AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Nemylan, Il est temps de faire quelque chose.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Nemylan, Il est temps de faire quelque chose.    Dim 20 Mar - 14:42

Les jeux s'achevaient. La peur s'enchainait à Nightbourg. A vrai dire, le roi avait encore pris ce qui était plus cher aux familles, leur père. Ils étaient en quelque sorte ceux qui pouvaient travailler et ramener l'argent pour répondre aux besoins de leurs familles.

Leurs humeurs étaient maussade ce qui traduisait un temps d'une pâleur effroyable. Des nuages noir s'amoncelaient juste au dessus de la ville, et une tempête de pluie s'abattait sur eux. Quand résonna le tonner. L'éclair traversa la majeur parti du village, il était ahurissant et violent Les gens avaient peur, ils ne savaient pas à quoi d'attendre de pire encore. Ce roi détruisait tout, vraiment. Les mœurs étaient définitivement oublié et il réduisait beaucoup de monde au statut d'esclavage, ou pire … Certains passaient la frontière pour échapper à ce massacre. Il régnait dans ce monde une monarchie dictatrice et on avait encore du mal à croire que dieu pouvait exister. La foie était vraiment réduite, de pire en pire. Pourtant, disait-on, un homme qui ne croit pas en dieu, est-il un vrai homme ? Quelque chose manquait, une lumière qui pourrait les éclairer, quelqu'un qui pourrait aider, mais personne n'est encore ,en vint.

Elle acheva l'écriture de ses mémoires, elle regarda de plus près ce qui se passait. Ce n'était pas beau, non, c'était affreux. Une jeune femme hurlait à mort, prête au suicide. Elle avait cette haine et ce désespoir caché au profond de son âme, qu'avoir pitié d'elle n'était plus qu'un seul recours. Ses mains posés sur sa tête qu'on aurait dit qu'elle aurait voulu se l'arracher. Les larmes perlèrent de plus en plus. Elle était a genou et priait … ce mot si étranger à présent, elle était bien la seule à pouvoir encore y croire. Elle s'arrêta un instant et regarda autour d'elle, les lumières de toutes maisons étaient allumées. Les habitants la regardaient. Kylan savait ce qui allait se passer. Elle était presque à bout, c'était humain après tout. Les gardes l'encerclaient, ils voulurent la toucher pour la calmer mais s'arrêtèrent brusquement. Elle était debout, trempé, que l'eau dégoulinait sur la terre fraichement mouillé. Elle leur assomma un regard glaciale, sa croix levé vers le ciel grisonnant.

« _ Vous pensez que tout ce que vous faites à présent n'est que bon et que tout le monde se sent bien ? Avez-vous déjà pensé à cette douleur que nous pouvions ressentir quand vous nous arracher une partie de notre famille et tout ça pour quoi ? Les envoyés quelque part on ne savons pas, vous nous donniez aucune information ! Et après, nous devons garder notre calme ? On doit vous « respecter » d'après les rumeurs, mais je ne veux plus m'agenouiller devant quelqu'un qui est méprisable. Vous ne savez pas ce qui se passe où vous vouliez faire semblant de ne pas voir ? Mais qu'est-ce qui vous a fait ? Est-il terrifiant ? Ce n'est qu'un simple être humain, comme nous. Je le tuerais de mes propres mains s'il s'avisait encore à se rendre ici. »

C'était le mot de trop. Les gardes l'emmenèrent. On savait ce que cette femme allait subir. Quelqu'un de courageux n'aurait pas du se faire lâchement emprisonner. Mais elle avait été stupide de lâché sa colère et de dire ce qu'elle n'aurait pas du dire. Elle avait manqué de stratagème.

Kylan se replongea dans la contemplation de son manuscrit. Plus on avançait dans le temps, et le roi ce faisait de plus en plus terrifiant. A vrai dire, il ne respectait rien. Il fallait agir, elle devait trouver une personne et peu importe l'année qui la séparait, elle devait la trouver. Sur les nombreux chemin que la jeune femme avait traverser, un nom lui était resté en travers de la gorge, apparemment une fille du futur était celle qui pourrait être celle qu'elle recherchait.

Kylan prit tout ce qu'elle avait besoin dans un sac, une fois prête, elle parti à la recherche de cette fille à travers le temps.

Un filet de brume l'encerclait et une lumière bouleversante transperça cette barrière. La vue qui s'offrait à elle était nouvelle. De grande tours et des bruits étranges qu'elle n'avait jamais entendu étaient récurrent. L'odeur d'essence s'infiltrait en elle, et ça lui parut assez désagréable. Elle remarqua que les rues étaient bondés, ce qui lui faisait peur. Elle avait échappé son petit monde pour en découvrir un plus grand. Elle ne savait pas encore par où
commencer, mais un petit café près d'un magasin de vêtement avait l'air d'être assez sympa. Elle traversa, et sans faire exprès au
rouge, les voitures klaxonnaient, et elle ne savait pas pourquoi. Elle se dépêcha et rentra vite dans ce café. Quand elle releva ses yeux, tout le monde la regardait. C'était étrange, comme s'ils savaient qu'elle n'était pas d'ici, ou alors ils avaient remarqué ce qui s'était passé auparavant. Kylan s'installa dans un coin isolé de ce monde. Elle observa chaque visage. Personne ici ne portait la bague, mais tout d'un côté une jeune femme entra violemment. Encore une fois, les regards se posèrent sur elle.

Ils ne dirent rien et continuèrent leur vie. Tandis que Kylan continuait à la fixer, ou plutôt fixer son doigt. La jeune fille vu, et automatiquement, elle la cacha. Kylan lui sourit et lui fit signe de la main. Enfin, elle l'avait trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Re: Nemylan, Il est temps de faire quelque chose.    Ven 27 Mai - 20:45

Regarder l'humanité décliner la lassait. Du haut de ses 17 ans, Némésis Hell ne voyait autour d'elle que les prémices d'un chaos imminent. Un univers corrompu et mauvais. Des gens pour la plupart pourris jusqu'à la moelle. La jeune fille savait parfaitement qu'elle avait le pouvoir d'influencer le cours des choses, mais cela lui était complètement égal. Elle avait tout perdu il y a de nombreuses années et n'avait que faire de la disparition de l'être humain.

Némésis vivait sa vie à l'écart des autres, méprisant les humains. Ses seules fréquentations étaient des Vagabonds tous plus différents les uns que les autres, mais ils lui apportaient un certain équilibre mental, lui épargnant ainsi de sombrer dans la folie de la solitude. Même si ils ne s'agissait que de jeunes hommes énervants, mis à part Eliott. Elle avait ses habitudes, après les cours. Généralement, elle se rendait dans un café situé non loin où elle s'asseyait dans un coin, bavardant de temps en temps avec un serveur qu'elle trouvait plutôt agréable malgré son humanité exécrable. Les deux jeunes gens bavardaient autour d'une boisson -froide ou chaude selon la saison-, discutant de leurs vies respectives. La jolie blonde avait bien senti l'intérêt qu'il éprouvait pour elle, mais l'idée de flirter avec lui ne l'enchantait guère. Sans doute était-elle effrayée par l'attachement.

Pourtant, elle continuait à aller dans ce café et à s'asseoir à cette table. Aujourd'hui ne dérogeait pas à la règle, à la différence que Némésis était d'une humeur massacrante. Elle fendait la foule, bousculant les passants, les mains enfoncées dans les poches de sa veste noire. Les jours s'étendaient de plus en plus, l'enfermant dans la monotonie de sa vie. Némésis avait besoin de se trouver une occupation, mais rien ne la tentait vraiment. Mis à part les moments avec Jayce, peut être.

Elle arriva devant le bâtiment aux briques clairs qu'elle affectionnait tant et se glissa à l'intérieur, ouvrant la porte un peu plus violemment qu'elle ne l'avait voulu. Les regards courroucés des clients glissèrent vers elle tandis qu'elle refermait le battant avec plus de douceurs, ignorant les yeux fixés sur elle. Ses prunelles parcoururent la salle, cherchant à repérer Erwan parmi eux. Elle le découvrit au fond de la salle, occupé à prendre une commande. Bien malgré elle, un sourire étira ses lèvres. Peut être que sa journée allait s'illuminer quelque peu. Sentant un regard fixé sur elle, elle détourna la tête, croisant immédiatement les iris verts d'une jeune fille d'environ son âge, aux longs cheveux roux et au visage pâle. Némésis tiqua imperceptiblement en remarquant que celle-ci était assise à sa table. Les yeux de l'inconnue dérivèrent vers sa main droite, où se trouvait l'anneau qui caractérisait ce qu'elle était. Instinctivement, elle cacha ses doigts dans sa poche, mal à l'aise.

- Némésis !
Elle détourna son attention de l'inconnue, la reportant sur le jeune homme aux cheveux châtains et eux yeux bleus qui venait de l'apostropher. Elle le laissa l'étreindre, l'embrassant doucement sur la joue.
- Va t'installer, je m'occupe de toi dans deux minutes.
Il lui dit cela tout en lui adressant un clin d'oeil, s'enfuyant la seconde suivante vers le bar d'où l'observait son patron. Némésis alla s'asseoir à la table près de celle de l'inconnue rousse, lui jetant au passage un regard froid lui signifiant qu'elle n'avait pas à essayer de l'approcher. Pas aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
 

Nemylan, Il est temps de faire quelque chose.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naboo :: RP-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit