusalem soit éternel. Avec bizarrerie, Thiago sème son écharpe, sa ceinture et dandine ses genoux. Pendant quatorze lunes, le directeur mutera sans douleur grâce ou à cause de ma
Revenir en haut Aller en bas
avatar
    Date de Naissance : 18/09/1992







Faites place à







MessageSujet: Re: Une petite histoire...   Sam 9 Mar - 22:08

Le vent souffle, tu souris & regardes notre maison verte comme une pomme qui tente de fuir notre compagnie qui oppresse désagréablement quiconque voulant s'approcher car elle tue douloureusement AHA, je m'approche & embrasse maladroitement ta chaussure clownesque qui exhale une horrible odeur de choux. Mais,bizarrement, je ne me sens rêveuse qu'en léchant les douces chaussures de ta maman qui danse avec un drôle de monsieur nain dont les moustaches hébergent des limaces qui bavent sur les cailloux jaunes dégoutant.BEURK ! m'exclamais-je ! Sans aucun remord car je trouve que c'est incontestablement sale ! D'ailleurs, il faudrait que je nettoie leurs excréments avec une nappe de ma cuisine de Barbie. Je fais une brochette avec la souris qui est morte en sautant par le velux de la fenêtre. Quel est ce maléfice? Par… Merlin l'Enchanteur, fils à ta misérable et idiote femme de chambre manchot qui pue des pieds! Quelle vulgarité ! Ciel! Mouche tachetée par le froid de l'hiver glacial. Dieu, des fous sont très dangereux, il y a un psychopathe qui danse avec un papillon bleu et une petite sirène… Lorsque soudainement l'écaille du poisson rouge éclate en 1000 plumes écarlates d'une vigueur innocente . Mince, il neige, c'est pourtant bizarre car normalement on ne ressent pas ce froid collant en étant en train de dire que le père fouettard a gagné un enfant en jouant aux dès. C'est vraiment inutile comme prix ! Dites, croyez-vous que Dieu est habillé en moine ? Peut-être que oui, ça serait l'abbé fou en nuisette qui s'exhibe devant lui en pleurant. Pathétique ! Sauf quand le psychopathe oublie que je parle suédois et que le portable papillon chante comme ta maman rose. On joue à un mortel tout-compris dans le cadeau paradoxal que Baloo a apporté d'Hongrie en volant sur Dumbo le gentil cafard rouge et vert qui court a genoux vers le clown unijambiste, une courgette sur le dos. Cependant, le chanteur s'endort éternellement pour oublier la façon dont tu mens constamment à son chien bleu qui te remue les oreilles par de façons vraiment incroyables, mâchant du verre de gris et Beatles arrive grandement en pagaille dans ta maison de cire noire et rouge sang pleins de tentacules de musaraignes mutantes ainsi habitées. Si Bugs Bunny était chauve, tu délirerais en dansant sur les mains de Calypso la Nymphe des océans. Sois un crabe alcoolique incompris des algues, mon auriculaire agité ! Kikou, tu dois sérieusement arrêter de te droguer car ce pervers va certainement te toucher la bouche pendant que tu fais du shopping ! Il danse façon boogie-woogie avec Diane ! Celle-ci rit mais Tancrède se retient difficilement de dormir car la pluie berce avec douceur tout être normalement habité d'une écharpe burberry droite comme le cahier volant.

Savoir ne permet évidemment pas tout. Mais pourquoi alors Alésia aime Asher secrètement? C'est certainement du au monstre qu'est Noah qui bêle affreusement. Tu expérimentes, mon babouin. "Bonjour, comment ris-tu, Framboise? - Avec toi, évidemment, Pear." Cela fonctionne, Hanna, regarde ! Élégamment, essaie cette stalagmite si dodue avant tout. Pourquoi grogner? Sans rire ! C'est relax, mange, Dex ! Comment croire avec sincérité Sherlock? Après, certainement croyais-je rêver sans boire modérément pendant que Chopper bizute Anémone contrairement aux ogres. Eux, immenses, déplient ailes flamboyantes et orteils écartés pour entourlouper quiconque essaie stupidement de ronger tables rayées ainsi que pots d'encre plein. Dorémi coule doucement pour expérimenter sagement la force ancestrale qui couine bruyamment. Hélas, Santa crache tout car, justement, Klaus trouvait drôle l'horloge rieuse, surtout son aptitude incroyable avec eux. Puis Joshua tombe violemment. Changeant car et ombrelle, Jane hurle même quand l'ours jongle vaillamment. Pauvre parasol argenté, tu oublies toujours ton autiste attitré ; c'est exprès ? Peut-être, qui joue comme souris dort pendant la ruée vers la pluie.

Puis, il se pend. Bizarrement, ça craque longtemps. En lieu de pleurs, Suzanne joue stupidement avec Calimero. Quelle aventure ! Soleil, doucement, émerveille sans tuer. Sinon, Albania va désespérer avec Carpaccio. Brusquement, un lion chantonne. Pourquoi compte d'épaargne solde-t-il sa liste pluvieuse ? Je ris tristement : Anounda, en jonglant, aime tressauter. Si crème chantilly il boit, vomir sera son dernier désir. Allô vacuum ? Peux-tu éventrer ces chaussettes ? Paolo ne sèche que placidement tout clavier loué. Enfin, ils s'agrippent car le misanthrope sort petit à petit de son jeu vilain et orange. Surtout Luis. Le Wisigoth pense souvent à Monia, à Sao Paulo. Rah, un écureuil démarche tout devant les vieux bouquins de Tante Lyne. Patrick Jane s'approche avec dédain. Il craint un retournement extrême de son caddie. Pourtant, cette aventure lui fichait une frousse incroyable !

Hakuna, cher cookie, et bon, tu pars ? Parce que, Mathias crapote, tu saisis Almen qui douche sa vache. Lille vente. Cha s'agite car tout penche bien. Le vautour campe. Rien que le perroquet albinos se contente de fixer Mathias à longueur de secondes. Prions pour que Mathusalem soit éternel. Avec bizarrerie, Thiago sème son écharpe, sa ceinture et dandine ses genoux. Pendant quatorze lunes, le directeur mutera sans douleur grâce ou à cause de ma tendance

___________________________


“There is no such thing as the biggest mistake of your existence. There's no such thing as ruining your life. Life's a pretty resilient thing, it turns out.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Re: Une petite histoire...   Sam 9 Mar - 22:30

Le vent souffle, tu souris & regardes notre maison verte comme une pomme qui tente de fuir notre compagnie qui oppresse désagréablement quiconque voulant s'approcher car elle tue douloureusement AHA, je m'approche & embrasse maladroitement ta chaussure clownesque qui exhale une horrible odeur de choux. Mais,bizarrement, je ne me sens rêveuse qu'en léchant les douces chaussures de ta maman qui danse avec un drôle de monsieur nain dont les moustaches hébergent des limaces qui bavent sur les cailloux jaunes dégoutant.BEURK ! m'exclamais-je ! Sans aucun remord car je trouve que c'est incontestablement sale ! D'ailleurs, il faudrait que je nettoie leurs excréments avec une nappe de ma cuisine de Barbie. Je fais une brochette avec la souris qui est morte en sautant par le velux de la fenêtre. Quel est ce maléfice? Par… Merlin l'Enchanteur, fils à ta misérable et idiote femme de chambre manchot qui pue des pieds! Quelle vulgarité ! Ciel! Mouche tachetée par le froid de l'hiver glacial. Dieu, des fous sont très dangereux, il y a un psychopathe qui danse avec un papillon bleu et une petite sirène… Lorsque soudainement l'écaille du poisson rouge éclate en 1000 plumes écarlates d'une vigueur innocente . Mince, il neige, c'est pourtant bizarre car normalement on ne ressent pas ce froid collant en étant en train de dire que le père fouettard a gagné un enfant en jouant aux dès. C'est vraiment inutile comme prix ! Dites, croyez-vous que Dieu est habillé en moine ? Peut-être que oui, ça serait l'abbé fou en nuisette qui s'exhibe devant lui en pleurant. Pathétique ! Sauf quand le psychopathe oublie que je parle suédois et que le portable papillon chante comme ta maman rose. On joue à un mortel tout-compris dans le cadeau paradoxal que Baloo a apporté d'Hongrie en volant sur Dumbo le gentil cafard rouge et vert qui court a genoux vers le clown unijambiste, une courgette sur le dos. Cependant, le chanteur s'endort éternellement pour oublier la façon dont tu mens constamment à son chien bleu qui te remue les oreilles par de façons vraiment incroyables, mâchant du verre de gris et Beatles arrive grandement en pagaille dans ta maison de cire noire et rouge sang pleins de tentacules de musaraignes mutantes ainsi habitées. Si Bugs Bunny était chauve, tu délirerais en dansant sur les mains de Calypso la Nymphe des océans. Sois un crabe alcoolique incompris des algues, mon auriculaire agité ! Kikou, tu dois sérieusement arrêter de te droguer car ce pervers va certainement te toucher la bouche pendant que tu fais du shopping ! Il danse façon boogie-woogie avec Diane ! Celle-ci rit mais Tancrède se retient difficilement de dormir car la pluie berce avec douceur tout être normalement habité d'une écharpe burberry droite comme le cahier volant.

Savoir ne permet évidemment pas tout. Mais pourquoi alors Alésia aime Asher secrètement? C'est certainement du au monstre qu'est Noah qui bêle affreusement. Tu expérimentes, mon babouin. "Bonjour, comment ris-tu, Framboise? - Avec toi, évidemment, Pear." Cela fonctionne, Hanna, regarde ! Élégamment, essaie cette stalagmite si dodue avant tout. Pourquoi grogner? Sans rire ! C'est relax, mange, Dex ! Comment croire avec sincérité Sherlock? Après, certainement croyais-je rêver sans boire modérément pendant que Chopper bizute Anémone contrairement aux ogres. Eux, immenses, déplient ailes flamboyantes et orteils écartés pour entourlouper quiconque essaie stupidement de ronger tables rayées ainsi que pots d'encre plein. Dorémi coule doucement pour expérimenter sagement la force ancestrale qui couine bruyamment. Hélas, Santa crache tout car, justement, Klaus trouvait drôle l'horloge rieuse, surtout son aptitude incroyable avec eux. Puis Joshua tombe violemment. Changeant car et ombrelle, Jane hurle même quand l'ours jongle vaillamment. Pauvre parasol argenté, tu oublies toujours ton autiste attitré ; c'est exprès ? Peut-être, qui joue comme souris dort pendant la ruée vers la pluie.

Puis, il se pend. Bizarrement, ça craque longtemps. En lieu de pleurs, Suzanne joue stupidement avec Calimero. Quelle aventure ! Soleil, doucement, émerveille sans tuer. Sinon, Albania va désespérer avec Carpaccio. Brusquement, un lion chantonne. Pourquoi compte d'épaargne solde-t-il sa liste pluvieuse ? Je ris tristement : Anounda, en jonglant, aime tressauter. Si crème chantilly il boit, vomir sera son dernier désir. Allô vacuum ? Peux-tu éventrer ces chaussettes ? Paolo ne sèche que placidement tout clavier loué. Enfin, ils s'agrippent car le misanthrope sort petit à petit de son jeu vilain et orange. Surtout Luis. Le Wisigoth pense souvent à Monia, à Sao Paulo. Rah, un écureuil démarche tout devant les vieux bouquins de Tante Lyne. Patrick Jane s'approche avec dédain. Il craint un retournement extrême de son caddie. Pourtant, cette aventure lui fichait une frousse incroyable !

Hakuna, cher cookie, et bon, tu pars ? Parce que, Mathias crapote, tu saisis Almen qui douche sa vache. Lille vente. Cha s'agite car tout penche bien. Le vautour campe. Rien que le perroquet albinos se contente de fixer Mathias à longueur de secondes. Prions pour que Mathusalem soit éternel. Avec bizarrerie, Thiago sème son écharpe, sa ceinture et dandine ses genoux. Pendant quatorze lunes, le directeur mutera sans douleur grâce ou à cause de ma tendance méprisable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
    Date de Naissance : 18/09/1992







Faites place à







MessageSujet: Re: Une petite histoire...   Sam 9 Mar - 22:31

Le vent souffle, tu souris & regardes notre maison verte comme une pomme qui tente de fuir notre compagnie qui oppresse désagréablement quiconque voulant s'approcher car elle tue douloureusement AHA, je m'approche & embrasse maladroitement ta chaussure clownesque qui exhale une horrible odeur de choux. Mais,bizarrement, je ne me sens rêveuse qu'en léchant les douces chaussures de ta maman qui danse avec un drôle de monsieur nain dont les moustaches hébergent des limaces qui bavent sur les cailloux jaunes dégoutant.BEURK ! m'exclamais-je ! Sans aucun remord car je trouve que c'est incontestablement sale ! D'ailleurs, il faudrait que je nettoie leurs excréments avec une nappe de ma cuisine de Barbie. Je fais une brochette avec la souris qui est morte en sautant par le velux de la fenêtre. Quel est ce maléfice? Par… Merlin l'Enchanteur, fils à ta misérable et idiote femme de chambre manchot qui pue des pieds! Quelle vulgarité ! Ciel! Mouche tachetée par le froid de l'hiver glacial. Dieu, des fous sont très dangereux, il y a un psychopathe qui danse avec un papillon bleu et une petite sirène… Lorsque soudainement l'écaille du poisson rouge éclate en 1000 plumes écarlates d'une vigueur innocente . Mince, il neige, c'est pourtant bizarre car normalement on ne ressent pas ce froid collant en étant en train de dire que le père fouettard a gagné un enfant en jouant aux dès. C'est vraiment inutile comme prix ! Dites, croyez-vous que Dieu est habillé en moine ? Peut-être que oui, ça serait l'abbé fou en nuisette qui s'exhibe devant lui en pleurant. Pathétique ! Sauf quand le psychopathe oublie que je parle suédois et que le portable papillon chante comme ta maman rose. On joue à un mortel tout-compris dans le cadeau paradoxal que Baloo a apporté d'Hongrie en volant sur Dumbo le gentil cafard rouge et vert qui court a genoux vers le clown unijambiste, une courgette sur le dos. Cependant, le chanteur s'endort éternellement pour oublier la façon dont tu mens constamment à son chien bleu qui te remue les oreilles par de façons vraiment incroyables, mâchant du verre de gris et Beatles arrive grandement en pagaille dans ta maison de cire noire et rouge sang pleins de tentacules de musaraignes mutantes ainsi habitées. Si Bugs Bunny était chauve, tu délirerais en dansant sur les mains de Calypso la Nymphe des océans. Sois un crabe alcoolique incompris des algues, mon auriculaire agité ! Kikou, tu dois sérieusement arrêter de te droguer car ce pervers va certainement te toucher la bouche pendant que tu fais du shopping ! Il danse façon boogie-woogie avec Diane ! Celle-ci rit mais Tancrède se retient difficilement de dormir car la pluie berce avec douceur tout être normalement habité d'une écharpe burberry droite comme le cahier volant.

Savoir ne permet évidemment pas tout. Mais pourquoi alors Alésia aime Asher secrètement? C'est certainement du au monstre qu'est Noah qui bêle affreusement. Tu expérimentes, mon babouin. "Bonjour, comment ris-tu, Framboise? - Avec toi, évidemment, Pear." Cela fonctionne, Hanna, regarde ! Élégamment, essaie cette stalagmite si dodue avant tout. Pourquoi grogner? Sans rire ! C'est relax, mange, Dex ! Comment croire avec sincérité Sherlock? Après, certainement croyais-je rêver sans boire modérément pendant que Chopper bizute Anémone contrairement aux ogres. Eux, immenses, déplient ailes flamboyantes et orteils écartés pour entourlouper quiconque essaie stupidement de ronger tables rayées ainsi que pots d'encre plein. Dorémi coule doucement pour expérimenter sagement la force ancestrale qui couine bruyamment. Hélas, Santa crache tout car, justement, Klaus trouvait drôle l'horloge rieuse, surtout son aptitude incroyable avec eux. Puis Joshua tombe violemment. Changeant car et ombrelle, Jane hurle même quand l'ours jongle vaillamment. Pauvre parasol argenté, tu oublies toujours ton autiste attitré ; c'est exprès ? Peut-être, qui joue comme souris dort pendant la ruée vers la pluie.

Puis, il se pend. Bizarrement, ça craque longtemps. En lieu de pleurs, Suzanne joue stupidement avec Calimero. Quelle aventure ! Soleil, doucement, émerveille sans tuer. Sinon, Albania va désespérer avec Carpaccio. Brusquement, un lion chantonne. Pourquoi compte d'épaargne solde-t-il sa liste pluvieuse ? Je ris tristement : Anounda, en jonglant, aime tressauter. Si crème chantilly il boit, vomir sera son dernier désir. Allô vacuum ? Peux-tu éventrer ces chaussettes ? Paolo ne sèche que placidement tout clavier loué. Enfin, ils s'agrippent car le misanthrope sort petit à petit de son jeu vilain et orange. Surtout Luis. Le Wisigoth pense souvent à Monia, à Sao Paulo. Rah, un écureuil démarche tout devant les vieux bouquins de Tante Lyne. Patrick Jane s'approche avec dédain. Il craint un retournement extrême de son caddie. Pourtant, cette aventure lui fichait une frousse incroyable !

Hakuna, cher cookie, et bon, tu pars ? Parce que, Mathias crapote, tu saisis Almen qui douche sa vache. Lille vente. Cha s'agite car tout penche bien. Le vautour campe. Rien que le perroquet albinos se contente de fixer Mathias à longueur de secondes. Prions pour que Mathusalem soit éternel. Avec bizarrerie, Thiago sème son écharpe, sa ceinture et dandine ses genoux. Pendant quatorze lunes, le directeur mutera sans douleur grâce ou à cause de ma tendance méprisable à

___________________________


“There is no such thing as the biggest mistake of your existence. There's no such thing as ruining your life. Life's a pretty resilient thing, it turns out.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Re: Une petite histoire...   Dim 10 Mar - 0:15

Le vent souffle, tu souris & regardes notre maison verte comme une pomme qui tente de fuir notre compagnie qui oppresse désagréablement quiconque voulant s'approcher car elle tue douloureusement AHA, je m'approche & embrasse maladroitement ta chaussure clownesque qui exhale une horrible odeur de choux. Mais,bizarrement, je ne me sens rêveuse qu'en léchant les douces chaussures de ta maman qui danse avec un drôle de monsieur nain dont les moustaches hébergent des limaces qui bavent sur les cailloux jaunes dégoutant.BEURK ! m'exclamais-je ! Sans aucun remord car je trouve que c'est incontestablement sale ! D'ailleurs, il faudrait que je nettoie leurs excréments avec une nappe de ma cuisine de Barbie. Je fais une brochette avec la souris qui est morte en sautant par le velux de la fenêtre. Quel est ce maléfice? Par… Merlin l'Enchanteur, fils à ta misérable et idiote femme de chambre manchot qui pue des pieds! Quelle vulgarité ! Ciel! Mouche tachetée par le froid de l'hiver glacial. Dieu, des fous sont très dangereux, il y a un psychopathe qui danse avec un papillon bleu et une petite sirène… Lorsque soudainement l'écaille du poisson rouge éclate en 1000 plumes écarlates d'une vigueur innocente . Mince, il neige, c'est pourtant bizarre car normalement on ne ressent pas ce froid collant en étant en train de dire que le père fouettard a gagné un enfant en jouant aux dès. C'est vraiment inutile comme prix ! Dites, croyez-vous que Dieu est habillé en moine ? Peut-être que oui, ça serait l'abbé fou en nuisette qui s'exhibe devant lui en pleurant. Pathétique ! Sauf quand le psychopathe oublie que je parle suédois et que le portable papillon chante comme ta maman rose. On joue à un mortel tout-compris dans le cadeau paradoxal que Baloo a apporté d'Hongrie en volant sur Dumbo le gentil cafard rouge et vert qui court a genoux vers le clown unijambiste, une courgette sur le dos. Cependant, le chanteur s'endort éternellement pour oublier la façon dont tu mens constamment à son chien bleu qui te remue les oreilles par de façons vraiment incroyables, mâchant du verre de gris et Beatles arrive grandement en pagaille dans ta maison de cire noire et rouge sang pleins de tentacules de musaraignes mutantes ainsi habitées. Si Bugs Bunny était chauve, tu délirerais en dansant sur les mains de Calypso la Nymphe des océans. Sois un crabe alcoolique incompris des algues, mon auriculaire agité ! Kikou, tu dois sérieusement arrêter de te droguer car ce pervers va certainement te toucher la bouche pendant que tu fais du shopping ! Il danse façon boogie-woogie avec Diane ! Celle-ci rit mais Tancrède se retient difficilement de dormir car la pluie berce avec douceur tout être normalement habité d'une écharpe burberry droite comme le cahier volant.

Savoir ne permet évidemment pas tout. Mais pourquoi alors Alésia aime Asher secrètement? C'est certainement du au monstre qu'est Noah qui bêle affreusement. Tu expérimentes, mon babouin. "Bonjour, comment ris-tu, Framboise? - Avec toi, évidemment, Pear." Cela fonctionne, Hanna, regarde ! Élégamment, essaie cette stalagmite si dodue avant tout. Pourquoi grogner? Sans rire ! C'est relax, mange, Dex ! Comment croire avec sincérité Sherlock? Après, certainement croyais-je rêver sans boire modérément pendant que Chopper bizute Anémone contrairement aux ogres. Eux, immenses, déplient ailes flamboyantes et orteils écartés pour entourlouper quiconque essaie stupidement de ronger tables rayées ainsi que pots d'encre plein. Dorémi coule doucement pour expérimenter sagement la force ancestrale qui couine bruyamment. Hélas, Santa crache tout car, justement, Klaus trouvait drôle l'horloge rieuse, surtout son aptitude incroyable avec eux. Puis Joshua tombe violemment. Changeant car et ombrelle, Jane hurle même quand l'ours jongle vaillamment. Pauvre parasol argenté, tu oublies toujours ton autiste attitré ; c'est exprès ? Peut-être, qui joue comme souris dort pendant la ruée vers la pluie.

Puis, il se pend. Bizarrement, ça craque longtemps. En lieu de pleurs, Suzanne joue stupidement avec Calimero. Quelle aventure ! Soleil, doucement, émerveille sans tuer. Sinon, Albania va désespérer avec Carpaccio. Brusquement, un lion chantonne. Pourquoi compte d'épaargne solde-t-il sa liste pluvieuse ? Je ris tristement : Anounda, en jonglant, aime tressauter. Si crème chantilly il boit, vomir sera son dernier désir. Allô vacuum ? Peux-tu éventrer ces chaussettes ? Paolo ne sèche que placidement tout clavier loué. Enfin, ils s'agrippent car le misanthrope sort petit à petit de son jeu vilain et orange. Surtout Luis. Le Wisigoth pense souvent à Monia, à Sao Paulo. Rah, un écureuil démarche tout devant les vieux bouquins de Tante Lyne. Patrick Jane s'approche avec dédain. Il craint un retournement extrême de son caddie. Pourtant, cette aventure lui fichait une frousse incroyable !

Hakuna, cher cookie, et bon, tu pars ? Parce que, Mathias crapote, tu saisis Almen qui douche sa vache. Lille vente. Cha s'agite car tout penche bien. Le vautour campe. Rien que le perroquet albinos se contente de fixer Mathias à longueur de secondes. Prions pour que Mathusalem soit éternel. Avec bizarrerie, Thiago sème son écharpe, sa ceinture et dandine ses genoux. Pendant quatorze lunes, le directeur mutera sans douleur grâce ou à cause de ma tendance méprisable à l'altruisme.
Revenir en haut Aller en bas






Faites place à

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Une petite histoire...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une petite histoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 164 sur 167Aller à la page : Précédent  1 ... 83 ... 163, 164, 165, 166, 167  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naboo :: Jeux-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit