AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Jackie Pearl ♠ I have two faces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Jackie Pearl ♠ I have two faces    Sam 23 Avr - 16:19

─ You must never juge a book by its cover. ─



Feat
Twins Olsens
♠ Jackie Pearl
© White Rabbit

๑ Date de Naissance : 17 septembre 1992

๑ Lieu de Naissance : Inconnu

๑ Groupe : Humains

๑ Camp : Neutre

๑ Capacité(s) Spéciale(s) : Tendance à être impulsive

๑ Signe(s) Distinctif(s) : Schizophrène

๑ Pouvoir : Aucun.

๑ Sentimentalement réservé : [ ]Oui ; Non [ X ]



Description Physique



    Jackie était petite et mince. Elle était souvent recroquevillée sur elle-même, comme si tout le poids de la rue pesait sur ses épaules. Elle avait des cernes immenses sous les yeux, de très jolies billes grises qui pouvaient parfois bleuir à la lumière ou selon son humeur. Elle possédait une longue chevelure d’une couleur sombre et sale, qui pourtant, lorsqu’ils étaient soignés prenaient la couleur du sable. Il fallait savoir que la rue avait complètement attrapée la jeune femme, qu’elle ne prenait plus du tout soin d’elle. Alors qu’avant, Jackie était une magnifique jeune fille, adorée de beaucoup d’hommes, jalousée par de nombreuses femmes... Elle avait juste changé. Pourtant, lorsque ses lèvres roses et pulpeuses s’écartaient en un sourire (ce qui était rare), on ne pouvait que la trouver merveilleuse. Jackie nous envoyait des messages de bonheur, elle voulait nous dire que rien ne s’arrêtait, qu’il fallait continuer, malgré la crise, malgré la guerre, malgré la rue. être sans domicile fixe à dix-huit ans, cela n’est jamais facile, mais, lorsqu’en plus on est une femme, c’est encore plus dur. Il faut faire attention à tout, et notamment aux vêtements que l’on porte. C’est pour cette raison que Jackie s’habillait bien souvent d’un foulard, de vêtements chauds, même en été... laissant dans son énorme valise en cuir marron qu’elle ne quittait jamais ses vêtements de gitane. Dans une autre vie, elle les reportera... elle se l’était promis.


Caractère


    Il y a Jackie, puis il y a Pearl. Jackie est quelqu’un de froid, de renfermé, qui ne parle pas beaucoup, qui peut se mettre en colère facilement, qui en veut à la Terre entière, qui déteste les autres, qui veut les faire souffrir. Jackie est très impulsive, il lui arrive de faire des crises de colère, d’angoisse dans la rue. Jackie n’aime pas sa vie, elle n’aime pas ce que les hommes ont construits. Jackie est bruyante, hystérique, folle. Mais, c’est cette folie qui la sauve des dangers de la rue, de la nuit. Pearl est une jeune femme qui essaye de comprendre l’humain. Pearl est sensible, douce, et drôle. Elle essaye de rire des misères du monde, de les rendre moins graves même si elle sait que cela ne changera rien. Elle essaye de vivre sans en vouloir aux autres. Pearl aime quand les gens viennent la voir, elle aime parler aux vielles dames qui donnent des graines aux oiseaux, elle aime parler avec le boulangerqui lui donne un pain au chocolat de temps en temps. Pearl n’hésite jamais à aider lorsqu’on a besoin, et même quand on ne lui demande pas. Pearl, tout le monde l’aime et elle aimetout le monde, et c’est cet amour qui lui permet de rester en vie, de ne pas sombrer dans la folie.

    Pearl et Jackie, Jackie et Pearl. Toutes deux sont complètement différentes, mais elles ont besoin l’une de l’autre car elles ne font qu’une.


