AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Abygaïl - Ce n'est pas la réalité, c'est un rêve ✝

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Abygaïl - Ce n'est pas la réalité, c'est un rêve ✝   Ven 4 Mar - 0:26


Sous l'œil de l'ange


Abandonné tout vos sens au plaisir qu'il soit le seul dieu de votre existance, c'est à lui seul qu'une jeune fille doit tout sacrifier et rien à ses yeux ne doient être aussi sacré que le plaisir.


Nom complet : Abygaïl Nayna Moore
Date de naissance : 14 octobre 1992
Nature : Damnée
Avatar : Kristen Bell


___________________________________________________________________


Mystère..

Qui était-elle exactement ? D'où venait-elle ? Que faisait-elle ? Voilà des questions intéressantes, vous ne trouvez pas ? Ce ne sont sûrement pas des questions qu'on peut poser tous les jours, enfin, comprenez, nous posons des questions, mais nous ne voulons pas vraiment savoir la réponse exact. Arrêtez-moi si je me trompe.. Et bien, prenez cet exemple comme véridique pour cette jeune fille, il est rare qu'on s'intéresse vraiment à cette petite blonde qu'est Abygaïl, pourtant des mystères fussent autour de ce prénom, plus ou moins vagues et confus, mais d'une étrangeté qui en scotcherait plus d'un. Vous l'aurez compris, pleine de mystère et possédant de nombreux secrets, cette succube n'est absolument pas comme toutes les autres, elle était tout simplement à part, différente. Elle qui est beaucoup trop discrète, elle essaye du mieux qu'elle peut de s'affubler sans trop vouloir se faire remarquer, se foutant royalement qu'elle soit acceptable ou non. Se peut-il qu'une fois sur deux, selon ses envies, se vêtir dans les normes, simple et sans provocation. Ses yeux bleus sont de loin la seule chose qu'elle se résigne à accepter comme étant d'une beauté remarquable, ils se permettent de changer de couleur selon le climat. Son sourire angélique et éthéré est la seule partie de son visage qu'on daigne encore admirer, souvent la tête baissée quant elle se permet de sortir. Son visage fin et plutôt chétif est entouré d'une chevelure vénitienne, d'une couleur proche du doré comme du châtain. Quant à ses lèvres, celles-ci pulpeuses et rosées sont à la pointe de la sensualité. Sa silhouette est frêle tout en étant svelte parcourue de formes avantageuses à son actif, mais qui est de loin impossible à remarquer. Un portrait bien détaillé, non ? C'est les principes de base, son visage renferme quelque chose d'indéchiffrable, son entourage plane sur des mystères.

Et..
Son caractère ? Pensez-vous réellement que cette jeune demoiselle est son propre caractère ? Et bien.. En réalité, vous n'avez pas tout à fait tord ou presque. Abygaïl n'est pas quelqu'un qui se prend véritablement la tête, d'ailleurs comment le voulez-vous ? Elle qui n'a aucun ami avec qui parler, avec qui elle pourrait se fâcher, elle qui n'a aucune relation sociable avec qui que ce soit, comme voulez-vous qu'elle se prenne la tête pour des âneries de ce genre. C'est une jeune femme qui n'ose pas affronter le regard et le jugement des autres c'est pourquoi elle se fait toute petite dans ce monde où on voit très grand. Réservée et solitaire, elle est taciturne voire silencieuse cela dit elle n'est pas égocentrique, elle ne pense absolument pas à sa simple et fragile personne, elle s'occupe comme elle peut de ce qui l'entoure, négligeant parfois son physique, mais cela lui importe très peu. Si cette succube est complètement plongée dans un tout autre monde, dans son propre c'est sans doute pour diverses raisons, elle est très renfermée, très discrète et elle horripile le fait d'être le centre de toutes les attentions, que ce soit avec des serveurs, dans un restaurant où elle viendrait à dîner, avec des vendeuses de prêt-à-porter, dans un magasin où elle viendrait à acheter ou même tout simplement le fait de marcher dans un parc ou dans la rue. Elle voudrait être invisible, que personne ne pose leur regard sur sa petite personne toute menue. Elle a peur de tout, d'être regardé, d'être observé, d'être suivi sachant bien évidemment que ce n'était absolument pas le cas, d'être seule et même d'être accompagné, mais surtout, elle a une phobie d'être touché, même simplement d'être effleuré involontairement par un passant quelconque. Anciennement sortie d'un centre de psychiatrie, on pourrait éventuellement la considérer comme une névrosée, totalement anormale et parfois même de folle. Elle se soigne, chaque jour, seule. Elle n'acceptait pas le fait d'être considéré comme telle dans ce centre c'est pourquoi elle se disait qu'il valait mieux être seule que mal accompagné. Fragile jeune fille malgré sa douceur et sa tendresse, se cache un mal-être profond à l'intérieur dont les raisons sont impensables parfois même inimaginable. Se pourrait-il qu'elle est une pierre à la place du cœur ?

Boule de gomme.

Jeune demoiselle perdue dans un monde totalement dérisoire, elle se cherche encore et depuis toujours en se demandant sans cesse qui elle pouvait être et ce qu'elle faisait ici, pourquoi respirait-elle, pourquoi était-elle née aussi et ces questions étaient absurdes et complètement dépourvues de logique. Pourquoi vouloir se compliquer la vie, la meilleure chose qui pourrait lui être nécessaire serait de vivre au jour le jour, ne se souciant aucunement de ce qui l'entoure, sans se poser des questions comme telles, mais c'était tout bonnement impossible, voyez-vous, sans cesse en train de se demander ce qu'elle devait apporter à ce monde, un bien ? Un mal ? Rien ? À quoi devait-elle contribuer ? Devait-elle être discrète ou bien au contraire se faire remarquer ? Ce monde n'était pas fait pour elle, elle le savait d'or et déjà depuis toujours. Aucun monde ne pourrait réellement lui correspondre, là où on voit tout en rose, là où tout le monde est parfait, là où les gens ne portent aucun jugement vestimentaire, physique ou moral, sans aucune misère, sans aucune famine et sans aucune crise économique, sans rien qui n'apporte le mal. Se pourrait-il qu'elle se soit crée petit à petit CE monde qu'elle s'imaginait, le sien, celui qui lui correspondait, ailleurs, dans son esprit torturé. Probablement. De toute évidence ces questions ne lui servaient strictement à rien, d'ailleurs elle essayait tant bien que mal de les placer dans un coin de sa tête. S'insultant de folle, parfois, l'était-elle peut-être vraiment, cela restait un mystère pour tous et pour elle. Ce qui en vient à vous dire qu'elle était tout simplement Abygaïl Nayna Moore, jeune fille totalement à l'Ouest, obnubilée par son mal qui ronge ses entrailles. Elle était tout simplement une jeune innocente et qui acceptait difficilement la vie qu'on lui avait malheureusement offerte. Elle avait atteint la majorité légale, donc en déduction elle avait dix-huit ans, un bel âge, non ? L'âge où on est libre de faire nos choix, ce qui nous plaît, ce qui nous enchante. Dix-huit belles années derrière elle.. À la seule exception qu'elle ne savait pas d'où elle venait, qui était ses parents, qui l'avait élevé et éduqué, mais pour autant elle leur devait une fière chandelle, malgré ses troubles bipolaires et ses crises de paranoïa, Abygaïl possédait une aptitude à converser ou à restituer impeccablement des choses passées, elle excellait sur énormément de choses en matière de psychologie et littéraire même les choses les plus banales telles que la mécanique, la cuisine ou l'art. Elle était très intelligente, mais ne s'en vantait pas, encore une fois sa discrétion et sa timidité en était la cause.
Elle était née un jour d'automne, le vent était frais, mais très agréable, une légère brise venait rendre l'aspect de la nature encore plus belle qu'elle ne pouvait l'être. Un certain quatorze octobre, cette jeune fille vit le jour, abandonné par ses parents à la naissance, elle fut adoptée par une famille d'accueil, mais l'a fuit à son adolescence, dont elle ne se souvenait de son existence désormais. Se souvient-elle d'un simple endroit, d'une grandeur extrême et totalement fascinant. Son centre d'accueil. Là où elle avait passé la plupart de son temps, un refuge si on pouvait dire. C'était la seule chose dont elle se souvenait, le reste totalement figé, bloqué comme si un mur lui barrait ses pensées. Alors qu'elle avait vécu dans ce centre d'accueil en compagnie d'autres personnes qui avaient été abandonnés par leurs parents et dont on ne voulaient les adoptés, elle avait étudié dans une académie assez réputée, cela pourrait en choquer certain, mais cette petite Abygaïl n'était alors pas celle qu'elle était maintenant. Populaire, intelligente, superficielle, jolie, elle avait tous les atouts de la parfaite garce. Tout le monde étaient à ses pieds et elle s'en fichait bien, mais ne le montrait pas bien évidemment, elle aimait qu'on l'adorait pire qu'on l'idolâtrait, cette fille était celle qui faisait les coups dans le dos, celle qui trahissait ses amis, du moins ses soit-disant amis, car elle ne considérait personne comme tels. Elle n'avait véritablement aucune confiance en personne, à part en elle-même, de toute façon on ne peut compter que sur notre personne. Tout le monde voulait la connaître, tout le monde la considérait comme la fille la plus populaire de l'académie, malgré qu'elle vivait dans un centre d'accueil, par ailleurs cela ne posait aucun problème puisqu'ils étaient encore plus fascinés. Elle était alors dépendante d'elle-même, sans aucun parents, sans aucune règle à respecter. Pour soigner son image, elle sortait beaucoup le week-end en compagnie de personnes plus ou moins comme « elle « aux bras des plus beaux garçons, fière elle l'était alors. Étant donné qu'elle n'avait pas le permis pour conduire, ils avaient pris ainsi celle d'un de leurs amis, après la soirée bien arrosée, ils étaient alors repartis. Trois personnes ont péris dans l'accident mortel et une blessée grave. Abygaïl était la seule survivante, du moins physiquement parlant. Suite au choc brutal, elle a été anesthésiée avec un terrible traumatisme crânien et une énorme perte de mémoire. Ainsi, voilà pourquoi aujourd'hui, cette jeune fille qui était tellement admirée s'était retrouvé aussi vulnérable qu'un nouveau né, aussi fragile. Elle avait été admise dans un centre psychiatrique durant plusieurs années puis elle avait disparu du jour au lendemain. Désormais seule dans la nature, sans défense, sans aucune notion du temps, sans rien qui puisse l'aidait. Totalement perdue dans un monde qu'elle ne connaissait pas ou plus. Elle avait littéralement changé, du tout au tout. Exactement l'inverse de ce qu'elle était avant. Elle enchaînait erreur par erreur, envers et contre tous. Des animaux, des humains jusqu'à même la nature. Ce qu'elle ne savait pas et qu'elle ne serait certainement jamais c'est le simple fait qu'elle était une Damné.
Un mal la rongeait de l'intérieur depuis le début, parfois voyait-elle des ombres qui l'envahissaient et cela pouvait se passer n'importe où, que ce soit dans les rues, dans les lieux publics ou par ailleurs. Ces ombres lui faisaient peur et la rendait folle, pourtant elle ne l'était pas, mais tout le monde la considérait comme telle car eux, ne pouvait comprendre ce qu'il se passait réellement dans sa vie. Dès sa naissance, les anges l'avaient puni, à la demande de Dieu. Pourquoi elle ? Cette jeune fille qui n'avait véritablement rien demandé à personne, mis à part un peu de compréhension face à ses multiples erreurs dans sa jeunesse. C'était une Damné qui vivait avec le mal autour d'elle et en elle. Tout simplement et elle le propageait partout où elle allait, sur chaque personne qu'elle viendrait à apprécier un peu plus, se renfermant chaque jour davantage sur elle pour ainsi éviter que son entourage souffrait comme elle souffrait à chaque instant. Et plus étrange encore c'était qu'elle était énormément attendue là-haut. En Enfer, le Diable l'attendait et perdait certainement patience face à l'attente, car sans le savoir ni sans le vouloir elle fuyait sa destinée, car elle s'accrochait tout simplement à sa vie humaine. Elle s'y accrochait tellement de toutes ses forces qu'un jour ou l'autre, se sera de trop, elle succombera et chutera. Personne ne sera là pour l'aider à s'en sortir, personne pour l'encourager, pour lui parler, la regarder seulement quelque chose de tout simple. Personne ne pourrait la sauver de cet Enfer qu'il l'attendait.
Les anges sont des êtres plus ou moins fascinés. Puni par ces derniers, il était nécessaire de préciser qu'un des anges du Paradis c'était fortement opposé au fait de la Damné. Encore une fois, elle n'en savait pas l'existence et ne le sera certainement pas.. Qui sait ?










___________________________________________________________________


Who I Am ?

Prénom : Emy Twisted Evil
Âge : 16 ans et toutes mes dents *O*
Fréquence de connexion : Régulière I love you


Dernière édition par Abygail Moore le Sam 12 Mar - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar






Faites place à







MessageSujet: Re: Abygaïl - Ce n'est pas la réalité, c'est un rêve ✝   Jeu 10 Mar - 21:10

Abygaïl ,

Ton histoire est bouleversante . Cela a dû être très dur de perdre la mémoire et de se retrouver sans repère, et même si je sais que dans ta vie d'avant nous ne nous serions certainement jamais parlé, je pense pourtant que tu peux être quelqu'un de bien, au fond. Tu vois, ta capacité à vivre et à être forte, il faut que tu la gardes. Tu mérites d'être heureuse et de cesser d'avoir ces terribles hallucinations... et le bonheur, un jour viendra à toi. Maintenant, j'aimerais savoir la raison d eta venue à Londres... j'espère que ta fragilité et tes traumatismes ne te feront pas aller vers la mauvaise voix. Sache que je serais là, si tu as besoin. Tu trouveras toujours une âme qui veillera sur toi, même si elles sont rares ces temps-ci.
Rose Johnson

Je valide ta fiche Elmy*O* ! Elle est géniale, et je sais que tu y as passé beaucoup de temps, ça valait le coup !

___________________________


We're here to help you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Faites place à

Invité



Invité



MessageSujet: Re: Abygaïl - Ce n'est pas la réalité, c'est un rêve ✝   Sam 12 Mar - 17:17

Abygaïl,

Je dois avouer que j'ai bien envie de te dire que tu as parfaitement mérité ce qu'il t'arrive mais je ne peux m'empêcher de compatir avec toi, du fait de ta bipolarité et de tes hallucinations. Ce doit être très dur pour toi donc si jamais tu as besoin de quelque chose, je serai ravi de te venir en aide, de quelque façon que ce soit.

Aimablement,

Lukas

Revenir en haut Aller en bas






Faites place à

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Abygaïl - Ce n'est pas la réalité, c'est un rêve ✝   

Revenir en haut Aller en bas
 

Abygaïl - Ce n'est pas la réalité, c'est un rêve ✝

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naboo :: Présentations :: Autres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Forums RPG | Fantastique - autres