Biographie


    Jackie Pearl a tout oublié de sa naissance, mais après tout, quel enfant se souvient vraiment du jour où il est né, des circonstances de l’accouchement, de l’ambiance qu’il y avait, des fleurs posées sur la table de chevet ? Jackie s’appelle Katharina avant. Enfin, c’est ainsi que l’avait appelé sa famille adoptive. Bambin, sa mère l’avait abandonnée, sans raison, peut-être parce qu’elle n’en voulait pas, qu’elle était trop jeune, ou qu’elle ne pouvait pas subvenir à ses besoins... En tout cas, la jeune enfant se retrouva très jeune à la rue, dans une couverture sa mère l’avait déposée dans un parc. Par chance, lors de cette nuit-là, Katharina fut trouvée par des gitans, qui devinrent très vite sa famille. La belle grandit alors comme les autres gens du voyage. Elle apprit à compter et lire avec le doyen du groupe, et elle n’eut même pas besoin qu’on la pousse à danser. Lors de sa troisième année, lorsque les guitares s’étaient mis à jouer une mélodie de l’est, Katharina avait été la seule à se lever et danser comme les gitanes autour du feu. Très vite, elle devint une artiste. On lui apprit la guitare et le violon, mais elle préférait danser. Bouger au rythme de la musique, entrer dans une transe complètement nouvelle. Katharina vivait lorsqu’elle dansait. Elle avait d’ailleurs une place bien à elle au sein des gitans, les garçons la regardaient avec désir, et elle avait très peu d’amies filles. Celles-ci étaient souvent jalouses et ne comprenaient pas pourquoi on avait accueillit une gadge parmi eux. Malgré tout, Katharina ne se laissait pas abattre et elle apportait son grain de sel à la vie du groupe. Elle se souvenait très bien de chaque départ vers un autre lieu, inconnu, de l’odeur de la terre, de la corne sur ses pieds. En effet, l’enfant préférait marcher pieds-nu, c’était grand-mère qui lui avait dit qu’ainsi, elles ne feraient qu’un avec l’univers. Puis, Katharina entra dans l’adolescence, et bien qu’elle faisait partie de la famille gitane, elle voyait bien qu’elle était différente. Même si sa peau était hâlée, elle était beaucoup plus pâle que tous les autres, et elle avait souvent fait la remarque à Fanny, sa mère. Celle-ci lui répondait à chaque fois qu’elle était née un jour de pluie et que c’était pour cette raison que le soleil ne lui avait pas donné une peau aussi bronzé, mais qu’elle n’en était pas moins belle. Peu rassurée, Katharina se contentait de cette réponse jusqu’à ses quinze ans. Mais, le jour de son anniversaire, il se passa quelque chose qu’elle n’oubliera jamais. La famille préparait la fête avec beaucoup d’attention. À ses quinze ans, ne gitane devient une vraie femme. On avait confectionné une magnifique robe verte de toile transparente, comme dans les films orientales que Katharina avait vu dans les vitrines. Toute fière de ce cadeau, la belle l’enfila aussitôt qu’on la lui donna, et lorsqu’elle fut enfin prête, couverte de bijoux, les cheveux relevés en un chignon, les guitares se mirent à jouer. Le cœur de la belle battait à tout rompre, elle commençait déjà à taper la mesure avec son pied, entraînée par la musique qu’elle aimait tant. C’est alors qu’elle entendit des coups de feu sur le terrain, puis des cris, et le hurlement des enfants. Prise de panique, Katharina sortit de la caravane et s’enfonça dans les ténèbres jusqu’au foyer de feu. Ceux-ci étaient éteints et à côté, gisait le corps de sa mère. L’adolescente poussa un long cri de douleur et de désespoir. Si long, qu’il ne sembla jamais finir. Et pourtant, la belle s’arrêta. Elle essuya les larmes qui s’étaient échappées de ses yeux et lorsqu’elle se releva, elle entendit le silence pesant qu’il y avait autour d’elle. Ils avaient tous fuit. C’était la conclusion qu’elle avait tirée de ce mystérieux vide. Quelques roulottes n’étaient plus là, et les chevaux non plus. Katharina se sentit trahis, humilié, et abandonné. Et elle savait qu’elle connaissait déjà cela, c’est ainsi qu’elle comprit qu’elle n’avait pas de parents, pas de maisons, pas de famille. C’était avec les gitans qu’elle avait tout appris, qu’elle avait compris que les valeurs de l’humanité devaient s’appliquer et être respecté par tous, mais que parfois cela débordait... Elle avait compris qu’elle ne pouvait compter que sur elle-même, qu’on ne pouvait compter que sur soi.

    À partir de cet instant, Katharina disparût. Par respect pour la femme qui l’avait éduqué, elle lui fit une sépulture, seule, et creusa dans la terre. Katharina mourrait avec sa mère... pour devenir quelqu’un de nouveau. À partir de ce jour, la jeune femme voyage partout, à seulement quinze ans, elle se débrouillait comme elle pouvait. Au début la rue ne fut pas un problème pour la gitane, elle tentait de faire des spectacles dans les rues des villages où elle s’arrêtait pour gagner de quoi manger. Parfois cela plaisait, d’autres fois non. Mais finalement, la femme sans nom comprit que la solitude était trop dure à supporter. Elle avait alors seize ans, et à cet âge là, on a besoin des autres... Mais, elle n’avait personne. Alors, elle s’inventa une vie, une identité, et au fur et à mesure, une double personnalité. C’est ainsi que naquit Jackie et Pearl... Au début, c’était très amusant de jouer le rôle de deux personnages, puis, elle se rendit compte qu’elle ne contrôlait plus cette pièce de théâtre et qu’elle n’était plus le metteur en scène. Mais il était trop tard. À présent, Jackie Pearl vit dans la capitale, là où elle peut... il n’est pas rare de l’entendre crier la nuit dans le parc de la ville, son principal lieu de résidence... Mais, ne vous en faites pas, Jackie Pearl ne mange personne... enfin, pas encore.


Behind The Screen


    ๑ Identité : Gwen

    ๑ Âge : Juste quelques mois

    ๑ Fréquence de Connexion : Irrégulière mais présente

    ๑ Arrivée à Londres : BLABLABLA

    ๑ Double Compte : [ ] Oui ; Non [ X ]


    © Ombe





Revenir en haut Aller en bas
avatar
    Date de Naissance : 22/02/1982







Faites place à







MessageSujet: Re: Jackie Pearl ♠ I have two faces    Mar 26 Avr - 18:18

Je ne sais comment te nommer, alors je commencerai par...

Mademoiselle,

Ton histoire est très touchante. D'ailleurs, tout ce qui tourne autour de toi est touchant, je trouve, quoique légèrement... Etrange. Tu dégages une forte impression de fragilité ce qui me pousse à vouloir te protéger, et pourtant, tu n'as pas vécu que des choses simples, et tu as toujours réussis à garder la tête hors de l'eau. Cela révèle donc une force d'esprit que tout le monde ne peut pas se vanter de posséder. Tu ne mérites pas de vivre comme tu vis. Je te propose donc mon aide avec la plus grande sincérité. Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésites pas. Vraiment. Et, une dernière chose.

Souviens-toi de qui tu es. Car avant d'être Jackie et Pearl, tu es surtout Katharina.

Liesel W.

Je valide cette fiche, Gwen :]
Fais juste attention aux fautes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
    Date de Naissance : 17/06/1991

    Emploi/loisirs : Faire de mon mieux.






Faites place à







MessageSujet: Re: Jackie Pearl ♠ I have two faces    Sam 30 Avr - 1:30

Jackie, Pearl, Katharina....

A qui dois-je m'adresser pour être sûre d'être entendue? Sûrement aux trois en mêmes temps même s'il semblerait que Katharina soit morte depuis belle lurette... Vous me laissez perplexe et décontenancée, toutes les trois, même si vous n'êtes qu'une seule. Je n'ai pas la moindre idée de la façon dont je pourrais appréhender une entrevue avec vous. Je ne sais même pas à qui je préfèrerais me confronter... Je sais seulement que je veux que nos chemins se croisent. Sûrement est-ce du masochisme mais c'est ainsi...

A bientôt, ainsi, j'espère...

Jillian Lishanet

___________________________



Jam

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
    Date de Naissance : 05/03/1988







Faites place à







MessageSujet: Re: Jackie Pearl ♠ I have two faces    Ven 8 Juil - 0:45

Ma chère Jackie Pearl Katharina,

Puisqu'il semble que les trois personnalités ne fassent qu'une en toi, il me semble que te donner les trois prénoms à la fois convient parfaitement. Je suis assez touché par ton histoire. Comme bien d'autres, tu as vécu des choses horribles et t'inventer différents caractères, différents personnages, te permettait sûrement de mieux vivre ton deuil et ta solitude. Néanmoins, dorénavant que toutes trois font partie de toi, il va te falloir vivre avec et j'espère que malgré tout, Pearl ne l'emportera pas, bien que sa personnalité ait des avantages. J'espère que tu arriveras à tout gérer, à vivre, tout simplement. Et sache que je puis être là pour t'aider.

Au plaisir, sincèrement,

Ellan

___________________________


 
- Amour : sentiment très intense, attachement englobant la tendresse et l'attirance physique entre deux personnes. Ils oublient la jalousie, le manque, l'envie constante d'être avec l'autre... Tu te rends compte que ce truc a complètement pris possession de mon esprit ?
- Belle façon de me déclarer que tu m'aimes, ma chérie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Faites place à

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Jackie Pearl ♠ I have two faces    

Revenir en haut Aller en bas
 

Jackie Pearl ♠ I have two faces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naboo :: Présentations :: Autres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit